En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

News des médias - La Libre - Denières infos

Lalibre.be - Dernières dépêches


Dernières dépêches sur Lalibre.be


Gilberto Gil célèbre l'amour dans un opéra-chanson créé à Paris 

Double bonheur pour Gilberto Gil: la star de la musique brésilienne lance à Paris un opéra-chanson autour de "l'amour plus important que la mort" et savoure "le retour de l'espoir" avec l'élection de Lula au Brésil.

"C'est beaucoup d'émotions, je n'avais jamais joué avec un tel ensemble", confie dans un français parfait l'artiste de 80 ans rencontré par l'AFP à la fin d'une répétition.

Un frisson parcourt l'assistance un peu plus tôt quand la légende brésilienne, assise au premier rang, pose sa voix délicate sur ses accords de guitare devant le Chœur et l'Orchestre Philharmonique de Radio France. Soit 150 musiciens.

"Amor Azul", opéra-chanson (croisement de musiques populaire et classique) en deux actes co-signé Gilberto Gil et de son complice chef d'orchestre Aldo Brizzi, est donné en création mondiale de ce vendredi à dimanche à l'Auditorium de Radio France.

"L'accueil de Radio France et la possibilité de partir d'ici, de Paris, pour pouvoir jouer ensuite cet opéra-chanson en Europe et en dehors, donne au projet une belle solidité", se réjouit l'auteur de standards comme "Toda Menina Baiana".

Le livret s'inspire de poèmes hindous et de divinités comme Krishna.

Pas surprenant chez ce ...

Gilberto Gil célèbre l'amour dans un opéra-chanson créé à Paris 

Double bonheur pour Gilberto Gil: la star de la musique brésilienne lance à Paris un opéra-chanson autour de "l'amour plus important que la mort" et savoure "le retour de l'espoir" avec l'élection de Lula au Brésil.

"C'est beaucoup d'émotions, je n'avais jamais joué avec un tel ensemble", confie dans un français parfait l'artiste de 80 ans rencontré par l'AFP à la fin d'une répétition.

Un frisson parcourt l'assistance un peu plus tôt quand la légende brésilienne, assise au premier rang, pose sa voix délicate sur ses accords de guitare devant le Chœur et l'Orchestre Philharmonique de Radio France. Soit 150 musiciens.

"Amor Azul", opéra-chanson (croisement de musiques populaire et classique) en deux actes co-signé Gilberto Gil et de son complice chef d'orchestre Aldo Brizzi, est donné en création mondiale de ce vendredi à dimanche à l'Auditorium de Radio France.

"L'accueil de Radio France et la possibilité de partir d'ici, de Paris, pour pouvoir jouer ensuite cet opéra-chanson en Europe et en dehors, donne au projet une belle solidité", se réjouit l'auteur de standards comme "Toda Menina Baiana".

Le livret s'inspire de poèmes hindous et de divinités comme Krishna.

Pas surprenant chez ce ...

(02/12/2022 : 14:07)

Mondial: derniers tickets pour les huitièmes! 

Au lendemain de l'élimination choc de l'Allemagne, il ne reste plus que deux places en jeu pour les huitièmes de finale du Mondial, qui seront attribuées vendredi, avec l'Uruguay en grand danger face à un Ghana séduisant et revanchard et la Suisse en ballottage favorable.

Dès samedi débuteront les matches couperet, avec Pays-Bas - Etats-Unis (16h00) puis Argentine - Australie (20h00). La France, tenante du titre, affrontera dimanche la Pologne de Robert Lewandowsky (16h00).

Le Brésil et le Portugal, qui disputent leur dernier match des phases de poule vendredi, ont déjà leur billet en poche.

Deux nations majeures du football manqueront en revanche à l'appel, la Belgique et surtout l'Allemagne.

La Mannschaft a certes battu le Costa Rica (4-2) mais elle a payé son revers initial contre les Japonais (2-1), qui ont arraché la première place du groupe E en s'offrant l'Espagne sur le même score. La Roja ne sauve sa place en 1/8 qu'à la faveur d'une différence de buts supérieure à celle des Allemands (+6 contre +1).

"Le monde du foot tremblait devant nous. Nous étions loués comme une équipe de grand tournoi. Maintenant, l'Allemagne est juste un nain du foot", a cinglé le quotidien Bild, qui s'interroge tout de même sur la validité du deuxième but ...

Mondial: derniers tickets pour les huitièmes! 

Au lendemain de l'élimination choc de l'Allemagne, il ne reste plus que deux places en jeu pour les huitièmes de finale du Mondial, qui seront attribuées vendredi, avec l'Uruguay en grand danger face à un Ghana séduisant et revanchard et la Suisse en ballottage favorable.

Dès samedi débuteront les matches couperet, avec Pays-Bas - Etats-Unis (16h00) puis Argentine - Australie (20h00). La France, tenante du titre, affrontera dimanche la Pologne de Robert Lewandowsky (16h00).

Le Brésil et le Portugal, qui disputent leur dernier match des phases de poule vendredi, ont déjà leur billet en poche.

Deux nations majeures du football manqueront en revanche à l'appel, la Belgique et surtout l'Allemagne.

La Mannschaft a certes battu le Costa Rica (4-2) mais elle a payé son revers initial contre les Japonais (2-1), qui ont arraché la première place du groupe E en s'offrant l'Espagne sur le même score. La Roja ne sauve sa place en 1/8 qu'à la faveur d'une différence de buts supérieure à celle des Allemands (+6 contre +1).

"Le monde du foot tremblait devant nous. Nous étions loués comme une équipe de grand tournoi. Maintenant, l'Allemagne est juste un nain du foot", a cinglé le quotidien Bild, qui s'interroge tout de même sur la validité du deuxième but ...

(02/12/2022 : 14:07)

Dans une usine de roues, produire la nuit pour éviter les coupures d'électricité 

"Bravo à tous, économie de 19%": à l'usine de roues Accuride, près de Troyes, les salariés travaillent désormais la nuit pour réduire la consommation d'électricité et les risques de coupure de courant.

A l'extérieur du bâtiment, un écran indique le niveau de la consommation énergétique de la veille et félicite les équipes de leurs efforts.

Des hangars de la Chapelle-Saint-Luc sortent des roues en acier pour utilitaires et véhicules de tourisme ainsi que des roues de métro destinées au monde entier.

Des machines y déroulent de gigantesques bobines de feuilles de tôles, tandis que des jantes circulent sur des tapis roulants comme sur autant d'autoroutes interconnectées.

Les 240 salariés du site Accuride Wheels Troyes -- une filiale du géant industriel américain Accuride -- travaillent habituellement en deux équipes (2X8) de 5H00 à 21H00.

Mais, depuis novembre, les chaînes de production ont tourné trois semaines de 13H00 à 5H00 du matin, un rythme qui sera aussi imposé mi-décembre et en janvier.

"Nous avons volontairement décalé notre production afin +d'effacer+ 3,6 MWh de consommation du besoin national, lors du pic du matin 8h00-12h00", "c'est l'équivalent de la consommation de 1.000 foyers", indique Hugues Dugrés, directeur général.

Dans une usine de roues, produire la nuit pour éviter les coupures d'électricité 

"Bravo à tous, économie de 19%": à l'usine de roues Accuride, près de Troyes, les salariés travaillent désormais la nuit pour réduire la consommation d'électricité et les risques de coupure de courant.

A l'extérieur du bâtiment, un écran indique le niveau de la consommation énergétique de la veille et félicite les équipes de leurs efforts.

Des hangars de la Chapelle-Saint-Luc sortent des roues en acier pour utilitaires et véhicules de tourisme ainsi que des roues de métro destinées au monde entier.

Des machines y déroulent de gigantesques bobines de feuilles de tôles, tandis que des jantes circulent sur des tapis roulants comme sur autant d'autoroutes interconnectées.

Les 240 salariés du site Accuride Wheels Troyes -- une filiale du géant industriel américain Accuride -- travaillent habituellement en deux équipes (2X8) de 5H00 à 21H00.

Mais, depuis novembre, les chaînes de production ont tourné trois semaines de 13H00 à 5H00 du matin, un rythme qui sera aussi imposé mi-décembre et en janvier.

"Nous avons volontairement décalé notre production afin +d'effacer+ 3,6 MWh de consommation du besoin national, lors du pic du matin 8h00-12h00", "c'est l'équivalent de la consommation de 1.000 foyers", indique Hugues Dugrés, directeur général.

(02/12/2022 : 14:07)

La Commission européenne valide la suppression de vols intérieurs courts en France 

La Commission européenne a validé avec quelques ajustements la mesure française de suppression des vols intérieurs lorsqu'un trajet en train de moins de 2 heures 30 est possible, selon une décision publiée vendredi au Journal officiel de l'UE.

Cette mesure, disposition emblématique de la loi climat de 2021, devra être réexaminée au bout de trois ans et s'appliquera aussi aux vols de correspondance, précise le texte.

L'exécutif européen avait en décembre 2021 annoncé conduire une "analyse approfondie" de ce projet, contesté par l'Union des aéroports français (UAF) solidairement avec la branche européenne du Conseil international des aéroports (ACI Europe).

