Infos Club

Fermer Présentation

Fermer Les composantes

Quiz pas con
Les vidéos

fermer Les comiques

fermer Les douteuses

fermer Les modestes

fermer Les tests divers

fermer Les tirs précis

L'info en bref
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

L'info en bref - RTL info

RTL Info - Belgique


Toute l'actualité belge - 24h/24 - 7j/7 en texte mais aussi en images et en vidéos


Le soleil toujours aux commandes dans les prochains jours  Voir?

(Belga) Le temps sera généralement ensoleillé mais froid jeudi après-midi, avec un vent piquant de nord-est, selon les prévisions de l'IRM. Les maxima seront compris entre 0 degré en Hautes Fagnes et 4 à 5 degrés en Flandre, tandis qu'ils resteront négatifs sur les hauteurs ardennaises.

Durant la nuit, il fera à nouveau très froid avec un ciel dégagé. Les minima descendront à environ -7 degrés en Ardenne, -4 dans le centre et -1 à la mer. Le vent restera modéré. Le soleil dominera encore la journée de vendredi mais un vent de nord-est, modéré à assez fort, accentuera la sensation de froid. Les maxima afficheront -2 à 0 degré en Haute Ardenne, et jusqu'à 2 ou 3 degrés dans les autres régions. La nuit sera marqué par des gelées, avec des minima de -4 ou -5 degrés, voire -8 en Ardenne. Le week-end sera lui aussi ensoleillé, avec des maxima entre 0 et 5 degrés. (Belga)

... / ... Lire la suite

(22/02/2018 : 12:06)
Un Belge victime d'une commotion cérébrale dans le toboggan aquatique 'de l'horreur': "Je ne pouvais plus respirer"  Voir?

Younes, un habitant de Lierre (province d'Anvers), n'est toujours pas remis de son passage dans le "toboggan de l'horreur", surnom donné au X-Stream, dans le parc aquatique Duinrell à Wassenaar (Pays-Bas).

Ce Belge de 18 ans a expliqué dans le quotidien néerlandais Het Algemeen Dagblad qu'il souffrait d'une commotion cérébrale sévère, de douleurs aigües dans les cervicales, après avoir emprunté ce toboggan.

Depuis l'ouverture du X-Stream, plusieurs incidents ont déjà été signalés. Il faut dire qu'il s'agit d'une attraction située à 7 mètres de haut, dans laquelle on pénètre par une petite porte sécurisée, et qui consiste en un toboggan pratiquement à la verticale.

Le sol se dérobe et c'est la chute

Très flippant: on rentre réellement dans le toboggan quand le sol, une petite trappe, se dérobe sous les pieds. L'accélération est donc très importante, simulant une chute dans le vide. On termine dans le toboggan à l'horizontale, freiné par de l'eau.

Plus d'une dizaine d'accidents y ont été répertoriés depuis 2010, selon le quotidien néerlandais.

Le parc ne communique aucun détail, mais précise que le X-Stream est fermé actuellement.

Younes ne se souvient de rien. "A cause de la pression sur ma poitrine, je ne pouvais plus respirer. Cela a duré une minute, mais j'ai l'impression que c'était une éternité".

Il aurait également perdu la vue pendant les 15 minutes qui ont suivi la chute. Il a ensuite vu du sang.

Sa mère songe à porter plainte.

... / ... Lire la suite

(22/02/2018 : 11:48)
Plus de la moitié des Belges réalisent des transformations après l'achat d'une habitation  Voir?

(Belga) Cinquante-trois pour-cent des Belges ont réalisé des travaux de rénovation après l'achat d'une habitation, selon un sondage du bureau d'études Incidence mené pour le compte de l'organisateur de Batibouw, FISA. Le 59e salon de la construction et de la rénovation ouvre ses portes jeudi aux professionnels à Brussels Expo.

