Nouvelles des Amis - RTL info

RTL Info - Belgique


Toute l'actualité belge - 24h/24 - 7j/7 en texte mais aussi en images et en vidéos


Jens Schuermans 6e et Pierre De Froidmont 9e à Banyoles 

La victoire est revenue au Français Victor Koretzky devant ses compatriotes Jordan Sarrou et Titouan Carod pour un podium 100% tricolore.

Chez les dames, la Française Pauline Ferrand-Prevot a devancé Suissesse Jolanda Neff et l'Américaine Savilia Blunk.

Lire la suite

(25/02/2024 : 20:11)

Crise du monde agricole: le quartier européen à Bruxelles se prépare à l'arrivée de centaines de tracteurs dès lundi 

Ce soir et cette nuit, le quartier européen, à Bruxelles, se prépare à accueillir les agriculteurs. A 19h, il n'y avait pas encore de tracteurs au rond-point Schuman, ni d'effervescence. "Mais des véhicules de police commencent à installer le périmètre de sécurité, a rapporté notre journaliste Mathieu Col en direct dans le RTLInfo 19h. Des camions bélier installent des barrières et une arroseuse est également mobilisée". Ces installations bloquent particulièrement les accès au Juste Lipse, le bâtiment où se tiendra le sommet européen qui rassemblera les différents ministres européens de l'Agriculture.

Les manifestants devraient pénétrer dans la capitale vers 8h30 via la chaussée de Mons, la chaussée de Louvain et la chaussée de Tervueren, selon la police bruxelloise. Celle-ci déconseille de se rendre en voiture à Bruxelles lundi.

Le 1er février, il y avait 1.300 tracteurs

Presque un mois après une première action, la Fugea, la Fédération wallonne de l'agriculture (FWA) et la Fédération des jeunes agriculteurs (FJA) seront donc de retour à Bruxelles. Celles-ci seront notamment accompagnées de la Coordination européenne Via Campesina (ECVC), du Mouvement d'action paysanne (MAP) et du Boerenforum, qui représentera la Flandre. En termes de mobilisation, "il est difficile de dire s'il y aura plus ou moins de monde que lors de la première action, où environ 1.300 tracteurs étaient présents", a précisé Guillaume Van Binst. Plusieurs centaines de véhicules agricoles sont néanmoins attendus dans les rues de Bruxelles.   

"L'Europe doit mieux protéger son agriculture"

La FJA regrette dans un communiqué qu'"aucune réponse structurelle que la fédération défend n'a été mise au menu du Conseil Agriculture de ce lundi". "La Commission ne propose que des ajustements minimes dont certains ne concernent même pas notre région, rejette volontiers la patate chaude aux États membres ou aux régions, ou vient avec des engagements illisibles et sans timing...", déplore-t-elle. "La colère ne désemplit certainement pas." 

"L'Europe doit mieux protéger son agriculture notamment dans le cadre des accords de libre-échange", ajoute la fédération. "L'Europe doit également avoir les moyens de ses ambitions en dotant la Politique agricole commune (PAC) d'un budget adéquat permettant aux agriculteurs de retirer un revenu pour les nombreux efforts qu'ils font en faveur de l'environnement."  

Lire la suite

(25/02/2024 : 19:36)

Près de 175.000 visiteurs pour Batibouw 

Le secteur vient de vivre des années difficiles, entre crise sanitaire, guerre en Ukraine, crise énergétique, hausse des prix des matériaux et hausse des taux. Un contexte qui a pesé sur les dernière éditions de Batibouw, tant en nombre de visiteurs que d'exposants.

L'édition de cette année a toutefois renoué avec le succès, même si le secteur reste sous pression avec une hausse limitée à 0,2% en 2024, selon la fédération Embuild.

Durant sept jours, le salon s'est consacré au logement abordable ainsi qu'à la construction et à la rénovation durables. "Malgré les conditions économiques difficiles pour le secteur de la construction, Batibouw a réussi à réunir quelque 300 exposants. Ils ont proposé aux visiteurs une large gamme de produits, de matériaux de construction innovants, d'énergies renouvelables, de domotique et de solutions de construction et d'ameublement durables", ont conclu ses organisateurs.

Lire la suite

(25/02/2024 : 19:14)

Puy-de-Dôme: quatre morts dans une avalanche au Mont-Dore 

Trois autres personnes ont été légèrement blessées dans cette avalanche survenue vers 13h30 au lieu dit du Val d'Enfer, selon la même source, précisant que les recherches qui ont mobilisé une cinquantaine de secouristes sont terminées.

"C'est une tragédie", a décrit la préfecture expliquant que les sept victimes, "un groupe d'alpinistes accompagné d'un guide" étaient encordées au moment de l'avalanche et "ont été ensevelies" par le glissement du manteau neigeux.

Dans le groupe, "plusieurs d'entre eux avaient des balises" qui ont contribué aux recherches, selon la même source.

L'avalanche s'est déclenchée un jour de fort enneigement sur le domaine skiable avec jusqu'à 50 centimètres de neige dure et compacte en altitude, selon le site spécialisé Ski Info.

Mi-janvier, le peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) avait appelé les alpinistes à la prudence, après avoir récupéré un skieur emporté par une avalanche dans un contexte différent. "Prenez garde malgré le faible enneigement, des plaques à vent se déclenchent et peuvent provoquer des avalanches", prévenait son site Facebook.

Météo France rappelle qu'un ciel très nuageux pèse dimanche sur la station du Mont-Dore, au-dessus de laquelle s'est déroulé le drame.

Les trois blessés légers vont être hospitalisés. Le parquet de Clermont-Ferrand a ouvert une enquête pour déterminer les causes de l'accident.

Lire la suite

(25/02/2024 : 19:12)

Lorsqu'un enfant tombe malade, la galère pour les parents: 500 postes de garde-malades ont été supprimés ces cinq dernières années 

De nombreux parents sont confrontés à cette situation : devoir changer toute l'organisation de la journée pour garder son enfant, tombé malade. Pour les travailleurs, il est nécessaire de s'arranger avec son employeur, annuler ou déplacer ses rendez-vous professionnels, prendre les rendez-vous médicaux... Pour bon nombre d'entre eux, c'est un défi. A tel point que selon le baromètre des parents (sondage Ipsos), 70% des parents estiment difficile de travailler à temps plein en ayant des enfants. Ce chiffre monte même à 81 % pour les parents d’enfants de 0 à 3 ans.