Ces derniers estimaient notamment que la loi française, qui a pour conséquence d'interdire des liaisons entre Paris (Orly) et Nantes, Lyon ou Bordeaux, introduisait une discrimination entre les transporteurs.

Des discussions ont eu lieu entre la Commission et le gouvernement français pour assurer la conformité du projet à la législation européenne.

Paris a ainsi dû renoncer à une dérogation que la loi prévoyait pour les trajets en correspondance, la Commission jugeant qu'elle introduisait une distorsion de concurrence entre compagnies aériennes, en particulier celles "dont le modèle économique n'est pas axé sur les passagers en correspondance".

Le règlement européen sur les services aériens prévoit (article 20) qu'un Etat membre peut, "lorsqu'il existe des problèmes graves en matière d'environnement (...) limiter ou refuser l'exercice des droits de trafic, notamment lorsque d'autres modes de transport fournissent un service satisfaisant".

Il précise toutefois que ces mesures doivent être "non discriminatoires", ne ...

La Commission européenne valide la suppression de vols intérieurs courts en France 

La Commission européenne a validé avec quelques ajustements la mesure française de suppression des vols intérieurs lorsqu'un trajet en train de moins de 2 heures 30 est possible, selon une décision publiée vendredi au Journal officiel de l'UE.

Cette mesure, disposition emblématique de la loi climat de 2021, devra être réexaminée au bout de trois ans et s'appliquera aussi aux vols de correspondance, précise le texte.

L'exécutif européen avait en décembre 2021 annoncé conduire une "analyse approfondie" de ce projet, contesté par l'Union des aéroports français (UAF) solidairement avec la branche européenne du Conseil international des aéroports (ACI Europe).

Ces derniers estimaient notamment que la loi française, qui a pour conséquence d'interdire des liaisons entre Paris (Orly) et Nantes, Lyon ou Bordeaux, introduisait une discrimination entre les transporteurs.

Des discussions ont eu lieu entre la Commission et le gouvernement français pour assurer la conformité du projet à la législation européenne.

Paris a ainsi dû renoncer à une dérogation que la loi prévoyait pour les trajets en correspondance, la Commission jugeant qu'elle introduisait une distorsion de concurrence entre compagnies aériennes, en particulier celles "dont le modèle économique n'est pas axé sur les passagers en correspondance".

Le règlement européen sur les services aériens prévoit (article 20) qu'un Etat membre peut, "lorsqu'il existe des problèmes graves en matière d'environnement (...) limiter ou refuser l'exercice des droits de trafic, notamment lorsque d'autres modes de transport fournissent un service satisfaisant".

Il précise toutefois que ces mesures doivent être "non discriminatoires", ne ...

(02/12/2022 : 14:07)

Un réseau de proxénétisme transatlantique démantelé grâce à une coopération policière et judiciaire inédite 

La police judiciaire française a démantelé cette semaine un réseau de proxénétisme, dirigé de Colombie, avec l'Espagne en base arrière, qui exploitait une cinquantaine de femmes dans l'Hexagone, et aurait pu empocher jusqu'à 30 millions d'euros par an.

"Cette affaire est historique, il s'agit d'un cas d'école, tant du point de vue du fonctionnement et de la dimension du réseau que de la qualité de la coopération internationale", résume pour l'AFP la commissaire Elvire Arrighi, cheffe de l'Office central pour la répression de la traite des êtres humains (Ocrteh), qui a piloté le dossier.

"Ce démantèlement illustre parfaitement l'efficacité de la coopération judiciaire internationale sous l'impulsion de la Junalco", la Juridiction nationale chargée de la lutte contre la criminalité organisée, a réagi auprès de l'AFP Vincent Plumas porte-parole du parquet de Paris.

Douze personnes, sept hommes et cinq femmes, ont été arrêtées simultanément en Colombie, en Espagne et en France en début de semaine.

Le réseau, dont l'organisation était pyramidale, était aux mains d'un couple installé en Colombie - une Vénézuélienne et un Colombien - qui faisait miroiter aux victimes recrutées un avenir meilleur en Europe et récoltait les gains. Le couple a été incarcéré en Colombie.

L'information judiciaire, confiée depuis septembre 2021 à la Junalco, a été ouverte après des faits constatés initialement dans les régions de Bordeaux, Nancy et Melun, selon une ...

Un réseau de proxénétisme transatlantique démantelé grâce à une coopération policière et judiciaire inédite 

La police judiciaire française a démantelé cette semaine un réseau de proxénétisme, dirigé de Colombie, avec l'Espagne en base arrière, qui exploitait une cinquantaine de femmes dans l'Hexagone, et aurait pu empocher jusqu'à 30 millions d'euros par an.

"Cette affaire est historique, il s'agit d'un cas d'école, tant du point de vue du fonctionnement et de la dimension du réseau que de la qualité de la coopération internationale", résume pour l'AFP la commissaire Elvire Arrighi, cheffe de l'Office central pour la répression de la traite des êtres humains (Ocrteh), qui a piloté le dossier.

"Ce démantèlement illustre parfaitement l'efficacité de la coopération judiciaire internationale sous l'impulsion de la Junalco", la Juridiction nationale chargée de la lutte contre la criminalité organisée, a réagi auprès de l'AFP Vincent Plumas porte-parole du parquet de Paris.

Douze personnes, sept hommes et cinq femmes, ont été arrêtées simultanément en Colombie, en Espagne et en France en début de semaine.

Le réseau, dont l'organisation était pyramidale, était aux mains d'un couple installé en Colombie - une Vénézuélienne et un Colombien - qui faisait miroiter aux victimes recrutées un avenir meilleur en Europe et récoltait les gains. Le couple a été incarcéré en Colombie.

L'information judiciaire, confiée depuis septembre 2021 à la Junalco, a été ouverte après des faits constatés initialement dans les régions de Bordeaux, Nancy et Melun, selon une ...

(02/12/2022 : 14:07)

Macron et Biden veulent chercher ensemble une issue en Ukraine 

Joe Biden et Emmanuel Macron ont manifesté jeudi à Washington leur volonté de chercher ensemble une issue en Ukraine, mais sans rien rogner de leur soutien à Kiev, à l'occasion d'une visite d'Etat débordante d'affection diplomatique.

"Je suis prêt à parler à Poutine s'il cherche un moyen de mettre fin à la guerre. Il ne l'a pas encore fait", a dit le président américain lors d'une conférence de presse commune avec son homologue français en milieu de journée.

Il a aussi souligné que toute discussion avec le président russe se ferait "en consultation avec mes amis français et de l'Otan".

"Nous resterons unis pour (nous) opposer à la brutalité" de la Russie en Ukraine, a encore dit le démocrate de 80 ans, alors que le conflit entre dans son dixième mois, et surtout dans une rude saison hivernale.

Le président français, dont les positions en la matière ont suscité dans le passé l'incompréhension, voire une certaine irritation des Américains, a lui dit qu'il ne "pousserait jamais les Ukrainiens à accepter un compromis qui serait inacceptable pour eux" concernant l'agression russe, parce que cela ne permettrait pas de construire "une paix durable".

Dans un communiqué conjoint, les deux pays ont assuré qu'ils continueraient à fournir à Kiev "une aide politique, sécuritaire, humanitaire et économique aussi longtemps qu'il le faudra".

- Frictions commerciales -

Que ce soit pendant leur ...

Macron et Biden veulent chercher ensemble une issue en Ukraine 

Joe Biden et Emmanuel Macron ont manifesté jeudi à Washington leur volonté de chercher ensemble une issue en Ukraine, mais sans rien rogner de leur soutien à Kiev, à l'occasion d'une visite d'Etat débordante d'affection diplomatique.

"Je suis prêt à parler à Poutine s'il cherche un moyen de mettre fin à la guerre. Il ne l'a pas encore fait", a dit le président américain lors d'une conférence de presse commune avec son homologue français en milieu de journée.

Il a aussi souligné que toute discussion avec le président russe se ferait "en consultation avec mes amis français et de l'Otan".

"Nous resterons unis pour (nous) opposer à la brutalité" de la Russie en Ukraine, a encore dit le démocrate de 80 ans, alors que le conflit entre dans son dixième mois, et surtout dans une rude saison hivernale.

Le président français, dont les positions en la matière ont suscité dans le passé l'incompréhension, voire une certaine irritation des Américains, a lui dit qu'il ne "pousserait jamais les Ukrainiens à accepter un compromis qui serait inacceptable pour eux" concernant l'agression russe, parce que cela ne permettrait pas de construire "une paix durable".

Dans un communiqué conjoint, les deux pays ont assuré qu'ils continueraient à fournir à Kiev "une aide politique, sécuritaire, humanitaire et économique aussi longtemps qu'il le faudra".

- Frictions commerciales -

Que ce soit pendant leur ...

(02/12/2022 : 14:07)

Kanye West suspendu de Twitter après avoir affiché son admiration pour Hitler 

Twitter a suspendu vendredi le compte du rappeur américain Kanye West pour "incitation à la violence", après la publication d'une image représentant une croix gammée entrelacée avec une étoile de David ainsi que des propos admiratifs pour Hitler.

"Simplement pour clarifier que son compte a été suspendu pour incitation à la violence", a indiqué le patron du réseau social Elon Musk, en réponse à l'image associant les symboles du régime nazi et du judaïsme postée par le rappeur, de plus en plus isolé après ses récentes remarques antisémites.