Plus de la moitié des Belges ont réalisé des travaux de rénovation après avoir acheté leur habitation. Après un déménagement, un Belge sur deux rafraîchit son habitation en mettant une nouvelle couche de peinture ou en changeant de papier peint. Quatre sur 10 s'occupent aussi immédiatement de l'éclairage, de la salle de bains ou de la cuisine. Le Belge se charge d'environ 50% des travaux, l'autre moitié est confiée à des professionnels. Cela vaut pour la cuisine, l'électricité, le chauffage, le toit, les châssis et l'extension de l'habitation. Seuls trois Belges sur 10 disent respecter leur budget. Sept sur 10 dépensent donc davantage, mais en général seulement 10 à 20% de plus que prévu. Quarante-six pour-cent de toutes les personnes qui rénovent leur habitation disent vouloir effectuer prochainement de nouveaux travaux. Ce sondage a été effectué auprès de 1.000 Belges. (Belga)

... / ... Lire la suite

(22/02/2018 : 10:29)
(22/02/2018 : 08:48)
Un chargeur de GSM sur 2 pose des problèmes de sécurité: comment éviter ces risques?  Voir?

Une isolation électrique insuffisante, des fils trop proches... Ces défauts de conception peuvent entraîner de fâcheuses conséquences: des surchauffes qui présentent un risque d'incendie. Ne prenez pas de risques inutiles et sachez que les chargeurs de GSM les moins chers sont souvent les plus dangereux. Surtout les chargeurs génériques compatibles avec les produits Apple, comme en témoigne une étude réalisée par le magazine Test-Achat. Julie Frère, porte-parole de l'association Test-Achat nous donne ce matin sur Bel RTL quelques conseils pour bien choisir un chargeur et éviter de prendre des risques.

"Il faut avant tout limiter les sites internet obscurs. S'en tenir aux sites officiels. Malheureusement, on ne peut pas se fier aux marquages CE. Ne pas croire non plus de manière aveugle, tous les commentaires qu'on va trouver sur les pages d'E-shop qu'on ne connaît pas bien. Ce sont souvent des faux profils qui s'y retrouvent. Et alors notre enquête a montré que tous les chargeurs qui étaient en deçà de 10 euros étaient plus dangereux. Il ne faut pas économiser sur quelques euros, mais peut être dépensé un petit peu plus pour un chargeur dont on a plus de chance qu'il soit sûr."

... / ... Lire la suite

(22/02/2018 : 08:15)
Dérober des colis bpost fut un JEU D'ENFANT pour un journal flamand !  Voir?

La réception anonyme de colis d'autres personnes est un jeu d'enfant en raison d'une faille de sécurité sur le site de bpost, écrit jeudi Het Laatste Nieuws. Le journal a lui-même fait le test avec un expert en sécurité. La faille a depuis été corrigée, d'après l'entreprise.

Depuis le mois d'octobre, bpost fait la promotion de son nouveau service en ligne qui permet de choisir le lieu de livraison d'un colis. Mais une faille de sécurité s'est glissée dans la procédure d'enregistrement sur le site internet de l'entreprise.

Het Laatste Nieuws a été en mesure de changer le lieu de livraison de six commandes qui ne lui étaient pas destinées, en couplant le nom et l'adresse d'un client avec une adresse e-mail fictive.

"Cela s'explique par l'absence de toute forme d'identification durant la procédure d'enregistrement", analyse l'expert en sécurité Nico Cool.


Bpost a pris des mesures temporaires

La société bpost a déjà pris des mesures temporaires pour éviter les failles de sécurité et travaille à une solution structurelle pour améliorer l'identification des clients dans le cadre du choix du lieu de livraison, indique-t-elle jeudi. 

"Afin d'exclure tout scénario potentiel, bpost a adapté l'outil de choix de livraison cette nuit", réagit l'entreprise. Le client dont l'adresse e-mail n'a pas été transmise ne peut momentanément plus choisir le lieu de livraison. "Dans les prochains jours, nous travaillerons à une solution structurelle afin de sécuriser l'identification."