De nombreux parents ne disposent d’aucune aide extérieure

Pour certains, la solution privilégiée reste les grands-parents. Encore, faut-il qu'ils habitent à proximité, ne travaillent plus ou soient d'accord. Dans la grande majorité des cas, la Ligue des familles indique que ce sont les parents eux-mêmes qui se chargent de la garde. Pourtant, seuls 35 % des parents ont la possibilité de télétravailler, selon le baromètre des parents et à peine un tiers des parents (36 %) bénéficient de congés enfants malades rémunérés.

Des services de garde d’enfants malades qui se raréfient

De plus en plus de services de garde d’enfants malades ferment leur porte. Ces cinq dernières années, selon les estimations réalisées par la Ligue des familles, au moins 500 postes de garde-malade (soit sous statut intérimaire soit sous statut salarié) ont été supprimés. "Ce chiffre est édifiant et correspond en réalité à 2/3 de l’offre initiale", indique la Ligue des familles dans un communiqué. 

À cet effet, la Ligue réclame la création d’un congé "enfant malade" rémunéré pour tous les parents actifs professionnellement, qu’ils soient salariés, fonctionnaires ou indépendants. Aussi, la création de nouveaux services de garde d’enfants malades, via notamment : un financement public des services de garde d’enfants malades et un point de contact à l’ONE pour favoriser la création de nouveaux services de garde d’enfants malades. 

Lire la suite

(25/02/2024 : 19:00)

Vous trouvez que la Belgique a déjà trop donné à l'Ukraine? Voici ce que la ministre de la Défense vous répond 

Sur le petit million donné par la Belgique à l'Ukraine, pas un euro ne provient de la poche des Belges. "Il ne s'agit pas de l'argent du contribuable, insiste la ministre de la Défense Ludivine Dedonder (PS) sur le plateau de l'émission Face à Buxant. Il s'agit des plus-values générées par les avoirs russes gelés. C'est donc de l'argent russe". 

Cette guerre n'appauvrit donc pas les Belges. Par ailleurs, ce sont bien les conséquences de cette invasion qui ont directement pesé sur le portefeuille des Belges avec notamment "l'augmentation du prix de l'énergie et du prix des denrées alimentaires", rappelle la ministre. Lutter contre ce conflit va donc dans le sens de la défense du bien-être des citoyens belges et européens, mais aussi, de leur sécurité. 

"L'importance de l'aide à l'Ukraine elle est d'abord moral"

La ministre a aussi rappelé que l'aide à l'Ukraine représentait avant tout la défense de valeurs. "Si les démocraties ne se défendent pas entre elles, les gouvernements autoritaires vont prendre ce qu'ils veulent par la force. Et alors, c'est la fin des démocraties", a averti Ludivine Dedonder prenant en exemple le peuple russe, "forcé de se taire sous peine de menaces, d'enfermement, voire de mort".
 

Lire la suite

(25/02/2024 : 18:54)

Burkina: au moins quinze fidèles tués dans une "attaque terroriste" contre une église 

"Nous portons à votre connaissance l'attaque terroriste dont a été victime la communauté catholique d'Essakane-Village, ce jour 25 février alors qu'elle était réunie pour la prière du dimanche", a écrit le vicaire général dans un communiqué transmis à l'AFP.

"Le bilan provisoire fait état de quinze fidèles tués", a-t-il écrit: "12 sur place et 3 décédés au CSPS (Centre de santé et de promotion sociale)" à la suite "de leurs blessures", a-t-il précisé.

Le bilan du vicaire général compte également "deux blessés".

M. Sawadogo dit souhaiter "la paix et la sécurité" au Burkina, fustigeant "ceux qui continuent de semer la mort et la désolation dans notre pays".

Le Burkina Faso est confronté depuis 2015 à des violences djihadistes attribuées à des mouvements armés affiliés à Al-Qaïda et au groupe Etat islamique qui ont fait près de 20.000 morts et plus de deux millions de déplacés internes.

Ces attaques ont parfois visé des églises dans ce pays, où des enlèvements de religieux chrétiens se sont également multipliés.

Lire la suite

(25/02/2024 : 18:52)

Cyclistes percutés à Gand: erreur de trajectoire et vitesse excessive, selon l'expert 

La voiture a d'abord heurté une bordure surélevée près d'un arrêt de bus sur le côté droit de la route, avant d'être catapultée sur la piste cyclable située sur le côté gauche de la chaussée.

L'accident s'est produit vers 11h00. Un automobiliste a percuté un groupe de cyclistes circulant sur la piste cyclable. Deux cyclistes, âgés d'une quarantaine d'années, n'ont pas survécu à la collision. Après l'accident, l'automobiliste a été soumis à un test d'alcoolémie qui s'est révélé positif.

L'enquête initiale menée par l'expert en circulation montre que l'accident a été causé par une erreur de trajectoire de l'automobiliste combinée à une vitesse excessive. "La voiture a d'abord heurté une bordure à un arrêt de bus sur le côté droit de la route, puis a été catapultée sur les cyclistes venant de la direction opposée. Il y a eu excès de vitesse, mais la vitesse exacte n'a pas encore été déterminée", a déclaré le bureau du procureur.

Le conducteur de la voiture a été arrêté. Il avait déjà fait l'objet d'une interdiction de conduire et n'avait donc pas de permis de conduire valide au moment de l'accident. L'homme - qui est toujours interrogé - a 45 ans et est originaire de Gand. Il aurait déjà été condamné à trois reprises pour des infractions au code de la route, dont deux fois pour conduite en état d'ivresse.

Les deux victimes sont également nées en 1978. Elles rentraient chez elles après avoir fait du vélo avec un autre groupe.

Lire la suite

(25/02/2024 : 18:46)

Puy-de-Dôme: quatre morts dans une avalanche au Mont-Dore 

Trois autres personnes ont été légèrement blessées dans cette avalanche survenue vers 13h30 au lieu dit du Val d'Enfer, selon la même source, précisant que les recherches qui ont mobilisé une cinquantaine de secouristes sont terminées.

Lire la suite

(25/02/2024 : 18:45)

Reprise du trafic ferroviaire entre Zottegem et Audenarde 

La circulation des trains était interrompue depuis le milieu de l'après-midi à la suite de la panne d'un train de travaux à l'entrée de la gare de Zottegem.

Lire la suite

(25/02/2024 : 18:34)

Les Lions offrent un point à Aalsmeer 

Les Lions, qui poursuivent le championnat après avoir déposé le bilan, menaient pourtant 36-32 à quatre minutes du terme mais en quelques minutes leur avance a fondu comme neige au soleil. Aalsmeer est revenu au score à la 59e.