Propriétaire et patron de la plateforme depuis octobre, Elon Musk prônait jusqu'à présent une vision absolue de la liberté d'expression.

Lors d'une apparition ubuesque dans l'émission "Infowars", animée par le présentateur complotiste Alex Jones, le rappeur américain, qui se fait désormais appeler Ye et portait une cagoule noire recouvrant la totalité de son visage, s'était lancé jeudi dans une tirade sur le pêché, la pornographie et le diable.

"J'aime Hitler", avait lancé la star à plusieurs reprises, déclenchant un déluge de condamnations sur les réseaux sociaux.

- "Tu es allé trop loin" -

Et quelques heures plus tard, le patron de Twitter annonçait sa suspension du réseau social après un échange entre les deux hommes que le rappeur a ensuite rendu public.

"Désolé mais tu es allé trop loin, ce n'est pas de l'amour", a écrit le patron de Twitter dans un message privé. West a répondu en défiant Elon Musk: "qui a fait ...

Kanye West suspendu de Twitter après avoir affiché son admiration pour Hitler 

Twitter a suspendu vendredi le compte du rappeur américain Kanye West pour "incitation à la violence", après la publication d'une image représentant une croix gammée entrelacée avec une étoile de David ainsi que des propos admiratifs pour Hitler.

"Simplement pour clarifier que son compte a été suspendu pour incitation à la violence", a indiqué le patron du réseau social Elon Musk, en réponse à l'image associant les symboles du régime nazi et du judaïsme postée par le rappeur, de plus en plus isolé après ses récentes remarques antisémites.

Propriétaire et patron de la plateforme depuis octobre, Elon Musk prônait jusqu'à présent une vision absolue de la liberté d'expression.

Lors d'une apparition ubuesque dans l'émission "Infowars", animée par le présentateur complotiste Alex Jones, le rappeur américain, qui se fait désormais appeler Ye et portait une cagoule noire recouvrant la totalité de son visage, s'était lancé jeudi dans une tirade sur le pêché, la pornographie et le diable.

"J'aime Hitler", avait lancé la star à plusieurs reprises, déclenchant un déluge de condamnations sur les réseaux sociaux.

- "Tu es allé trop loin" -

Et quelques heures plus tard, le patron de Twitter annonçait sa suspension du réseau social après un échange entre les deux hommes que le rappeur a ensuite rendu public.

"Désolé mais tu es allé trop loin, ce n'est pas de l'amour", a écrit le patron de Twitter dans un message privé. West a répondu en défiant Elon Musk: "qui a fait ...

(02/12/2022 : 14:07)

Afrique du Sud: incertitudes sur l'avenir du président dans la tourmente 

Il reste ou il jette l'éponge? L'avenir politique du président sud-africain Cyril Ramaphosa restait incertain vendredi, en raison d'un scandale lié à un cambriolage chez lui, où des liasses de dollars ont été retrouvées cachées dans un canapé.

Après l'hypothèse forte d'une démission la veille, de nombreux indicateurs penchent désormais du côté de la stabilité. M. Ramaphosa doit encore s'adresser aux Sud-Africains, dans les prochaines heures ou jours.

Les caciques du parti de Nelson Mandela, plombé par la corruption et une guerre de factions, doivent aussi se réunir dans l'après-midi pour arbitrer. Majoritaire au Parlement depuis 1994, l'ANC choisit le chef de l'Etat depuis la fin de l'apartheid et l'avènement de la démocratie.

Le porte-parole de M. Ramaphosa avait pris les devants jeudi soir, affirmant que le président examinait "toutes les options" mais que l'heure était trop grave pour prendre des décisions "à la hâte".

Cyril Ramaphosa avait passé la journée à consulter les poids lourds de son parti, écoutant les conseils, pesant ses soutiens.

Dans la matinée, des "proches" avaient confié aux médias sud-africains qu'il ne se battrait pas pour rester à son poste. Mais dans la soirée, l'inquiétude d'une possible démission semblait avoir suscité un revirement, le monde des affaires et une bonne partie de l'ANC volant à son secours.

"Les décideurs à la tête de l'ANC ne veulent pas qu'il parte", résumait à l'AFP un cadre du parti sous couvert d'anonymat.

Afrique du Sud: incertitudes sur l'avenir du président dans la tourmente 

Il reste ou il jette l'éponge? L'avenir politique du président sud-africain Cyril Ramaphosa restait incertain vendredi, en raison d'un scandale lié à un cambriolage chez lui, où des liasses de dollars ont été retrouvées cachées dans un canapé.

Après l'hypothèse forte d'une démission la veille, de nombreux indicateurs penchent désormais du côté de la stabilité. M. Ramaphosa doit encore s'adresser aux Sud-Africains, dans les prochaines heures ou jours.

Les caciques du parti de Nelson Mandela, plombé par la corruption et une guerre de factions, doivent aussi se réunir dans l'après-midi pour arbitrer. Majoritaire au Parlement depuis 1994, l'ANC choisit le chef de l'Etat depuis la fin de l'apartheid et l'avènement de la démocratie.

Le porte-parole de M. Ramaphosa avait pris les devants jeudi soir, affirmant que le président examinait "toutes les options" mais que l'heure était trop grave pour prendre des décisions "à la hâte".

Cyril Ramaphosa avait passé la journée à consulter les poids lourds de son parti, écoutant les conseils, pesant ses soutiens.

Dans la matinée, des "proches" avaient confié aux médias sud-africains qu'il ne se battrait pas pour rester à son poste. Mais dans la soirée, l'inquiétude d'une possible démission semblait avoir suscité un revirement, le monde des affaires et une bonne partie de l'ANC volant à son secours.

"Les décideurs à la tête de l'ANC ne veulent pas qu'il parte", résumait à l'AFP un cadre du parti sous couvert d'anonymat.

(02/12/2022 : 14:07)

Les contrôleurs de la SNCF en grève tout le week-end, 60% des TGV annulés 

Week-end compliqué dans les gares françaises: une grève lancée par un collectif de contrôleurs a contraint la SNCF à annuler 60% de ses TGV et Intercités de vendredi à dimanche, et laisse craindre de nouvelles perturbations lors des fêtes de fin d'année.

Comme des dizaines d'autres voyageurs, Bruno Vojtisek fait la queue devant la boutique SNCF de gare de Lyon pour changer son billet pour Aix-en-Provence pris la veille, mais pourtant absent des panneaux d'information. "Bon, c'est pas grave. Ils vont me rembourser ou trouver une solution", lâche, serein, celui qui dit "comprendre" les grévistes.

Moins compréhensif, Régis Vanstracelle, dont le train pour Saint-Raphaël a été annulé, s'exclame: "C'est honteux!" "Je ne peux pas comprendre ça, je suis dans le transport routier et je travaille parfois 12-15 heures par jour", s'agace celui dont les rendez-vous de la matinée dans le Sud sont remis en cause.

Les contrôleurs --officiellement appelés chefs de bord à la SNCF-- ont décidé de cesser le travail pendant tout le week-end, avec une "reprise progressive" envisagée lundi, pour réclamer une meilleure reconnaissance de leur statut. L'axe Atlantique est particulièrement touché, avec seulement 1 TGV sur 4, comme pour les Ouigo.

"Au total, on est plus de 80% à être en grève et plus de 90% sur le TGV, c'est du jamais vu", a assuré à ...

Les contrôleurs de la SNCF en grève tout le week-end, 60% des TGV annulés 

Week-end compliqué dans les gares françaises: une grève lancée par un collectif de contrôleurs a contraint la SNCF à annuler 60% de ses TGV et Intercités de vendredi à dimanche, et laisse craindre de nouvelles perturbations lors des fêtes de fin d'année.

Comme des dizaines d'autres voyageurs, Bruno Vojtisek fait la queue devant la boutique SNCF de gare de Lyon pour changer son billet pour Aix-en-Provence pris la veille, mais pourtant absent des panneaux d'information. "Bon, c'est pas grave. Ils vont me rembourser ou trouver une solution", lâche, serein, celui qui dit "comprendre" les grévistes.

Moins compréhensif, Régis Vanstracelle, dont le train pour Saint-Raphaël a été annulé, s'exclame: "C'est honteux!" "Je ne peux pas comprendre ça, je suis dans le transport routier et je travaille parfois 12-15 heures par jour", s'agace celui dont les rendez-vous de la matinée dans le Sud sont remis en cause.

Les contrôleurs --officiellement appelés chefs de bord à la SNCF-- ont décidé de cesser le travail pendant tout le week-end, avec une "reprise progressive" envisagée lundi, pour réclamer une meilleure reconnaissance de leur statut. L'axe Atlantique est particulièrement touché, avec seulement 1 TGV sur 4, comme pour les Ouigo.

"Au total, on est plus de 80% à être en grève et plus de 90% sur le TGV, c'est du jamais vu", a assuré à ...

(02/12/2022 : 14:07)

La Chine assouplit ses restrictions sanitaires dans la foulée des manifestations 

Plusieurs villes chinoises ont encore allégé les règles draconiennes anti-Covid vendredi, dans la foulée des manifestations historiques des derniers jours pour réclamer la fin des restrictions et davantage de libertés.