L'entreprise précise qu'elle n'a reçu aucun signalement de fraude depuis l'activation de l'application.

... / ... Lire la suite

(22/02/2018 : 07:36)
Météo - Un jeudi ensoleillé mais froid  Voir?

(Belga) Le temps sera froid ce jeudi malgré la persistance du soleil, avec un vent piquant de nord-est, selon les prévisions de l'IRM. Les maxima seront compris entre -2 degrés en Hautes Fagnes et 4 à 5 degrés en Flandre.

Le ciel sera dégagé durant la nuit mais il fera toujours très froid, avec des minima proches de -9 degrés en Hautes Fagnes, de -4 degrés dans le centre et de -1 degré à la mer. Le vent restera modéré et bien ancré au nord-est. (Belga)

... / ... Lire la suite

(22/02/2018 : 06:57)
(22/02/2018 : 06:46)
Le militantisme social comme remède au "déclin mondial" des droits humains  Voir?

(Belga) Des discours de haine et de peur ont marqué l'année 2017 à travers le monde mais ils ont stimulé un nouvel élan de militantisme social, analyse jeudi Amnesty International dans son nouveau rapport annuel sur les droits humains. Selon Salil Shetty, secrétaire général de l'organisation, les droits fondamentaux ne peuvent plus être considérés comme acquis, 70 ans après la Déclaration universelle des droits de l'homme.

De nombreux dirigeants ont mené des politiques "rétrogrades" l'année dernière tandis que les mesures d'austérité et les catastrophes naturelles ont exacerbé la pauvreté et l'insécurité, constate le rapport qui étudie la situation de 159 pays. Amnesty cite notamment la campagne militaire de nettoyage ethnique contre les Rohingyas du Myanmar, la stigmatisation de catégories entières de la population à travers le monde, l'emprisonnement de journalistes, le contrôle des réseaux sociaux ou encore les attaques contre les militants des droits de l'homme. "Le ton a été donné par Donald Trump, lorsqu'il a interdit l'entrée du territoire américain aux ressortissants de pays musulmans", illustre Philippe Hensmans, directeur de la section belge francophone d'Amnesty International. "C'est la mise en oeuvre politique de ce qui n'était qu'une déclaration générale au départ." Ces évènements ont toutefois provoqué des vagues de protestation citoyenne dans plusieurs régions du monde, avec entre autres la grande Marche des femmes aux Etats-Unis ou le mouvement "Ni Una Menos" en Amérique latine, qui dénonce la violence faite aux femmes et aux filles. De nombreuses personnes ont rallié des combats citoyens pour faire émerger un militantisme social, souligne le rapport. L'Europe n'échappe par ailleurs pas au phénomène de recul des droits humains décrit par Amnesty, préoccupée par la remise en question des modes de protection existants. Amnesty s'inquiète par exemple de la loi jetant le discrédit sur les ONG qui recevaient des fonds de l'étranger en Hongrie, de la politique de répression en Azerbaïdjan, des menaces qui pèsent sur l'indépendance du pouvoir judiciaire en Pologne, des accords de coopération signés par les Etats européens avec les autorités libyennes ou encore des interdictions de manifester justifiées par la lutte contre le terrorisme, notamment en France. "La liberté d'expression et la possibilité pour les défenseurs des droits de l'homme de travailler seront des grands enjeux dans les mois et les années à venir", prévoit Philippe Hensmans. (Belga)

... / ... Lire la suite

(22/02/2018 : 06:29)
Batibouw - Ouverture des portes aux professionnels à 10h00  Voir?

(Belga) La 59e édition du salon Batibouw ouvrira ses portes aux professionnels ce jeudi à 10h00 à Brussels Expo. Le grand public est attendu à partir de samedi et jusqu'au dimanche 4 mars. Cette année, quelque 1.000 exposants occuperont l'ensemble des palais du Heysel.