Lions aurait même pu perdre l'entièreté de l'enjeu si son adversaire avait fait preuve de plus de réalisme dans les dernières secondes.

Pas de changement dès lors au classement général où les Lions restent 4es avec 27 points pour 26 à leur adversaire du jour solidement accroché à la cinquième place.

Achilles Bocholt est en tête avec 33 unités.

Lire la suite

(25/02/2024 : 18:22)

La ministre de la Défense décrit le moment exact où elle a appris l'existence de l'invasion russe en Ukraine: "Je me souviens des femmes, des enfants, des familles" 

Cela fait deux ans que la Russie a envahi l'Ukraine. Un conflit aux portes de l'Europe qui semble s'enliser. Notre ministre de la Défense suit le dossier de près. Mais se souvient-elle du moment précis où elle a appris l'existence de l'invasion russe? "Je me souviens de ce moment", a répondu Ludivine Dedonder qui était alors en visite auprès de familles afghanes que l'armée belge avait réussi à sauver. La ministre se souvient que la situation internationale était particulièrement tendue à ce moment-là. "Cela faisait plusieurs mois que l'on évoquait cette présence massive de troupes russes aux frontières de l'Ukraine. Je me souviens avec émotion du retentissement du tocsin et de ces images de familles, de femmes, d'enfants obligés d'aller se réfugier dans les caves, dans les métros".

La Belgique avait déjà, à ce moment-là, envoyé du matériel militaire à l'Ukraine pour que la population puisse se protéger.


 

Lire la suite

(25/02/2024 : 18:16)

Au moins 25 morts, dont des étrangers, dans une collision en Tanzanie 

La cheffe de l'Etat a "présenté ses condoléances" pour cet "accident qui a fait 25 morts et 21 blessés" samedi soir après que le chauffeur du camion a "perdu le contrôle" de son véhicule sur la route reliant Arusha et Namanga, selon un communiqué de la présidence.

Lire la suite

(25/02/2024 : 18:08)

La circulation ferroviaire est interrompue entre Zottegem et Audenarde 

Depuis un peu plus de 15h00, aucune circulation ferroviaire n'est possible entre les deux gares dans les deux sens. "Une locomotive auxiliaire remorquera le train défectueux dès que possible. En attendant, la SNCB renvoie ses passagers vers le service de bus régulier de De Lijn", selon un porte-parole.

Lire la suite

(25/02/2024 : 17:34)

L'automobiliste qui a renversé les deux cyclistes à Gand roulait à vitesse excessive 

L'accident a eu lieu vers 11h00. Un automobiliste a percuté un groupe de cinq touristes qui circulaient à vélo sur la piste cyclable. Deux d'entre eux, âgés d'une quarantaine d'années, ont été tués dans la collision. Les trois autres ont été blessés, dont l'un grièvement. Les jours de ce dernier ne sont néanmoins pas en danger, a assuré le parquet de Flandre orientale.

"La voiture a d'abord heurté une élévation près d'un arrêt de bus sur le côté droit de la route, puis a été catapultée sur les cyclistes venant de la direction opposée. Il y a eu excès de vitesse, mais la vitesse exacte du véhicule n'a pas encore été déterminée", a indiqué le parquet.

Le conducteur de la voiture a été interpellé. L'homme avait déjà fait l'objet d'une interdiction de conduire et n'avait donc pas de permis valide au moment de l'accident. Son interrogatoire est toujours en cours et son éventuelle comparution devant un juge d'instruction sera décidée lundi. Il sera probablement décidé lundi s'il sera déféré devant le juge d'instruction de Gand. Ce dernier pourrait le placer sous mandat d'arrêt pour avoir provoqué un accident mortel, pour conduite en état d'ébriété et pour conduite sans permis.

Lire la suite

(25/02/2024 : 17:21)

Maya Cloetens 8e de l'individuelle en Estonie 

Maya Cloetens, 22 ans, avec 2 fautes au tir (18/20) et 6e temps au ski, a terminé à 3:36.1 de l'Allemande Julia Tannheimer victorieuse en 42:14.0 avec une faute au tir.

La Slovaque Ema Kapustova a pris la 2e place à 1:23.9 avec un sans-faute au tir tout comme la Slovène Lena Repinc qui complète le podium à 1:47.1

C'est le meilleur résultat belge dans des championnats du monde juniors, a précisé Belgium Biathlon.

Léa Gross a, elle, fini en 64e position, alors que Manon Gabriel a abandonné après le premier tir.

Julien Petitjacques, 21 ans, a pris de son côté la 34e place de l'individuelle chez les juniors dans une course remportée par l'Allemand Leonhard Pfund.

Les épreuves de sprint ont lieu à partir de mardi.

Lire la suite

(25/02/2024 : 16:47)

Les cyclistes tués à Gand ont probablement été percutés frontalement par la voiture 

L'accident a eu lieu vers 11h00. Un automobiliste a percuté un groupe de cinq touristes qui circulaient en vélo sur la piste cyclable. Deux d'entre eux, âgés d'une quarantaine d'années, ont été tués dans la collision. Les trois autres ont été blessés, dont l'un grièvement. Les jours de ce dernier ne sont néanmoins pas en danger, a assuré le parquet de Flandre orientale.

Les circonstances exactes de l'accident ne sont pas encore claires. L'expert en circulation désigné par le parquet a débuté son enquête dimanche après-midi. Selon ses premières constatations, l'automobiliste aurait perdu le contrôle de son véhicule dans un léger virage avant de percuter le groupe de cyclistes qui venait en sens inverse.

L'enquête se poursuit pour déterminer si la vitesse de la voiture était excessive. Les débris des vélos éparpillés sur la chaussée témoignent néanmoins de la violence du choc.

L'automobiliste a été interpellé et sera présenté a un juge d'instruction, qui décidera de son éventuel placement sous mandat d'arrêt. Le parquet se refuse pour l'instant à donner d'autres détails.

Lire la suite

(25/02/2024 : 16:46)

De Croo veut agir sur des dépenses sociales pour accélérer les dépenses militaires 

En vertu d'un engagement de 2014, les Alliés de l'OTAN devaient s'efforcer, à l'horizon 2024, de consacrer au moins 2% de leur PIB à la défense. La Belgique en est loin : elle devrait être à 1,24% cette année, avec une croissance progressive prévue jusqu'en 2035.