La colère et la frustration des Chinois à l'égard de la ligne dure sanitaire en matière de lutte contre la pandémie avaient débordé dans les rues le week-end dernier, une mobilisation d'une ampleur inédite depuis des décennies.

La Chine a rapidement réagi pour étouffer le mouvement, avec une forte présence policière dans les rues et un renforcement de la surveillance des réseaux sociaux.

En parallèle, plusieurs villes ont commencé à assouplir les restrictions, comme l'abandon des tests quotidiens de masse, un des piliers fastidieux de la vie sous le règne du "zéro-Covid".

Ce qui n'a pas empêché pas des échauffourées sporadiques.

Des images publiées jeudi soir sur internet et géolocalisées par l'AFP montrent des dizaines de personnes face à des agents en combinaison intégrale de protection devant un collège de Yicheng, dans la province du Hubei (centre).

Selon la personne qui a publié la vidéo, il s'agit de parents dont les enfants ont été testés positifs et acheminés dans des installations ...

La Chine assouplit ses restrictions sanitaires dans la foulée des manifestations 

Plusieurs villes chinoises ont encore allégé les règles draconiennes anti-Covid vendredi, dans la foulée des manifestations historiques des derniers jours pour réclamer la fin des restrictions et davantage de libertés.

La colère et la frustration des Chinois à l'égard de la ligne dure sanitaire en matière de lutte contre la pandémie avaient débordé dans les rues le week-end dernier, une mobilisation d'une ampleur inédite depuis des décennies.

La Chine a rapidement réagi pour étouffer le mouvement, avec une forte présence policière dans les rues et un renforcement de la surveillance des réseaux sociaux.

En parallèle, plusieurs villes ont commencé à assouplir les restrictions, comme l'abandon des tests quotidiens de masse, un des piliers fastidieux de la vie sous le règne du "zéro-Covid".

Ce qui n'a pas empêché pas des échauffourées sporadiques.

Des images publiées jeudi soir sur internet et géolocalisées par l'AFP montrent des dizaines de personnes face à des agents en combinaison intégrale de protection devant un collège de Yicheng, dans la province du Hubei (centre).

Selon la personne qui a publié la vidéo, il s'agit de parents dont les enfants ont été testés positifs et acheminés dans des installations ...

(02/12/2022 : 14:07)

Dans les camps surpeuplés, nombre de Rohingyas brisent le tabou de la contraception 

L'imam Abdur Rashid, réfugié rohingya dans un camp du Bangladesh, reste convaincu que les enfants sont des bénédictions divines, mais avec déjà six petites bouches à nourrir, son épouse et lui ont choisi de se prémunir contre un septième cadeau du ciel.

Au début de l'année, sa femme Nosmin s'est fait poser un implant contraceptif, bafouant ainsi les préceptes de certaines communautés musulmanes.

Depuis que le couple a trouvé refuge au Bangladesh, il y a cinq ans, la vie dans le camp surpeuplé a changé bien des perspectives, dont celle de fonder une famille nombreuse.

Selon les chiffres de l'agence des Nations unies pour les réfugiés, près des deux tiers des couples rohingyas ont recours aujourd'hui à des moyens de contraception, quasi inemployés avant leur exil.

Environ 750.000 Rohingyas ont fui les exactions de l'armée en Birmanie et cherché asile en 2017 au Bangladesh voisin, où se trouvaient déjà plus de 100.000 réfugiés, victimes de précédentes violences.

- "Ne pas engendrer" -

"Les enfants sont des bénédictions de Dieu et c'est lui qui leur fournit les produits de première nécessité", déclare Abdur Rashid à l'AFP, "mais nous sommes coincés dans ce camp sordide depuis des années maintenant, je préfère ne pas engendrer une nouvelle vie dans un contexte aussi rude".

Dans les camps surpeuplés, nombre de Rohingyas brisent le tabou de la contraception 

L'imam Abdur Rashid, réfugié rohingya dans un camp du Bangladesh, reste convaincu que les enfants sont des bénédictions divines, mais avec déjà six petites bouches à nourrir, son épouse et lui ont choisi de se prémunir contre un septième cadeau du ciel.

Au début de l'année, sa femme Nosmin s'est fait poser un implant contraceptif, bafouant ainsi les préceptes de certaines communautés musulmanes.

Depuis que le couple a trouvé refuge au Bangladesh, il y a cinq ans, la vie dans le camp surpeuplé a changé bien des perspectives, dont celle de fonder une famille nombreuse.

Selon les chiffres de l'agence des Nations unies pour les réfugiés, près des deux tiers des couples rohingyas ont recours aujourd'hui à des moyens de contraception, quasi inemployés avant leur exil.

Environ 750.000 Rohingyas ont fui les exactions de l'armée en Birmanie et cherché asile en 2017 au Bangladesh voisin, où se trouvaient déjà plus de 100.000 réfugiés, victimes de précédentes violences.

- "Ne pas engendrer" -

"Les enfants sont des bénédictions de Dieu et c'est lui qui leur fournit les produits de première nécessité", déclare Abdur Rashid à l'AFP, "mais nous sommes coincés dans ce camp sordide depuis des années maintenant, je préfère ne pas engendrer une nouvelle vie dans un contexte aussi rude".

(02/12/2022 : 14:07)

RDC: la trêve est finie et l'armée accuse le M23 d'avoir massacré 50 civils 

Après cinq jours de trêve, des combats à l'arme lourde ont repris jeudi dans l'est de la République démocratique du Congo entre le M23 et l'armée congolaise, qui a accusé ces rebelles d'avoir massacré mardi au moins 50 civils.

Le M23 a rejeté jeudi soir ces accusations et demandé une "enquête indépendante".

Un sommet réuni le 23 novembre à Luanda avait décidé un cessez-le-feu à partir du vendredi 25 à 18h00 (16h00 GMT), suivi deux jours plus tard du retrait du M23 des zones conquises depuis plusieurs mois dans la province du Nord-Kivu.

Aucun retrait n'a été observé, mais les combats avaient cessé depuis samedi matin entre l'armée et le M23, même si ce dernier continuait de s'opposer à des milices, notamment mardi dans un village de la région de Bambo, Kisheshe, à environ 70 km au nord de la capitale provinciale Goma. Des informations recueillies mercredi par l'AFP faisaient état de nombreux civils tués durant ces affrontements.

Dans un communiqué, le porte-parole des forces armées de RDC (FARDC), le général Sylvain Ekenge, a accusé le M23 d'avoir "lâchement assassiné" dans ce village 50 civils.

"Le M23 rejette ces allégations sans fondement", a répliqué Lawrence Kanyuka, porte-parole politique du mouvement, en affirmant, également dans un communiqué, que le M23 "n'avait jamais ciblé des populations civiles".

Le général Ekenge a aussi accusé le M23 d'avoir violé le cessez-le-feu en attaquant une position de l'armée.

C'est non loin de Kisheshe ...

RDC: la trêve est finie et l'armée accuse le M23 d'avoir massacré 50 civils 

Après cinq jours de trêve, des combats à l'arme lourde ont repris jeudi dans l'est de la République démocratique du Congo entre le M23 et l'armée congolaise, qui a accusé ces rebelles d'avoir massacré mardi au moins 50 civils.

Le M23 a rejeté jeudi soir ces accusations et demandé une "enquête indépendante".

Un sommet réuni le 23 novembre à Luanda avait décidé un cessez-le-feu à partir du vendredi 25 à 18h00 (16h00 GMT), suivi deux jours plus tard du retrait du M23 des zones conquises depuis plusieurs mois dans la province du Nord-Kivu.

Aucun retrait n'a été observé, mais les combats avaient cessé depuis samedi matin entre l'armée et le M23, même si ce dernier continuait de s'opposer à des milices, notamment mardi dans un village de la région de Bambo, Kisheshe, à environ 70 km au nord de la capitale provinciale Goma. Des informations recueillies mercredi par l'AFP faisaient état de nombreux civils tués durant ces affrontements.

Dans un communiqué, le porte-parole des forces armées de RDC (FARDC), le général Sylvain Ekenge, a accusé le M23 d'avoir "lâchement assassiné" dans ce village 50 civils.

"Le M23 rejette ces allégations sans fondement", a répliqué Lawrence Kanyuka, porte-parole politique du mouvement, en affirmant, également dans un communiqué, que le M23 "n'avait jamais ciblé des populations civiles".

Le général Ekenge a aussi accusé le M23 d'avoir violé le cessez-le-feu en attaquant une position de l'armée.

C'est non loin de Kisheshe ...

(02/12/2022 : 14:07)

Le Congrès américain adopte une loi pour éviter une grève majeure du fret ferroviaire 

Le Congrès américain a adopté jeudi une loi pour éviter une grève du fret ferroviaire potentiellement catastrophique pour l'économie américaine.

Le texte, voté dans l'après-midi au Sénat après un scrutin similaire à la Chambre des représentants mercredi, impose à la profession un accord de branche, en dépit du fait qu'il n'a pas été approuvé par tous les syndicats.

Le président Joe Biden a indiqué qu'il l'entérinerait dès qu'il serait transmis à la Maison blanche.

"En travaillant ensemble, nous avons épargné à ce pays une catastrophe de Noël", a-t-il commenté dans un communiqué.