Parmi les nouveautés de cette édition 2018, notons le "walk of floors", consacré aux revêtements de sols et le "walk of flame" consacré aux cheminées et feux ouverts. Par rapport à l'édition 2017, l'espace consacré aux cuisines a été élargi à la demande des exposants, indique l'organisateur FISA. Par ailleurs, la "light avenue" consacrée à l'éclairage intérieur est reconduite après une première édition "qui a eu beaucoup de succès", selon le CEO de FISA, Bart Van Den Kieboom. Plusieurs événements animeront également le salon. Le mardi 27 février, un "job day" permettra aux candidats aux métiers de la construction et de la rénovation de rencontrer les responsables recrutement de certains exposants. Pendant toute la durée du salon, des offres d'emploi seront affichées dans les palais de Brussels Expo. La Confédération construction proposera ce jeudi son débat "Forum construction". Il sera consacré cette année à la sécurité. Les "Belgian Building Awards" seront décernés dans la soirée à des acteurs du secteur lors d'une cérémonie programmée à 18h45. Ce salon s'ouvrira dans un contexte de stabilité pour le secteur de la construction, qui se retrouve pendant deux jours dans cette vaste bourse réservée aux entreprises. Le nombre de permis de bâtir octroyés avait connu un boom de fin 2013 à fin 2015, soutenu par la nouvelle réglementation en matière de performance énergétique des bâtiments (PEB) en Flandre. Ainsi, en 2016, 51.000 permis avaient été octroyés. L'année 2017 marque un retour à la moyenne de ces 20 dernières années, avec 47.000 permis octroyés selon les prévisions de la Confédération Construction. (Belga)

... / ... Lire la suite

(22/02/2018 : 05:26)
Le roi Philippe, Charles Michel et Denis Ducarme ont célébré les 50 ans des indépendants  Voir?

(Belga) Le roi Philippe a pris part mercredi en fin de journée à la célébration du 50e anniversaire du statut social des indépendants, qui s'est déroulée jusque 19H30 au Bozar à Bruxelles. En présence également du Premier ministre, le ministre des Indépendants et des PME Denis Ducarme y a lancé la campagne "Happy Independent's Year", le site internet associé du même nom et la plate-forme internet #improver.

Le roi Philippe a discuté avec 11 indépendants de leurs situations actuelles et de leurs défis à venir. Une femme enceinte, un indépendant malade et une personne malvoyante ont parlé des sécurités développées avec l'évolution de la législation. Il a également été question de la charge administrative et de l'inquiétude relatives aux pensions. Le Premier ministre s'est ensuite exprimé. "Etre un indépendant, c'est un engagement, une passion, une responsabilité. Cela veut dire que vous créez du travail pour vous-même, mais aussi pour d'autres", a ainsi dit Charles Michel. Denis Ducarme a évoqué des évolutions récentes concernant l'adaptation des cotisations à la situation économique réelle et des avancées effectuées et à venir. Il a ensuite officiellement lancé la campagne, réalisée à son initiative et à celle de l'Inasti (Institut national d'assurances sociales pour travailleurs indépendants), en collaboration avec les organisations de travailleurs indépendants UNIZO, UCM, SNI, le SPF Sécurité Sociale et Synergy4. Le site web happyindependentsyear.be donne un aperçu de toutes les réalisations faites en 50 ans pour le statut social de l'indépendant. Au fil des prochaines semaines, une cinquantaine d'indépendants délivreront des témoignages sur leur présent et la perception qu'ils se font de leur avenir à travers de capsules vidéo personnelles. La plate-forme interactive permettra de soumettre jusqu'au 31 août des propositions pour faire évoluer le statut social des indépendants et stimuler l'esprit d'entreprendre. Le ministre Ducarme examinera la faisabilité des quinze idées qui auront remporté le plus de "likes". En Belgique, le nombre de travailleurs indépendants a augmenté de plus de 13% entre 2009 et 2016. Il y en a aujourd'hui plus d'un million sur le territoire belge. "Le statut est un succès parce qu'il est plus attrayant que jamais et dissuade moins que par le passé", a soutenu Denis Ducarme, qui souhaite continuer à faire avancer le progrès social au sein de ce statut. (Belga)