Mais les libéraux flamands insistent pour avancer cette échéance de six ans (2029), au regard de la menace russe. "Nous avons pu vivre en paix (en Europe) pendant trois générations. Je veux que les générations suivantes puissent en faire autant. Mais pour cela, nous devons mieux nous armer", a insisté M. De Croo dimanche sur VTM Nieuws.

À ses yeux, la croissance des dépenses militaires implique, sur le plan budgétaire, "d'en faire moins sur un certain nombre de choses". "Par exemple, en matière de chômage, il va falloir être beaucoup plus convaincant pour aider les gens à trouver un emploi", a-t-il dit. Il cite un objectif de 400.000 personnes à activer pour l'emploi sur la prochaine législature, alors que la Vivaldi revendique un bilan de 300.000 emplois créés sous celle qui se termine.

Pour dégager des marges budgétaires, le libéral revient avec l'idée de limiter les allocations de chômage à deux ans et de "contrôler" la croissance des dépenses en soins de santé. Il ne cite toutefois pas de chiffre à cet égard. La norme de croissance en soins de santé a été ramenée à 2% du PIB cette année, au lieu de 2,5% précédemment.

Lire la suite

(25/02/2024 : 16:28)

Nina Derwael finit 5e à la poutre et engrange 30 points pour les JO, Erika Pinxten 7e 

Nina Derwael a terminé avec un score de 13.433. Elle engrange, en tant que meilleure gymnaste pas encore qualifiée pour les JO, 30 points supplémentaires dans sa course à la qualification aux Jeux Olympiques de Paris 2024. Lauréate lors de la première manche au Caire en Égypte, la championne olympique aux barres asymétriques espère rejoindre le rendez-vous parisien via la Coupe du monde.

Au bout des quatre manches de celle-ci, les deux premiers dans chacun des quatre agrès (qui ne sont pas encore qualifiés pour les JO) recevront chacun un ticket individuel pour Paris 2024. Les gymnastes doivent participer à un minimum de trois manches sur les quatre pour être éligible. Les deux dernières se dérouleront à Bakou en Azerbaïdjan, du 7 au 10 mars, et à Doha au Qatar, du 17 au 20 avril.

Il restera ensuite une dernière possibilité de se qualifier, lors des championnats d'Europe à Rimini en Italie, début mai.

Erika Pinxten a terminé 7e avec 10,133 points. La vice-championne du monde chinoise Zhou Yaqin a enlevé la victoire (14,900) devant les Japonaises Ashikawa Urara (14,200) et Nakamura Haruka (14,000).

Samedi, Maelyse Brassart avait conquis la médaille de bronze aux barres asymétriques.

Lire la suite

(25/02/2024 : 16:13)

"Le constat est le même partout en Wallonie": quelles sont les conséquences des vacances de Carnaval décalées? 

Durbuy Aventures est un lieu très prisé, que cela soit par des touristes francophones ou néerlandophones. Le nouveau calendrier scolaire a-t-il une incidence pour le site? "Il a fallu modifier l'organisation", rapporte notre reporter Florent Vanden Bergh. "Le personnel et les saisonniers ont été répartis sur trois semaines au lieu de deux l'an dernier et une semaine en 2022". 

Un planning qui s'est compliqué la semaine dernière puisque les étudiants néerlandophones étaient en congé pendant que les étudiants francophones étaient à l'école. En temps habituel, les Wallons sont nombreux dans les rangs de Durbuy Aventures puisqu'ils renforcent les effectifs. 


Des points positifs

Pour le chiffre d'affaires, ces changements sont néanmoins positifs: le laser-game, le bowling, l'accrobranche sont très prisés. "Le constat est le même partout en Wallonie: il y a un autre point positif, c'est du côté de la clientèle qui est répartie sur trois semaines", poursuit notre journaliste sur place. "Il y a moins de monde, moins de file, moins d'attente, c'est une bonne nouvelle pour le confort des clients."

Les familles interrogées au micro de RTL info confirment. "C'est beaucoup plus agréable d'avoir de l'espace, surtout dans les espaces intérieurs où d'habitude il y a beaucoup d'enfants, beaucoup de bruit, se souvient cette maman. En venant ici, on espérait qu'il y ait beaucoup moins de monde que d'habitude, pour nous, c'est chouette". Un père de famille la rejoint : "On peut mieux profiter, ça c'est clair!". De bonnes nouvelles de tous les côtés, donc. 

Lire la suite

(25/02/2024 : 14:57)

"On se bat pour nos rêves d'enfant": le poignant témoignage de Matteo, jeune agriculteur de 21 ans 

Matteo, 21 ans, se prépare déjà à la nouvelle journée d'actions des agriculteurs ce lundi 26 février. Passionné par ce métier depuis tout petit, c'est une évidence pour lui de revendiquer les demandes du secteur : "On passe déjà près de 10 h sur un tracteur, donc une heure de plus pour revendiquer mes droits à Bruxelles, ce n'est pas si énorme que ça".

Il se retrouve avec d'autres agriculteurs avant de faire la route ensemble. Une organisation assez lourde, qu'ils assument pour un avenir meilleur : "Il faut prévoir de quoi manger, à boire, des vêtements de rechange", commence le jeune homme. "On se bat pour nous, pour le citoyen, pour nos horaires, nos rêves d'enfant... On se bat pour pouvoir en vivre", poursuit Matteo. 

À bout, mais passionnés, les agriculteurs ne lâchent rien. Il est impossible pour Matteo d'arrêter son métier : "Rien que pour mon grand-père de 87 ans, c'est impensable. Il a tout construit lui-même. Ou pour mon père, qui a travaillé ici pendant plus de 30 ans". Lors des actions de demain, c'est d'ailleurs le père de Matteo qui s'occupera de la ferme. "Il me soutient depuis le début. C'est d'ailleurs lui qui m'a encouragé à le faire. On n'a plus le choix". 

Leur plus grand souhait est de tourner la page, mais s'ils ne sont pas satisfaits de l'issue de la réunion de ce lundi, ils continueront les actions dans tout le pays. 

Lire la suite

(25/02/2024 : 14:21)

D'une petite ville au Maroc au top 10 des femmes les plus influentes du monde: qui est Sana Afouaiz ? 

Sana Afouaiz est fondatrice et administratrice-déléguée de Womenpreneur-Initiative, autrice de "Invisible Women of the Middle East: True Stories". Elle est également ambassadrice de l'ONU et fait partie des 10 femmes les plus influentes du monde. "C'est invraisemblable !", s'exclame Christophe Deborsu, impressionné par ce parcours. Mais avant de mener cette brillante carrière, la jeune femme n'a pas eu facile.