Face à la perspective d'une grève à compter du 9 décembre, le dirigeant démocrate, grand partisan du transport ferroviaire, avait exigé du Congrès qu'il passe en force de façon législative, ce qu'il est habilité à faire en vertu d'une loi de 1926.

Joe Biden, qui ne perd jamais une occasion d'affirmer, en général, son soutien aux syndicats, a jugé la situation actuelle trop périlleuse: une grève du fret aurait amputé l'activité économique américaine de deux milliards de dollars par jour, selon une estimation de l'Association américaine des chemins de fer.

- Paralysie du rail -

Elle aurait aussi eu des répercussions sur le transport de passagers, puisque la plupart des trains de passagers empruntent des voies appartenant aux compagnies de fret.

Le président américain a redit dans le communiqué sa "réticence à outrepasser" les négociations syndicales. "Mais dans ce cas, les conséquences d'une fermeture étaient tout simplement trop ...

Le Congrès américain adopte une loi pour éviter une grève majeure du fret ferroviaire 

Le Congrès américain a adopté jeudi une loi pour éviter une grève du fret ferroviaire potentiellement catastrophique pour l'économie américaine.

Le texte, voté dans l'après-midi au Sénat après un scrutin similaire à la Chambre des représentants mercredi, impose à la profession un accord de branche, en dépit du fait qu'il n'a pas été approuvé par tous les syndicats.

Le président Joe Biden a indiqué qu'il l'entérinerait dès qu'il serait transmis à la Maison blanche.

"En travaillant ensemble, nous avons épargné à ce pays une catastrophe de Noël", a-t-il commenté dans un communiqué.

Face à la perspective d'une grève à compter du 9 décembre, le dirigeant démocrate, grand partisan du transport ferroviaire, avait exigé du Congrès qu'il passe en force de façon législative, ce qu'il est habilité à faire en vertu d'une loi de 1926.

Joe Biden, qui ne perd jamais une occasion d'affirmer, en général, son soutien aux syndicats, a jugé la situation actuelle trop périlleuse: une grève du fret aurait amputé l'activité économique américaine de deux milliards de dollars par jour, selon une estimation de l'Association américaine des chemins de fer.

- Paralysie du rail -

Elle aurait aussi eu des répercussions sur le transport de passagers, puisque la plupart des trains de passagers empruntent des voies appartenant aux compagnies de fret.

Le président américain a redit dans le communiqué sa "réticence à outrepasser" les négociations syndicales. "Mais dans ce cas, les conséquences d'une fermeture étaient tout simplement trop ...

(02/12/2022 : 14:07)

Funérailles collectives dans la plus grande prison des Philippines 

Les corps de 70 détenus de la plus grande prison des Philippines ont été inhumés vendredi lors de funérailles collectives, plusieurs semaines après la découverte de leurs restes en décomposition dans un funérarium de Manille.

Ils faisaient partie des 176 cadavres trouvés par la police dans le cadre d'une enquête sur la mort d'un détenu début octobre.

La plupart des décès sont dus à des "causes naturelles", a indiqué Cecilia Villanueva, directrice par intérim des services de santé de l'administration pénitentiaire.

Mme Villanueva a précisé que 127 des 140 corps enterrés jusqu'à présent étaient dans un état de décomposition avancé et ne pouvaient pas être autopsiés à nouveau.

Les corps ont commencé à s'empiler dans le funérarium en décembre 2021, leurs familles, pauvres pour la plupart, ne les ayant pas réclamés.

Le personnel pénitentiaire n'a pas pu veiller à ce que les défunts soient enterrés à temps à cause de "contraintes", a ajouté la responsable.

Les dépouilles sont normalement conservées au funérarium dédié pendant trois mois afin de donner aux proches le temps de les récupérer.

L'enterrement collectif de vendredi était le plus important jamais ...

Funérailles collectives dans la plus grande prison des Philippines 

Les corps de 70 détenus de la plus grande prison des Philippines ont été inhumés vendredi lors de funérailles collectives, plusieurs semaines après la découverte de leurs restes en décomposition dans un funérarium de Manille.

Ils faisaient partie des 176 cadavres trouvés par la police dans le cadre d'une enquête sur la mort d'un détenu début octobre.

La plupart des décès sont dus à des "causes naturelles", a indiqué Cecilia Villanueva, directrice par intérim des services de santé de l'administration pénitentiaire.

Mme Villanueva a précisé que 127 des 140 corps enterrés jusqu'à présent étaient dans un état de décomposition avancé et ne pouvaient pas être autopsiés à nouveau.

Les corps ont commencé à s'empiler dans le funérarium en décembre 2021, leurs familles, pauvres pour la plupart, ne les ayant pas réclamés.

Le personnel pénitentiaire n'a pas pu veiller à ce que les défunts soient enterrés à temps à cause de "contraintes", a ajouté la responsable.

Les dépouilles sont normalement conservées au funérarium dédié pendant trois mois afin de donner aux proches le temps de les récupérer.

L'enterrement collectif de vendredi était le plus important jamais ...

(02/12/2022 : 14:07)

En Inde, la greffe capillaire, une pratique dangereusement dévoyée par les charlatans 

Jeune Indien, Athar Rasheed souffrait d'un début de calvitie. Ce cadre de direction d'une chaîne de télévision a opté pour une greffe capillaire dans l'espoir de gagner en séduction et de se marier, mais cette intervention, en principe sûre, lui a coûté la vie.

A mesure que leurs revenus disponibles augmentent, les Indiens portent une attention accrue à leur physique et font de plus en plus le choix de la greffe capillaire, lorsqu'ils ont une calvitie.

Mais le secteur de la chirurgie plastique étant peu et mal réglementé en Inde, certains s'improvisent chirurgiens après seulement des ateliers en ligne, avec des conséquences désastreuses voire létales.

Athar Rasheed avait la charge de sa famille.

Il aspirait à se marier, à acheter une maison, à marier ses deux sœurs pour les mettre à l'abri du besoin.

Mais ce trentenaire a été emporté par une septicémie à la suite d'une greffe capillaire réalisée dans une clinique louche de Delhi l'an dernier, raconte à l'AFP Asiya Begum, sa mère inconsolable.

- Le calvaire d'un fils -

"La fin de mon fils a été très douloureuse. Ses reins ont d'abord cessé de fonctionner, ...

En Inde, la greffe capillaire, une pratique dangereusement dévoyée par les charlatans 

Jeune Indien, Athar Rasheed souffrait d'un début de calvitie. Ce cadre de direction d'une chaîne de télévision a opté pour une greffe capillaire dans l'espoir de gagner en séduction et de se marier, mais cette intervention, en principe sûre, lui a coûté la vie.

A mesure que leurs revenus disponibles augmentent, les Indiens portent une attention accrue à leur physique et font de plus en plus le choix de la greffe capillaire, lorsqu'ils ont une calvitie.

Mais le secteur de la chirurgie plastique étant peu et mal réglementé en Inde, certains s'improvisent chirurgiens après seulement des ateliers en ligne, avec des conséquences désastreuses voire létales.

Athar Rasheed avait la charge de sa famille.

Il aspirait à se marier, à acheter une maison, à marier ses deux sœurs pour les mettre à l'abri du besoin.

Mais ce trentenaire a été emporté par une septicémie à la suite d'une greffe capillaire réalisée dans une clinique louche de Delhi l'an dernier, raconte à l'AFP Asiya Begum, sa mère inconsolable.

- Le calvaire d'un fils -

"La fin de mon fils a été très douloureuse. Ses reins ont d'abord cessé de fonctionner, ...

(02/12/2022 : 14:07)

Macron se rend à La Nouvelle-Orléans pour célébrer la francophonie 

Emmanuel Macron conclut vendredi sa visite d'Etat de trois jours aux Etats-Unis par un passage à La Nouvelle-Orléans, ville emblématique des liens historiques franco-américains où il va faire la promotion de la francophonie.

Au lendemain d'une réception fastueuse à la Maison Blanche qui a scellé "l'amitié" du président français avec son homologue américain Joe Biden, il doit passer moins de 24 heures dans la ville de Louisiane, dans le sud-est du pays.

Jadis française, "New Orleans" fut vendue aux Etats-Unis par Napoléon Bonaparte en 1803.

"A La Nouvelle-Orléans, en terre francophone s'il en est", le président Macron a fait savoir qu'il annoncerait une initiative "ambitieuse": "le fonds +French For All+, pour soutenir l'apprentissage du français partout où il est en jeu aux Etats-Unis, de la maternelle à l'université, spécialement auprès des publics défavorisés qui peuvent trouver dans le français un multiplicateur d'opportunités", a-t-il dit mercredi devant la communauté française à Washington.

Il a ajouté vouloir rénover "l'image du français aux Etats-Unis, qui est parfois peut-être vu comme élitiste".

Après le général de Gaulle en 1960, Emmanuel Macron a donc choisi de faire étape à La Nouvelle-Orléans. Il ne devrait pas manquer de déambuler dans les rues de "NoLa", probablement dans le "Vieux Carré", ou "French Quarter", le très animé centre historique de cette ville, dont la population est très majoritairement afro-américaine.

"Nous avons une histoire à La Nouvelle-Orléans et des choses importantes à dire sur place qui concernent à la fois notre histoire et ce ...