... / ... Lire la suite

(21/02/2018 : 21:50)
Un couple allemand arrêté près de Spa: la mère est suspectée d'avoir enlevé deux de ses enfants dont elle a perdu la garde  Voir?

Une intervention de la police belge a permis d'interpeller, mercredi après-midi, un couple de ressortissants allemands. Les deux suspects sont un homme âgé de 30 ans et une femme, sa compagne, âgée de 32 ans. Ils sont suspectés d'être impliqués dans l'enlèvement de deux des quatre enfants de la dame qui avait perdu leur garde en septembre dernier.

Les premiers faits ont été commis lundi à Jülich, en Allemagne. Le beau-père des enfants et un complice se sont alors rendus au domicile de la famille d'accueil, munis, selon la police, d'un spray irritant. Les deux femmes présentes ont été ligotées avant que les deux hommes ne prennent la fuite avec les enfants âgés d'un et deux ans. Le complice, un homme de 27 ans, avait été interpellé mardi à Wermelskirchen, en Allemagne.

Vu le risque de fuite vers l'étranger des autres suspects, un mandat d'arrêt européen avait été émis par le parquet d'Aix-la-Chapelle. Il est ensuite apparu que le suspect principal, le beau-père, ainsi que la mère biologique avaient en effet pris la fuite avec les enfants en direction de la Belgique où ils s'étaient installés dans un camping de la région de Spa. C'est là qu'ils ont été interpellés mercredi après-midi par la police belge.

Les enfants sont sains et saufs et ont été pris en charge par un service d'aide à la jeunesse. Les chefs d'accusation à l'égard du couple sont l'enlèvement d'enfants mais aussi des coups et blessures volontaires à l'encontre de la famille d'accueil.

... / ... Lire la suite

(21/02/2018 : 20:22)
Publifin: la justice propose une transaction pénale aux ex-membres des comités de secteur  Voir?

(Belga) La justice propose une transaction pénale aux ex-membres des comités de secteur de l'intercommunale Publifin, révèlent mercredi la RTBF et Le Soir sur leurs sites internet. Une dizaine d'entre eux, voire plus, ont en effet reçu une lettre en ce sens.

"Plusieurs préventions ont été [...] imputées à votre personne" explique la lettre signée de l'avocat général Paul Catrice. "Cela ne préjuge en rien de votre culpabilité, s'agissant de la position du ministère public. Le ministère public a pris la décision de ne pas citer les prévenus devant le tribunal correctionnel. Nous avons estimé que la voie de la transaction pénale simple [...] peut être proposée à chacun." Parmi ceux qui ont reçu ce courrier, certains avaient déjà remboursé les sommes réclamées par l'intercommunale et calculées en fonction de leurs absences plus ou moins nombreuses aux réunions des comités de secteur de Publifin, relève la RTBF. Les sommes réclamées ne sont en outre pas expliquées. Elles sont dans certains cas à peu près équivalentes à celle remboursée à Publifin. Pour d'autres prévenus, les montants excèdent largement ce qui doit être payé à l'intercommunale. S'ils décident d'ignorer la transaction proposée, les ex-membres des ex-comités de secteur seront cités devant le tribunal correctionnel. Ils ont trois mois pour réagir. (Belga)

... / ... Lire la suite

(21/02/2018 : 19:51)
La FWB mobilise 30 millions d'euros pour créer 5.400 places scolaires supplémentaires  Voir?