 

Les réussites ne sont pas personnelles

Issue d'une grande famille de 9 enfants, Sana Afouaiz doit quitter le domicile familial à l'âge de 13 ans. "J'ai malgré tout été très chanceuse. J'ai été soutenue par le bibliothécaire du quartier. Chaque mois, il me donnait un livre et ensuite, de débattre". Au fil des années, son mental d'acier inculqué par sa mère lui offrent de nombreuses opportunités: bourses américaines, de la Commission européenne et un double master en Sciences Politiques. Arrivée en Belgique en 2016, elle fait la rencontre qui va changer sa vie. "Je suis tombée sur mon mentor, Patrick Menache. Il m'accompagne aujourd'hui et c'est cette personne qui a cru en moi", explique l'autrice. "Les réussites ne sont pas individuelles ou personnelles, mais collectives". 

Une évidence 

C'est en 2016 qu'elle décide de s'installer en Belgique. "Bruxelles était mon premier choix. Quand je me balade dans les rues de la ville, j'entends des accents différents. Je me retrouve dans cette diversité, qui reflète mon parcours", indique Sana Afouaiz. En effet, après Dubaï, la capitale européenne est la ville la plus cosmopolite. Bruxelles, en plein cœur de l'Europe, se révèle être une évidence pour la jeune femme.

Fraîchement arrivée dans le plat-pays, celle-ci se lance dans l'entrepreneuriat, avec une initiative mêlant technologique qui aide les femmes de Belgique, d'Afrique du Nord et depuis peu, d'Afrique Subsaharienne. "Je veux que Bruxelles soit LA ville de l'entrepreneuriat technologique au niveau mondial. Moi, j'y crois, si je suis ici, c'est que c'est possible".

Pour venir à bout de ses projets, la jeune femme se lève tous les jours à 5 h du matin et termine sa journée à 22 h, "et parfois même plus". Pour Sana Afouaiz, cette pression n'est pas liée à son statut de femme immigrée : "Je suis fière de mes origines et je ne vois pas ça comme une difficulté. C'est plutôt parce que j'adore ce que je fais". 

Après un combat de trois ans, elle lance son premier centre de formation 100 % féminin à la gare du Nord. En tout, ce sont 20 000 femmes qui ont été aidées grâce à l'initiative de Sana Afouaiz.  

 

Lire la suite

(25/02/2024 : 14:17)

Un véhicule abandonné sur un passage à niveau à Virton 

Avertie par la police, la SNCB a interrompu le trafic ferroviaire le temps de procéder à l'enlèvement du véhicule. L'automobiliste a pu être identifié. Le parquet a ordonné un retrait de permis d'une durée 15 jours à son encontre.

Lire la suite

(25/02/2024 : 14:16)

Après 5 ans d'absence, la foire agricole de Tournai fait son grand retour: "Cela permet aux enfants de découvrir le secteur" 

La foire agricole de Tournai fait son grand retour après 5 ans d'absence en raison de la pandémie ainsi que de travaux dans la salle qui accueille l'évènement. Ce dernier est d'ailleurs une belle occasion, dans le contexte actuel, de renforcer les liens entre le monde agricole et les consommateurs. 

La Fédération des Jeunes Agriculteurs de Tournai est également présente avec des stands ludiques pour les plus jeunes. "Cela permet aux enfants de découvrir le secteur et, du coup, mettre en avant le milieu agricole", explique l'un des agriculteurs. 

Au total, plus de 70 exposants sont présents, et 12 000 visiteurs sont attendus sur tout le weekend. 

Lire la suite

(25/02/2024 : 13:54)

Deux cyclistes perdent la vie percutés par un conducteur en état d'ébriété à Gand 

L'accident s'est produit vers 11h00. Selon le parquet, l'automobiliste a foncé sur le groupe de cyclistes qui roulait sur la piste prévue à cet effet. Deux hommes nés en 1978 ont été tués dans la collision.

Les trois autres cyclistes qui composaient le groupe ont été blessés, dont un grièvement, a ajouté la police.

Le conducteur de la voiture, lui aussi né en 1978, a été soumis à un test d'alcoolémie qui s'est avéré positif. Il a été interpellé et pourrait être présenté à un juge d'instruction. Le parquet a désigné un expert en circulation pour enquêter sur les circonstances exactes de l'accident.

Lire la suite

(25/02/2024 : 13:49)

Deux cyclistes perdent la vie percutés par un conducteur en état d'ébriété à Gand 

L'accident s'est produit vers 11h00. Selon le parquet, l'automobiliste a foncé sur le groupe de cyclistes qui roulait sur la piste prévue à cet effet. Deux hommes nés en 1978 ont été tués dans la collision.

Le conducteur de la voiture, lui aussi né en 1978, a été soumis à un test d'alcoolémie qui s'est avéré positif. Il a été interpellé et pourrait être présenté à un juge d'instruction. Le parquet a désigné un expert en circulation pour enquêter sur les circonstances exactes de l'accident.

Lire la suite

(25/02/2024 : 13:35)

Les deux victimes des coups de feu à Schaerbeek hors de danger, indique le parquet 

Vers 23h50, la zone de police de Bruxelles-Nord a reçu plusieurs appels d'habitants ayant entendu des coups de feu sur la place Lehon, à Schaerbeek.

"Sur place, les policiers ont trouvé un individu blessé et lui ont prodigué les premiers soins jusqu'à l'arrivée de l'ambulance. À ce moment-là, les jours de la victime étaient en danger", explique le parquet de Bruxelles.

Quelques instants plus tard, les agents de police ont également trouvé une deuxième victime, blessée par balle également. Celle-ci a aussi été transférée à l'hôpital.

"Les deux victimes ont été blessées par balle, mais ne sont actuellement pas (ou plus) en danger de mort", confirme le parquet, qui a notamment requis un expert en balistique, qui doit se rendre sur les lieux des faits.

"À ce stade de l'enquête, rien n'indique que l'incident soit lié aux autres coups de feu survenus ces derniers jours à Bruxelles, mais seule l'enquête permettra de le déterminer avec certitude", ajoute le parquet.

Cependant, les circonstances de la fusillade ne sont pas claires, selon ce dernier. "L'enquête se poursuit et, dans l'intérêt de celle-ci, le parquet ne fera pas d'autres commentaires", conclut-il.