Macron se rend à La Nouvelle-Orléans pour célébrer la francophonie 

Emmanuel Macron conclut vendredi sa visite d'Etat de trois jours aux Etats-Unis par un passage à La Nouvelle-Orléans, ville emblématique des liens historiques franco-américains où il va faire la promotion de la francophonie.

Au lendemain d'une réception fastueuse à la Maison Blanche qui a scellé "l'amitié" du président français avec son homologue américain Joe Biden, il doit passer moins de 24 heures dans la ville de Louisiane, dans le sud-est du pays.

Jadis française, "New Orleans" fut vendue aux Etats-Unis par Napoléon Bonaparte en 1803.

"A La Nouvelle-Orléans, en terre francophone s'il en est", le président Macron a fait savoir qu'il annoncerait une initiative "ambitieuse": "le fonds +French For All+, pour soutenir l'apprentissage du français partout où il est en jeu aux Etats-Unis, de la maternelle à l'université, spécialement auprès des publics défavorisés qui peuvent trouver dans le français un multiplicateur d'opportunités", a-t-il dit mercredi devant la communauté française à Washington.

Il a ajouté vouloir rénover "l'image du français aux Etats-Unis, qui est parfois peut-être vu comme élitiste".

Après le général de Gaulle en 1960, Emmanuel Macron a donc choisi de faire étape à La Nouvelle-Orléans. Il ne devrait pas manquer de déambuler dans les rues de "NoLa", probablement dans le "Vieux Carré", ou "French Quarter", le très animé centre historique de cette ville, dont la population est très majoritairement afro-américaine.

"Nous avons une histoire à La Nouvelle-Orléans et des choses importantes à dire sur place qui concernent à la fois notre histoire et ce ...

(02/12/2022 : 14:07)

Au Soudan, les rastas en lutte contre préjugés et répression 

Avec ses longues dreadlocks, son bonnet qui baille et sa passion pour le reggae, Abdallah Ahmed sait depuis longtemps que son style rasta peut coûter cher dans son pays, le Soudan.

Si en Jamaïque, l'empereur éthiopien Haïlé Sélassié est considéré comme un messie par les rastas qui le suivent, au Soudan, pays très majoritairement musulman, le rastafarisme est un mouvement culturel, bien plus que mystique.

Sous la férule du dictateur Omar el-Béchir, Abdallah Ahmed --de son nom de scène Max Man-- a malgré tout subi les foudres de sa police islamique: en 2017, il a été arrêté alors qu'il chantait à un concert de reggae, accusé de détenir de la drogue et condamné à 20 coups de fouet.

A l'époque, la police des mœurs n'hésitait pas à raser les dreadlocks en public et à s'en prendre aux rastas parce qu'ils contrevenaient au code vestimentaire strict que le régime imposait alors.

- "Les rastas ne meurent pas" -

En 2019, quand l'armée a été forcée d'écarter Béchir sous la pression de la rue, les rastas "étaient super enthousiastes", se rappelle le Soudanais de 31 ans.

"Plein de musiciens et d'artistes ont émergé", raconte à l'AFP celui qui a longtemps vécu sa passion caché sous la dictature.

Mais quand il y a un an le général Abdel Fattah al-Burhane, ancien commandant ...

Au Soudan, les rastas en lutte contre préjugés et répression 

Avec ses longues dreadlocks, son bonnet qui baille et sa passion pour le reggae, Abdallah Ahmed sait depuis longtemps que son style rasta peut coûter cher dans son pays, le Soudan.

Si en Jamaïque, l'empereur éthiopien Haïlé Sélassié est considéré comme un messie par les rastas qui le suivent, au Soudan, pays très majoritairement musulman, le rastafarisme est un mouvement culturel, bien plus que mystique.

Sous la férule du dictateur Omar el-Béchir, Abdallah Ahmed --de son nom de scène Max Man-- a malgré tout subi les foudres de sa police islamique: en 2017, il a été arrêté alors qu'il chantait à un concert de reggae, accusé de détenir de la drogue et condamné à 20 coups de fouet.

A l'époque, la police des mœurs n'hésitait pas à raser les dreadlocks en public et à s'en prendre aux rastas parce qu'ils contrevenaient au code vestimentaire strict que le régime imposait alors.

- "Les rastas ne meurent pas" -

En 2019, quand l'armée a été forcée d'écarter Béchir sous la pression de la rue, les rastas "étaient super enthousiastes", se rappelle le Soudanais de 31 ans.

"Plein de musiciens et d'artistes ont émergé", raconte à l'AFP celui qui a longtemps vécu sa passion caché sous la dictature.

Mais quand il y a un an le général Abdel Fattah al-Burhane, ancien commandant ...

(02/12/2022 : 13:57)

Deux Belges à Tokyo ce week-end pour le Grand Chelem de judo avant les Masters à Jerusalem 

(Belga) Seuls deux Belges disputent l'épreuve du Grand Chelem de judo de Tokyo ce week-end. Sami Chouchi, 29 ans, 8e mondial, est engagé en -81 kg alors que Abdul Malik Umayev (IJF 47), 22 ans, montera sur les tatamis japonais en moins de 73 kg. Les deux hommes seront en lice samedi.

Deux Belges à Tokyo ce week-end pour le Grand Chelem de judo avant les Masters à Jerusalem 

(Belga) Seuls deux Belges disputent l'épreuve du Grand Chelem de judo de Tokyo ce week-end. Sami Chouchi, 29 ans, 8e mondial, est engagé en -81 kg alors que Abdul Malik Umayev (IJF 47), 22 ans, montera sur les tatamis japonais en moins de 73 kg. Les deux hommes seront en lice samedi.

(02/12/2022 : 13:27)

Une formation spécifique pour travailler dans un parc d'attractions 

(Belga) Plopsa et le VDAB proposeront dès le 23 janvier une formation pour devenir collaborateur polyvalent dans un parc d'attractions, ont indiqué les deux parties vendredi. Ce type de formation, déjà dispensé à l'étranger, est organisé pour la première fois en Belgique.

Une formation spécifique pour travailler dans un parc d'attractions 

(Belga) Plopsa et le VDAB proposeront dès le 23 janvier une formation pour devenir collaborateur polyvalent dans un parc d'attractions, ont indiqué les deux parties vendredi. Ce type de formation, déjà dispensé à l'étranger, est organisé pour la première fois en Belgique.

(02/12/2022 : 13:26)

L'Assemblée vote deux textes LR sur les retraites agricoles et les violences conjugales 

L'Assemblée nationale a voté jeudi à l'unanimité une proposition de loi LR permettant de relever les retraites des agriculteurs non-salariés, et adopté in extremis un autre texte pour lutter contre les violences conjugales.

Le texte sur les retraites, présenté par le député de l'Ain Julien Dive, prévoit "d'étendre aux non-salariés agricoles", notamment les chefs d'exploitation et les "conjoints collaborateurs", "le calcul de la retraite de base sur les seules vingt-cinq meilleures années", et non plus sur l'intégralité de leur carrière.

Les chefs d'exploitation à la retraite touchent en moyenne 1.079 euros bruts pour une carrière complète (hors réversion), selon des éléments de la Mutualité sociale agricole (MSA).

Pour faire adopter le texte, rejeté de très peu en commission, Julien Dive avait introduit un amendement reculant à janvier 2026, et non plus à 2024, l'entrée en vigueur progressive de cette mesure.

Le ministre du Travail Olivier Dussopt s'est dit favorable à la proposition de loi ainsi amendée, y voyant "un compromis républicain".

Sur ce sujet consensuel, deux lois dites Chassaigne 1 et 2 avaient déjà été votées à l'unanimité en 2020 et 2021.

En toute fin de soirée les députés ont également adopté une proposition de loi du député du Lot Aurélien Pradié prévoyant la création d’une juridiction spécialisée aux violences intrafamiliales, sur le modèle ...

L'Assemblée vote deux textes LR sur les retraites agricoles et les violences conjugales 

L'Assemblée nationale a voté jeudi à l'unanimité une proposition de loi LR permettant de relever les retraites des agriculteurs non-salariés, et adopté in extremis un autre texte pour lutter contre les violences conjugales.

Le texte sur les retraites, présenté par le député de l'Ain Julien Dive, prévoit "d'étendre aux non-salariés agricoles", notamment les chefs d'exploitation et les "conjoints collaborateurs", "le calcul de la retraite de base sur les seules vingt-cinq meilleures années", et non plus sur l'intégralité de leur carrière.

Les chefs d'exploitation à la retraite touchent en moyenne 1.079 euros bruts pour une carrière complète (hors réversion), selon des éléments de la Mutualité sociale agricole (MSA).

Pour faire adopter le texte, rejeté de très peu en commission, Julien Dive avait introduit un amendement reculant à janvier 2026, et non plus à 2024, l'entrée en vigueur progressive de cette mesure.

Le ministre du Travail Olivier Dussopt s'est dit favorable à la proposition de loi ainsi amendée, y voyant "un compromis républicain".

Sur ce sujet consensuel, deux lois dites Chassaigne 1 et 2 avaient déjà été votées à l'unanimité en 2020 et 2021.

En toute fin de soirée les députés ont également adopté une proposition de loi du député du Lot Aurélien Pradié prévoyant la création d’une juridiction spécialisée aux violences intrafamiliales, sur le modèle ...