(Belga) Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxells a approuvé mercredi l'attribution de près de 30 millions d'euros pour la création de quelque 5.400 nouvelles places dans les écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles, confrontée à un boom démographique.

Cet argent bénéficiera à 28 projets au total, issus de tous les réseaux d'enseignement et dans différentes provinces de la Fédération. Il permettra de créer plus de 850 places supplémentaires dans le fondamental (maternel et primaire) et 4.530 nouvelles places dans le secondaire. Ces dépenses s'inscrivent dans la décision l'an dernier du gouvernement de la Fédération de mobiliser chaque année 20 millions d'euros supplémentaires pour créer de nouvelles places scolaires dans les zones en déficit. (Belga)

... / ... Lire la suite

(21/02/2018 : 19:46)
(21/02/2018 : 19:39)
"Ces images sont d'une cruauté immense, inégalée": le film que le tueur en série de Malines a fait de la mort et du viol de Linda Doms diffusé à huis clos  Voir?

La cour d'assises du Limbourg a décidé de diffuser à huis clos le film que l'accusé Renaud Hardy a fait de la mort et du viol de Linda Doms.

Il s'agit de l'intégralité du film, d'une durée de 40 minutes, ont fait savoir les enquêteurs mercredi après-midi. Les parties civiles avaient appelé le président de la cour, Dirk Thys, à une diffusion à huis clos. Le parquet et la défense de Renaud Hardy étaient du même avis. L'audience de mercredi sera suspendue après la diffusion.

"Ces images sont ce qu'elles sont: d'une cruauté immense, inégalée", a commenté Jos Vander Velpen, avocat de proches de la victime. "C'est la toute première fois qu'un auteur filme ce type de crimes - assassinat, viol, torture. Les morts aussi ont droit à leur 'privacy'".

... / ... Lire la suite

(21/02/2018 : 18:40)
Nouveauté en Wallonie: les primes à l'énergie et à la rénovation vont augmenter dès le 1er mars  Voir?

Une douzaine de primes wallonnes à la rénovation et à l'efficacité énergétique des bâtiments verront dès le 1er mars prochain leurs montants augmenter, ont annoncé ce mercredi les ministres du Logement et de l'Énergie, Valérie De Bue et Jean-Luc Crucke.

Ce coup de fouet, annoncé trois jours avant le salon Batibouw, vise en réalité à répondre à un constat d'échec: l'an dernier, à peine la moitié des montants prévus pour les primes "rénovation" ont trouvé preneurs (6,9 millions d'euros sur 15,5 millions prévus), et le bilan n'est guère plus positif pour les primes "énergie" (19 millions sur 33).

En cause, une certaine lourdeur administrative, un manque d'attractivité financière et un manque de communication, pointent les ministres MR.

En réinjectant les budgets non utilisés sur une douzaine de primes (toiture, murs, pompes à chaleur, etc), le gouvernement espère relancer une politique qui doit aider la Wallonie à atteindre les objectifs énergétiques fixés par l'Europe. Certains montants doubleront, tripleront voire quadrupleront, si l'on additionne les avantages pour les ménages les moins favorisés (revenus annuels inférieurs à 21.900 euros) et le fait que les superficies concernées par les travaux seront revues à la hausse elles aussi.

Si les montants ne seront adaptés qu'au 1er mars prochain, les factures datées après le 1er novembre 2017 et qui n'ont encore fait l'objet d'aucune demande de primes dans l'ancien régime pourront bénéficier du nouveau régime elles aussi.

... / ... Lire la suite

(21/02/2018 : 16:24)
Peut-on s'attendre à une diminution des primes d'assurances en 2018? Voici ce que prévoit ce spécialiste  Voir?

On sait que les tempêtes et les inondations sont de plus en plus nombreuses, comme nous avons pu le voir ces derniers mois dans l'actualité. Est-ce dès lors une mauvaise affaire pour les assureurs?