Lire la suite

(25/02/2024 : 13:19)

Un temps variable pour le début de la semaine 

De la pluie se propagera sur toutes les régions depuis la frontière française durant la soirée et la nuit et un peu de neige pourrait même faire son apparition sur les hauteurs. Les minima oscilleront entre 2°C en haute Ardenne et 5°C en plaine. Le vent sera modéré ou assez fort au sud du sillon Sambre et Meuse et modéré ailleurs, sauf à la Côte où il soufflera assez fort voire fort.

La journée de lundi débutera sous la grisaille et les pluies qui seront assez abondantes (20 à 25 l/m² localement), particulièrement en Flandre occidentale. Les précipitations faibliront en fin d'après-midi et deviendront intermittentes. Le mercure variera entre 4°C sur les Hautes Fagnes, 6 ou 7°C en plaine et 10°C en Lorraine belge. Éole soufflera modérément, sauf à la Côte, où il sera assez fort avec des rafales jusqu'à 70 km/h.

La nuit de lundi à mardi marquera le retour des éclaircies, surtout au nord-ouest. Des nuages bas réduiront en revanche la visibilité dans les Hautes Fagnes. Dans cette région, le thermomètre ne dépassera pas 1°C, alors qu'il montera jusqu'à 4°C à la mer et en Lorraine belge, sous un vent modéré.

Mardi, le temps sera sec avec des éclaircies qui progresseront du nord au sud en cours de journée. Les maxima seront compris entre 8 et 9°C dans le centre, accompagnés d'un vent faible ou modéré.

Lire la suite

(25/02/2024 : 12:38)

Kelly Van Petegem termine à la 18e place en monobob féminin, Nolte renouvelle son titre 

Van Petegem (24 ans) a signé les 19e (59.77) et 15e (59.35) chronos sur ses deux runs de fermeture. Avec un temps total de 3:57.53, elle est restée 18e, à 2.76 de la lauréate Laura Nolte. Cette dernière a refait son retard de 18/100e concédé sur ses deux premiers passages samedi, en signant le 1er (58.73) et le 2e (58.62) chrono sur ses derniers runs dimanche.

L'Allemande a réussi à défendre son titre avec succès, finissant la compétition avec 18/100e d'avance sur l'Américaine Elana Meyers Taylor. L'Allemande Liza Buckwitz, leader provisoire au début de la journée, a chuté à la 3e place et finit avec une nouvelle médaille de bronze, comme en 2023 à Saint-Moritz, en Suisse.

C'était la première participation de Kelly Van Petegem aux championnats du monde en monobob. Elle avait remporté la Coupe d'Europe dans cette discipline au début du mois.

Vendredi, Kim Meylemans (27 ans) a offert à la Belgique sa première médaille mondiale en skeleton, empochant l'argent à Winterberg. Aline Pelckmans (21 ans) a terminé 16e de la compétition. Chez les messieurs, Colin Freeling (21 ans) a terminé à la 23e place.

Lire la suite

(25/02/2024 : 12:16)

Nouvelle manifestation des agriculteurs à Bruxelles lundi: la circulation sera fortement perturbée toute la journée 

Les agriculteurs vont de nouveau manifester à Bruxelles ce lundi 26 février. De nombreux embarras de circulation sont annoncés par la police Bruxelles Capitale.

À partir de 6h et pour toute la journée, la rue de la Loi (entre Schuman et le R20) et le tunnel Reyers venant de l'E40 en direction du centre seront fermés, ainsi que le tunnel du Cinquantenaire en direction de Loi.

À certains moments, la petite ceinture de Bruxelles pourrait également être inaccessible à la circulation, tout comme le carrefour Arts-Loi. Les rues avoisinantes de la rue de la Loi et le quartier européen pourraient également connaître des perturbations de circulation.

Ces perturbations pourraient persister jusqu’en fin d’après-midi. Lors de la dernière manifestation, les embarras de circulation avaient duré une bonne partie de la soirée.

La plupart des participants à la manifestation rue de la Loi se déplaceront dès le matin par différentes voies d’accès.

Il est conseillé de se rendre dans la capitale en transport en commun.

Lire la suite

(25/02/2024 : 11:00)

Vingt personnes évacuées après un incendie dans un appartement bruxellois 

Les pompiers ont été appelés dimanche matin pour un incendie qui s'était déclaré au sixième étage d'un immeuble situé avenue de l'Héliport.

"Une personne a été emmenée à l'hôpital en ambulance pour intoxication légère à la fumée. Vingt personnes ont par ailleurs dû être évacuées, et celles-ci ont pu trouver refuge dans la caserne des pompiers de Bruxelles", a précisé Walter Derieuw.

Au total, trois appartements ont été déclarés inhabitables. Une procédure de relogement a été lancée par les services du CPAS de la Ville de Bruxelles.

L'incendie a entre-temps été maîtrisé, et les pompiers n'ont pas dû procéder à l'évacuation complète de l'immeuble.

Les causes du départ de feu n'ont pas encore pu être déterminées.

Lire la suite

(25/02/2024 : 10:52)

Ce Liégeois colorise des photos d’archives, qui datent d'il y a plus de 60 ans: le résultat est bluffant 

Une photo en noir et banc, qui représente une femme qui fait le plein : une scène du quotidien qui a pu être colorisée. De cette manière, le passé semble moins lointain. Pour arriver à ce résultat, Johnny Sirlande a besoin de deux semaines de travail. "Quand on reçoit une photo, elle est en noir et blanc. On la nettoie, on l'analyse, on réparer ce qu'il y a d'abîmer. Ensuite, on essaie de trouver les bonnes teintes, les bonnes couleurs. Pour cela, on regarde d'anciens ouvrages, ou, on contacte des musées". 

Pour réaliser cette colorisation, Johnny Sirlande utilise une ancienne version de Photoshop, dépourvue de l'intelligence artificielle. Sa mise en couleur de miss Belgique 1968 est mieux effectuée que celle du programme.

L'époque du tram 

Dans son catalogue, une photo de 1964 particulièrement interpellante pour les Liégeois. Elle représente un pan de route, désormais impacté par les chantiers du tram. Les bâtiments n'ont pas changé. Georges, un passant âgé de 22 ans à l'époque, se remémore de cela : "Il y avait un tram quand j'étais jeune, qu'on a remplacé par des trolleys, puis par des bus et de nouveau le tram".  "Le tram arrive au 19e siècle à Liège, avec des chevaux d'abord, puis il a été électrifié. On l'a sacrifié dans les années 60 car la mode était à la voiture", précise Bernard Wilkin, historien. 