(02/12/2022 : 13:08)

Motion de censure Nupes: malaise chez certains après l'apport des voix RN 

"Flibusterie", "opportunisme" et simple poursuite d'une stratégie de "dédiabolisation": le vote lundi par les députés RN de la motion de censure présentée par l'alliance de gauche a pu gêner certains.

Les élus d'extrême droite ont pris par surprise la Nupes en joignant leurs voix aux leurs pour tenter de faire tomber le gouvernement - une décision justifiée par leur patronne Marine Le Pen par "l'arrogance" de l'exécutif.

La cheffe de file des députés écologistes Cyrielle Chatelain, qui a défendu devant l'Assemblée nationale la motion de la Nupes contre le gouvernement, s'est dite pas dupe de ce "coup" devant la presse. "Ça fait sans doute partie de leur stratégie de dédiabolisation", qui "est alimentée malheureusement par ceux qui nous renvoient sans cesse dos à dos", a-t-elle déclaré.

La Première ministre Élisabeth Borne comme la majorité ont épinglé une "alliance contre-nature" des oppositions. Et les députés de gauche ont dû justifier ce vote conjoint.

Selon le communiste Sébastien Jumel, il s'agit de la part du RN d'"une posture politicienne". "Chez moi, on dit chacun son pain, chacun son hareng. Dans le débat, le FN (sic) s'est opposé au rétablissement de l'ISF, dans le débat pouvoir d'achat, le FN a refusé l'augmentation du Smic. Sur un certain nombre de sujets, il n'est pas la peine de passer du temps pour montrer nos divergences", a relevé l'élu de Seine-Maritime.

"Que le RN vote notre motion ne me dérange pas. Une motion, c'est pas ...

Motion de censure Nupes: malaise chez certains après l'apport des voix RN 

"Flibusterie", "opportunisme" et simple poursuite d'une stratégie de "dédiabolisation": le vote lundi par les députés RN de la motion de censure présentée par l'alliance de gauche a pu gêner certains.

Les élus d'extrême droite ont pris par surprise la Nupes en joignant leurs voix aux leurs pour tenter de faire tomber le gouvernement - une décision justifiée par leur patronne Marine Le Pen par "l'arrogance" de l'exécutif.

La cheffe de file des députés écologistes Cyrielle Chatelain, qui a défendu devant l'Assemblée nationale la motion de la Nupes contre le gouvernement, s'est dite pas dupe de ce "coup" devant la presse. "Ça fait sans doute partie de leur stratégie de dédiabolisation", qui "est alimentée malheureusement par ceux qui nous renvoient sans cesse dos à dos", a-t-elle déclaré.

La Première ministre Élisabeth Borne comme la majorité ont épinglé une "alliance contre-nature" des oppositions. Et les députés de gauche ont dû justifier ce vote conjoint.

Selon le communiste Sébastien Jumel, il s'agit de la part du RN d'"une posture politicienne". "Chez moi, on dit chacun son pain, chacun son hareng. Dans le débat, le FN (sic) s'est opposé au rétablissement de l'ISF, dans le débat pouvoir d'achat, le FN a refusé l'augmentation du Smic. Sur un certain nombre de sujets, il n'est pas la peine de passer du temps pour montrer nos divergences", a relevé l'élu de Seine-Maritime.

"Que le RN vote notre motion ne me dérange pas. Une motion, c'est pas ...

(02/12/2022 : 13:08)

Michel Aoun, le général qui ne s'avoue jamais vaincu 

Il avait promis d'être un président "fort". Mais son mandat a été marqué par l'effondrement économique du Liban, une explosion qui a ravagé Beyrouth et un soulèvement populaire inédit: Michel Aoun quitte le pouvoir le 31 octobre dans un pays ruiné.

Pourtant, à presque 88 ans, cet ancien commandant en chef de l'armée est déterminé à continuer son combat politique à la tête de son mouvement, le Courant patriotique libre (CPL).

Lorsqu'il accède à la présidence en 2016, Michel Aoun promet de lutter contre la corruption et se pose en "président fort", défenseur des droits des chrétiens, la communauté dont il est issu qui voit son poids politique et démographique s'amenuiser.

Cet homme trapu, au verbe franc, aime se poser en sauveur de la nation et ne cache pas son admiration pour Napoléon ou Charles de Gaulle.

Mais son alliance improbable en 2005 avec le Hezbollah chiite pro-iranien, allié du régime syrien, qui lui a permis d'accéder au pouvoir, a entamé en grande partie sa popularité.

Et le soulèvement d'octobre 2019, accompagné par un naufrage économique qui a appauvri la quasi-totalité des Libanais, l'a encore affaibli.

Le coup fatal viendra de l'explosion sur le port de Beyrouth en août 2020 (plus de 200 morts), qui a dévasté ...

Michel Aoun, le général qui ne s'avoue jamais vaincu 

Il avait promis d'être un président "fort". Mais son mandat a été marqué par l'effondrement économique du Liban, une explosion qui a ravagé Beyrouth et un soulèvement populaire inédit: Michel Aoun quitte le pouvoir le 31 octobre dans un pays ruiné.

Pourtant, à presque 88 ans, cet ancien commandant en chef de l'armée est déterminé à continuer son combat politique à la tête de son mouvement, le Courant patriotique libre (CPL).

Lorsqu'il accède à la présidence en 2016, Michel Aoun promet de lutter contre la corruption et se pose en "président fort", défenseur des droits des chrétiens, la communauté dont il est issu qui voit son poids politique et démographique s'amenuiser.

Cet homme trapu, au verbe franc, aime se poser en sauveur de la nation et ne cache pas son admiration pour Napoléon ou Charles de Gaulle.

Mais son alliance improbable en 2005 avec le Hezbollah chiite pro-iranien, allié du régime syrien, qui lui a permis d'accéder au pouvoir, a entamé en grande partie sa popularité.

Et le soulèvement d'octobre 2019, accompagné par un naufrage économique qui a appauvri la quasi-totalité des Libanais, l'a encore affaibli.

Le coup fatal viendra de l'explosion sur le port de Beyrouth en août 2020 (plus de 200 morts), qui a dévasté ...

(02/12/2022 : 13:08)

Pour les Indiens, fiers des origines de Rishi Sunak, "la boucle est bouclée" 

Les Indiens se réjouissent de la nomination mardi de Rishi Sunak, hindou pratiquant d'origine indienne, au poste de Premier ministre britannique, à un moment-clé des relations entre l'Inde et l'ancienne puissance coloniale.

Ex-banquier et ministre des Finances, Rishi Sunak devient, à 42 ans, le plus jeune chef de gouvernement de l'histoire contemporaine du Royaume-Uni, après une ascension fulgurante en politique. Il est aussi le premier dirigeant britannique d'origine indienne et le premier originaire d'une ancienne colonie britannique.

"Je suis extrêmement heureux", déclare à l'AFP Krishna Kumar, un employé indien du secteur informatique, dans la capitale New Delhi.

"La Grande-Bretagne a gouverné l'Inde pendant plus de 300 ans, désormais une personne d'origine indienne va gouverner le Royaume-Uni", a-t-il poursuivi.

Né le 12 mai 1980 à Southampton, sur la côte Sud de l'Angleterre, Rishi Sunak tient ses origines indiennes de ses grands-parents. Originaires d'une famille du Pendjab dans le Nord de l'Inde, ses parents sont nés dans la diaspora indienne de l'Afrique de l'Est.

Rishi Sunak a épousé la femme d'affaires indienne Akshata Murty, fille du cofondateur du géant informatique indien Infosys.

Lundi, le Premier ministre indien Narendra Modi a adressé ses voeux au "pont vivant" que représentent les Britanniques d'origine indienne.

Pour les Indiens, fiers des origines de Rishi Sunak, "la boucle est bouclée" 

Les Indiens se réjouissent de la nomination mardi de Rishi Sunak, hindou pratiquant d'origine indienne, au poste de Premier ministre britannique, à un moment-clé des relations entre l'Inde et l'ancienne puissance coloniale.

Ex-banquier et ministre des Finances, Rishi Sunak devient, à 42 ans, le plus jeune chef de gouvernement de l'histoire contemporaine du Royaume-Uni, après une ascension fulgurante en politique. Il est aussi le premier dirigeant britannique d'origine indienne et le premier originaire d'une ancienne colonie britannique.

"Je suis extrêmement heureux", déclare à l'AFP Krishna Kumar, un employé indien du secteur informatique, dans la capitale New Delhi.

"La Grande-Bretagne a gouverné l'Inde pendant plus de 300 ans, désormais une personne d'origine indienne va gouverner le Royaume-Uni", a-t-il poursuivi.

Né le 12 mai 1980 à Southampton, sur la côte Sud de l'Angleterre, Rishi Sunak tient ses origines indiennes de ses grands-parents. Originaires d'une famille du Pendjab dans le Nord de l'Inde, ses parents sont nés dans la diaspora indienne de l'Afrique de l'Est.

Rishi Sunak a épousé la femme d'affaires indienne Akshata Murty, fille du cofondateur du géant informatique indien Infosys.

Lundi, le Premier ministre indien Narendra Modi a adressé ses voeux au "pont vivant" que représentent les Britanniques d'origine indienne.