"Les assureurs ont vu une année 2017 marquée par le calme, répond Wauthier Robijns. On a eu très peu de tempêtes ou d'inondations en 2017. Malheureusement, 2018 a moins bien commencé. En 2018, on a eu une tempête juste après la nouvelle année, le 3 janvier, et encore une autre 15 jours plus tard. Et là, on a déjà payé, pour 2018, plus que sur la totalité de l'année 2017. On a eu plus de 70.000 déclarations de sinistres pour ces deux tempêtes."


Moins d'accidents de la route en 2017

En termes de roulage et d'accidents de la circulation, les nouvelles sont plutôt bonnes puisque la tendance à la diminution du nombre d'accidents se poursuit.

"En 2010, la fréquence des accidents était de 7,2% . Cela veut dire que sur 100 assurés, 7,2 devaient déclarer un accident en tort. En 2017, on est tombés à moins de 6% des automobilistes, malgré le fait que le parc automobile continue à augmenter, explique le spécialiste. Donc, les Belges se sont montrés plus prudents au volant et je crois que le meilleur équipement des véhicules ainsi que les contrôles routiers y sont pour quelque chose."


Vers une baisse des primes cette année ? 

À la question que se posent la majorité des gens, peut-on s'attendre à une baisse des primes en 2018, le porte-parole d'Assuralia se montre assez rassurant.

"Dans le domaine des assurances 'non-vie', on a un marché qui se porte de manière saine donc je m'attends à une stabilisation des conditions, voire une concurrence car les assureurs se sont rendus compte que sur les assurances autres que les assurances vie, le résultat est bon, assure encore Wauthier Robijns. Cela encourage les assureurs à faire preuve de créativité, que ce soit en termes d'avantages à la clientèle, en termes de tarifs, en termes de services. À chacun de trouver la recette qui lui permettra de continuer à faire de bonnes affaires sur ce marché".

... / ... Lire la suite

(21/02/2018 : 14:19)
(21/02/2018 : 14:12)
Denis Ducarme s'engage à mener une consultation sur la réforme de l'aide médicale urgente  Voir?

(Belga) La commission de la Santé de la Chambre a adopté mercredi en deuxième lecture, majorité contre opposition socialiste et écologiste, le projet de réforme de l'aide médicale urgente qui vise notamment à mieux lutter contre les abus.

Le projet confie à la Caisse auxiliaire d'assurance maladie-invalidité (CAAMI) la possibilité de sanctionner les CPAS trop laxistes. Un certain nombre d'associations de défense des réfugiés ainsi que le secteur médical se sont opposées au projet de loi, le présentant comme stigmatisant après que le ministre de l'Intégration sociale Denis Ducarme avait dénoncé l'usage de "soins de confort". Un rapport du médecin-conseil de la CAAMI, sur lequel s'est appuyé le ministre, a été jugé parcellaire par l'opposition. Mercredi, cette dernière a déploré l'absence d'auditions dans le cadre de l'examen du projet de loi, disant craindre la portée très large qui sera conférée à l'arrêté royal d'exécution. Le ministre MR s'est engagé à organiser une large consultation, passant par l'Ordre des médecins et la fédération des CPAS, déjà entendus préalablement. Les demandes de consultation se sont également fait entendre sur les bancs de la N-VA et du CD&V, la députée Nathalie Muyle parlant d'un texte pas toujours clair. Sa collègue Els Van Hoof en a remis une couche. Elle a exigé une consultation dépassant l'Ordre des médecins et passant également par les syndicats de médecins qui doivent non seulement être entendus mais aussi impliqués dans la rédaction de l'arrêt royal. Enfin, la députée CD&V a prié le ministre d'adopter "une communication moins stigmatisante et moins polarisante". (Belga)

... / ... Lire la suite

(21/02/2018 : 14:05)

Dernière mise à jour : 21/02/2018 : 17:39

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 46 membres


Connectés :

( personne )
Recherche



Webmaster - Infos
^ Haut ^