Edition numérique des abonnés

 

Un devoir de mémoire 

Johnny Sirlande a également remis au goût du jour de nombreuses photos de l'époque de la guerre. Comme cette maman et ses deux fils revenus indemnes du front en 1918. Pour lui, c'est une manière de rendre vie à des personnes disparues. "Quand une famille a perdu un proche, il y a 50-60 ans et qu'ils me remercient du résultat, le travail prend tout son sens", s'émeut Johnny Sirlande. 

Autre exemple avec l'inventeur liégeois le plus connu, Zénobe Gramme: en noir et blanc, c'est une archive. En couleur, on a l'impression de pouvoir le croiser dans la rue. "Lorsqu'on imagine le 19e siècle, on s'imagine souvent en noir et blanc. Tout simplement parce que les moyens technologiques ne permettaient pas la couleur sur les photos. Avec beaucoup de rigueur, ce travail permet de s'imaginer le passé autrement", déclare l'historien. 

Edition numérique des abonnés

 

Le livre de Johnny Sirlande et Bernard Wilkin fait 80 photos, toutes colorisées et commentées. 

 

Lire la suite

(25/02/2024 : 10:46)

Vingt personnes évacuées après un incendie dans un appartement bruxellois 

Les pompiers ont été appelés dimanche matin pour un incendie qui s'était déclaré au sixième étage d'un immeuble situé avenue de l'Héliport.

"Aucun blessé n'est à déplorer, mais vingt personnes ont dû être évacuées. Celles-ci ont pu trouver refuge dans la caserne des pompiers de Bruxelles", a précisé Walter Derieuw.

L'incendie a entre-temps été maîtrisé, et les pompiers n'ont pas dû procéder à l'évacuation complète de l'immeuble.

Les causes du départ de feu n'ont pas encore pu être déterminées.

Lire la suite

(25/02/2024 : 10:38)

Les écoles boudent de plus en plus la piscine: "Un certain nombre de jeunes ne savent plus nager" 

La natation semble être aux oubliettes dans l'enseignement. Il y a de moins en moins d'écoles qui organisent cette activité extra-scolaire. Un constat que déplore Denis Detinne, directeur de l'ASBL Promosport: "On a remarqué que dans le dernier bassin ouvert au Bon Villers, on a 21 écoles à proximité. Il n'y en a que 7 qui sont présentes". 

Pourtant, l'obligation de suivre des cours de natation existe. Mais celle-ci est rarement respectée. "Il y a une obligation décrétale pour les écoles. Mais elles ne viennent plus, parce que cette obligation n'est pas suivie. Les établissements scolaires font donc le choix de ne plus venir. C'est compliqué à organiser", indique Denis Detinne. 

Aujourd'hui, il y a une véritable régression de la capacité de nage des jeunes. "Depuis quelques années, un certain nombre de jeunes ne savent plus nager. Cet acquis social, on est en train de le perdre", alerte Marc Francaux, Doyen de la faculté des sciences de la motricité de l'UCLouvain. 

En Europe, il y a 20 000 décès par noyade. En Belgique, c'est même 1 décès infantile sur 4.

Lire la suite

(25/02/2024 : 10:06)

"Fort dégagement de fumée dans la rue": incendie en cours dans un immeuble à Bruxelles, 20 personnes évacuées 

"Incendie dans un immeuble, avenue de l’Héliport (côté pompiers) avec fort dégagement de fumée dans la rue", nous informe Charline via le bouton orange Alertez-nous.

Les pompiers de Bruxelles sont en effet actuellement à pied d'œuvre pour un incendie au 6e étage d'un bâtiment de l'avenue de l'Héliport, à Bruxelles. "Pour l'instant pas de blessés à déplorer", indique Walter Derieuw, porte-parole de la zone de secours.

L'incendie a rapidement été maîtrisé par les hommes du feu. Les 20 personnes impliquées dans l'incendie ont été évacuées et se sont rassemblées dans un garage de la caserne des pompiers. Le reste de l'immeuble ne doit pas être évacué. "Les habitants peuvent rester confinés chez eux", précise le porte-parole des pompiers de Bruxelles.

Edition numérique des abonnés
Des habitants sont accueillis à la caserne. © Pompiers de Bruxelles

Quatre appartements sont inhabitables. Une procédure de relogement a été lancée avec les services de la ville de Bruxelles (CPAS). Une personne a été transportée vers l'hôpital en ambulance normale.

Les causes de l'incendie ne sont pas encore connues. La ventilation et un contrôle sur la présence de CO sont en cours.

Lire la suite

(25/02/2024 : 10:05)

Deux personnes blessées, dont l'une grièvement, à la suite de coups de feu à Schaerbeek 

"Vers 00h30, nous avons été appelés pour des coups de feu entendus sur la place Lehon, à Schaerbeek", explique la police. Sur place, les services de secours ont trouvé un homme au sol sur la place. Celui-ci était blessé par balle. Une seconde victime a été retrouvée peu de temps après, rue de Potter.

"Les jours de l'une des victimes sont en danger", confirme la zone de police Bruxelles-Nord.

Selon cette dernière, il est trop tôt pour tirer des conclusions sur les circonstances des coups de feu. Le parquet devrait communiquer à ce sujet dans la journée de dimanche.

Lire la suite

(25/02/2024 : 09:22)

"Les victimes ne sont plus en danger de mort": le parquet de Bruxelles communique après une nouvelle fusillade cette nuit à Schaerbeek 

De nouveaux coups de feu ont été entendus cette nuit, à la place Lehon à Schaerbeek. La zone de police Bruxelles-Nord nous confirme avoir été appelée ce dimanche 25 février vers 00h30. "A leur arrivée, les services de secours trouvent un homme au sol blessé par balle sur la place", nous précise la zone de police. Ils prodiguent les premiers soins avant l'arrivée de l'ambulance. A ce moment-là, les jours de la victime sont en danger.

Une seconde victime blessée est ensuite trouvée peu après à la rue De Potter. "Cette personne n'a pas subi de blessures mettant sa vie en danger, mais a tout de même été transférée à l'hôpital pour y recevoir des soins", nous indique le parquet de Bruxelles. 

Les deux victimes ont été blessées par balle, "mais ne sont actuellement pas (ou plus) en danger de mort", ajoute encore le parquet.

Le parquet de Bruxelles a été informé et a mobilisé entre autres un expert en balistique qui s'est rendu sur les lieux. "A ce stade de l’enquête, rien n’indique que l’incident soit lié aux autres fusillades des derniers jours à Bruxelles, mais seule l’enquête permettra de le déterminer avec certitude", détaille le parquet.

Les circonstances de la fusillade ne sont pas claires. "L'enquête se poursuit et, dans l'intérêt de celle-ci, le parquet ne donnera pas d’autres commentaires", conclut-il.

Le périmètre de sécurité installé durant la nuit a été levé ce dimanche dans la matinée.

La bourgmestre de Schaerbeek réagit

La bourgmestre de Schaerbeek, Cécile Jodogne, nous indique que, pour l'heure, il n'y a pas de confirmation de lien entre les différentes fusillades et le trafic de drogues. "On a connu aussi des coups de feu pour des différends personnels, code d'honneur, mots mal placés... S'il s'avérait et se confirmait que c'est lié au trafic de drogues, il faut malheureusement bien constater qu'à Bruxelles, dans différentes communes comme d'autres villes d'ailleurs, il y a une augmentation de la violence liée au trafic de drogues. On est face à une échelle qui dépasse largement l'échelle locale et même régionale, et je dirais même nationale. C'est un phénomène qu'on constate partout", dit-elle. 

 Un quartier métamorphosé en quelques années

Ces faits ne surprennent plus les habitants et commerçants du quartier. "Sur la place, vous allez voir jusqu'à 2h du matin, il y a plein de dealers. Il y a aussi beaucoup de jeunes qui jouent dans le parc. Ça commence à être dangereux le quartier, je trouve. Surtout sur cette place", nous explique un commerçant.

C'est un quartier familial et calme à Schaerbeek, où les enfants jouent quotidiennement. Mais certaines le décrivent maintenant comme métamorphosé. "Il y a de la saleté, de l'incivilité malheureusement... Nous, on a trouvé que ça s'est fortement dégradé dans les 5-7 dernières années", confie une riveraine. 

Edition numérique des abonnés
Edition numérique des abonnés

 

Lire la suite

(25/02/2024 : 06:55)

Une voiture fonce dans la façade d'une brasserie à Heist-op-den-Berg: 7 personnes blessées 

Sept personnes ont été blessées après qu'une voiture a enfoncé la façade d'une brasserie à Heist-op-den-Berg (province d'Anvers) samedi soir. Deux occupants du véhicule sont gravement touchés, a indiqué le bourgmestre Jan Moons.

Les deux autres passagers souffrent de légères blessures. Le conducteur, dont le test d'alcoolémie est négatif, est âgé de 18 ans.  

Trois clients de l'établissement horeca ont encore été légèrement blessées. Toutes les victimes ont été transportées à l'hôpital.  

Les pompiers sont en train d'étayer la façade de la brasserie, sérieusement endommagée lors des faits.  

Le restaurant est situé dans un virage réputé dangereux. Une enquête doit déterminer si l'accident est dû à une vitesse excessive ou à une autre cause.

Lire la suite

(25/02/2024 : 06:45)

"Les avions sont détournés", "L'aéroport est bloqué": des dizaines de vols retardés ou déviés à l'aéroport de Charleroi 

"Un avion en provenance de Lanzarote est immobilisé sur la piste à Charleroi. Des véhicules de secours sont à proximité. Les avions sont détournés vers Bruxelles", nous écrit Luc via le bouton orange Alertez-nous. "L'aéroport de Charleroi est bloqué et fermé pour l'instant. De nombreux vols sont détournés sur Bruxelles et Liège", nous envoie une autre personne quelques minutes plus tard. 

"Gros embarras Ryanair sur Charleroi. Vols déviés vers différentes destinations. Les passagers, une fois à terre, manquent de communication et ne savent pas s’ils peuvent être débarqués", nous indique également Anthony.

Vous avez été nombreux à pousser le bouton orange Alertez-nous pour nous avertir d'un problème à l'aéroport de Charleroi. Des dizaines de vols ont en effet été retardés ou déviés cette nuit. Le problème était lié à l'atterrissage d'un avion: "Hier soir, vers 22h, après avoir atterri et au moment de sortir de la piste, un avion s’est retrouvé coincé à cause d’un problème technique. Rien de grave mais cela a bloqué le train d’atterrissage. Les services techniques ont mis plusieurs heures à résoudre le problème", nous indique ce dimanche matin Julien Pauwels, directeur des opérations pour l'aéroport de Charleroi. 

Les avions qui suivaient ont donc été renvoyés vers Zaventem ou Liège, il y en avait 7 en tout. "Il y a également un avion qui devait décoller pour Marseille ce matin qui a été annulé et reporté à la fin de la journée", nous précise le directeur des opérations. Ce dimanche matin, la situation est résolue mais il pourrait encore y avoir quelques retards.

Lire la suite

(25/02/2024 : 06:15)

Le temps reste maussade avec des températures froides 

Ce soir, de la pluie se propagera à toutes les régions depuis la France. En haute Ardenne, ces pluies pourront être précédées d'un peu de neige fondante. Durant la nuit, le temps restera partout pluvieux Les minima varieront entre 1°C en haute Ardenne et 5°C sur le centre et l'ouest du pays. Le vent de sud-est, puis d'est sera modéré, dans la région côtière et sur les hauts plateaux de l'Ardenne parfois assez fort avec des pointes de 60 km/h.

Lundi, le ciel restera très nuageux à généralement couvert avec des pluies sur la plupart des régions en début de journée et avec une possibilité de neige ou de neige fondante sur les hauteurs de l'est. Au fil des heures, les précipitations deviendront plus faibles et intermittentes. Les maxima se situeront entre 6°C en plaine et 9°C sur la Lorraine belge. Le vent sera modéré à assez fort, et à la Côte assez fort à fort de nord-est. Au sud du sillon Sambre-et-Meuse, il sera toutefois orienté au secteur est à sud-est. Les rafales atteindront jusqu'à 70 km/h en bord de mer et se situeront autour de 50 km/h dans les terres.

Mardi, la journée débutera avec de la grisaille sur le centre et l'est du pays. Ensuite, les éclaircies déjà présentes sur l'extrême ouest du territoire gagneront progressivement du terrain vers le centre l'après-midi, et vers l'Ardenne ainsi que la Lorraine belge en fin de journée.

Lire la suite

(25/02/2024 : 06:10)

Dernière mise à jour : 25/02/2024 : 21:25