(02/12/2022 : 13:08)

Thierry Marx, un chef étoilé, innovant en cuisine et engagé socialement 

Le médiatique chef étoilé Thierry Marx, élu jeudi à la tête de l'Umih, principal syndicat patronal de l'hôtellerie-restauration, est un fin connaisseur du Japon, adepte d'arts martiaux et autant connu pour sa cuisine innovante que pour ses engagements sociaux.

"Alchimiste malicieux" du palace parisien le Mandarin Oriental (2 étoiles au Michelin) depuis 11 ans, dixit le célèbre guide culinaire, il y "travaille la matière en orfèvre minutieux" du restaurant "Sur Mesure", au décor "d'un blanc immaculé et cinématographique -on hésite entre Orange Mécanique et Bienvenue à Gattaca".

Jeudi, le cuisinier au crâne rasé et regard vert, âgé de 63 ans, connu du grand public pour son rôle de juré sévère mais bienveillant dans l'émission culinaire "Topchef" pendant cinq ans, a été largement élu président de l'Umih pour un mandat de quatre ans.

Un engagement de plus pour un chef soucieux depuis 20 ans de l'impact social et environnemental de ses activités, qui emploie 20% de personnes en insertion, s'efforce de réduire l'impact carbone (livraison, gestion optimisée des déchets, de l'eau, l'énergie...) de ses assiettes et prône le label du "bien manger" Bleu-Blanc-Cœur.

Parfois critiqué pour ses partenariats avec des marques ou des enseignes de la grande distribution telles que Lustucru ou Intermarché, au sein de Bleu-Blanc-Cœur, il veut "grignoter des parts de marché sur la malbouffe" pour "reconquérir le public populaire", disait-il récemment dans ...

Thierry Marx, un chef étoilé, innovant en cuisine et engagé socialement 

Le médiatique chef étoilé Thierry Marx, élu jeudi à la tête de l'Umih, principal syndicat patronal de l'hôtellerie-restauration, est un fin connaisseur du Japon, adepte d'arts martiaux et autant connu pour sa cuisine innovante que pour ses engagements sociaux.

"Alchimiste malicieux" du palace parisien le Mandarin Oriental (2 étoiles au Michelin) depuis 11 ans, dixit le célèbre guide culinaire, il y "travaille la matière en orfèvre minutieux" du restaurant "Sur Mesure", au décor "d'un blanc immaculé et cinématographique -on hésite entre Orange Mécanique et Bienvenue à Gattaca".

Jeudi, le cuisinier au crâne rasé et regard vert, âgé de 63 ans, connu du grand public pour son rôle de juré sévère mais bienveillant dans l'émission culinaire "Topchef" pendant cinq ans, a été largement élu président de l'Umih pour un mandat de quatre ans.

Un engagement de plus pour un chef soucieux depuis 20 ans de l'impact social et environnemental de ses activités, qui emploie 20% de personnes en insertion, s'efforce de réduire l'impact carbone (livraison, gestion optimisée des déchets, de l'eau, l'énergie...) de ses assiettes et prône le label du "bien manger" Bleu-Blanc-Cœur.

Parfois critiqué pour ses partenariats avec des marques ou des enseignes de la grande distribution telles que Lustucru ou Intermarché, au sein de Bleu-Blanc-Cœur, il veut "grignoter des parts de marché sur la malbouffe" pour "reconquérir le public populaire", disait-il récemment dans ...

(02/12/2022 : 13:08)

Elon Musk, entrepreneur baroque, visionnaire et insaisissable 

Elon Musk est finalement allé au bout: l'extravagant entrepreneur, qui cherche déjà à sauver l'humanité avec des voitures électriques, des fusées, des tunnels et des implants cérébraux, a pris jeudi le contrôle de Twitter.

Né en Afrique du Sud, citoyen américain et canadien, dirigeant de SpaceX et Tesla, l'homme le plus riche du monde est devenu une figure centrale du néo-capitalisme américain avec ses ambitions extra-planétaires et ses idéaux politiques, qu'il partage avec ses 110 millions d'abonnés sur Twitter.

Après des mois de péripéties, il s'est finalement emparé de ce réseau social qu'il adore critiquer.

A 51 ans, l'entrepreneur en série est déjà à la tête de Tesla, premier constructeur de véhicules électriques au monde, et de SpaceX, sa société spatiale qui doit aider la Nasa à envoyer des astronautes sur la Lune d'ici 2025.

Sa fortune est estimée par Forbes à environ 221 milliards de dollars.

Il l'a amassée principalement grâce à Tesla et s'en sert pour financer ses diverses aventures personnelles comme Neuralink, une start-up qui ambitionne de relier directement le cerveau humain à l'ordinateur, et The Boring Company, qui entend révolutionner les transports urbains avec des tunnels.

Quel que soit le secteur, il met en avant son désir de sauver l'humanité, l'environnement ou la démocratie. Interviewé sur ses raisons d'acquérir Twitter, il avait évoqué un "risque pour la civilisation" si les utilisateurs perdaient confiance en la plateforme.

- "X Æ A-12" -

Elon Musk, entrepreneur baroque, visionnaire et insaisissable 

Elon Musk est finalement allé au bout: l'extravagant entrepreneur, qui cherche déjà à sauver l'humanité avec des voitures électriques, des fusées, des tunnels et des implants cérébraux, a pris jeudi le contrôle de Twitter.

Né en Afrique du Sud, citoyen américain et canadien, dirigeant de SpaceX et Tesla, l'homme le plus riche du monde est devenu une figure centrale du néo-capitalisme américain avec ses ambitions extra-planétaires et ses idéaux politiques, qu'il partage avec ses 110 millions d'abonnés sur Twitter.

Après des mois de péripéties, il s'est finalement emparé de ce réseau social qu'il adore critiquer.

A 51 ans, l'entrepreneur en série est déjà à la tête de Tesla, premier constructeur de véhicules électriques au monde, et de SpaceX, sa société spatiale qui doit aider la Nasa à envoyer des astronautes sur la Lune d'ici 2025.

Sa fortune est estimée par Forbes à environ 221 milliards de dollars.

Il l'a amassée principalement grâce à Tesla et s'en sert pour financer ses diverses aventures personnelles comme Neuralink, une start-up qui ambitionne de relier directement le cerveau humain à l'ordinateur, et The Boring Company, qui entend révolutionner les transports urbains avec des tunnels.

Quel que soit le secteur, il met en avant son désir de sauver l'humanité, l'environnement ou la démocratie. Interviewé sur ses raisons d'acquérir Twitter, il avait évoqué un "risque pour la civilisation" si les utilisateurs perdaient confiance en la plateforme.

- "X Æ A-12" -

(02/12/2022 : 13:08)

Brésil: Lula l'insubmersible est de retour 

A 77 ans, après avoir enchaîné moments de gloire et revers de fortune en passant par la case prison, Lula, icône insubmersible de la gauche latino-américaine, va retrouver le palais présidentiel de Brasilia.

"C'est le jour le plus important de ma vie", a-t-il déclaré en votant dimanche matin, alors qu'il était depuis des mois le favori de l'élection face au président d'extrême droite sortant Jair Bolsonaro.

Le come-back de Luiz Inacio Lula da Silva, qui a été au pouvoir lors de deux mandats (2003-2010) et voit sa 6e campagne présidentielle le mener de nouveau à la fonction suprême, est une première dans l'Histoire récente du Brésil.

Mais Lula, qui a connu un destin hors norme, revient de loin.

Condamné pour corruption dans le plus grand scandale de l'Histoire du Brésil, "Lavage express", il avait été incarcéré 580 jours, d'avril 2018 à novembre 2019.

Le chef de file du Parti des Travailleurs (PT) s'est toujours dit victime d'un complot politique qui a permis à Bolsonaro d'être élu à la présidence en 2018 alors qu'il en était le grand favori.

En mars 2021, il pouvait de nouveau rêver à une revanche éclatante. La Cour suprême annulait ou prescrivait ses condamnations, lui permettant de recouvrer ses droits politiques, sans l'innocenter pour autant.

Pour le Comité des droits de l'Homme de l'ONU, l'enquête et les poursuites engagées contre Lula avaient violé son ...

Brésil: Lula l'insubmersible est de retour 

A 77 ans, après avoir enchaîné moments de gloire et revers de fortune en passant par la case prison, Lula, icône insubmersible de la gauche latino-américaine, va retrouver le palais présidentiel de Brasilia.

"C'est le jour le plus important de ma vie", a-t-il déclaré en votant dimanche matin, alors qu'il était depuis des mois le favori de l'élection face au président d'extrême droite sortant Jair Bolsonaro.

Le come-back de Luiz Inacio Lula da Silva, qui a été au pouvoir lors de deux mandats (2003-2010) et voit sa 6e campagne présidentielle le mener de nouveau à la fonction suprême, est une première dans l'Histoire récente du Brésil.

Mais Lula, qui a connu un destin hors norme, revient de loin.

Condamné pour corruption dans le plus grand scandale de l'Histoire du Brésil, "Lavage express", il avait été incarcéré 580 jours, d'avril 2018 à novembre 2019.

Le chef de file du Parti des Travailleurs (PT) s'est toujours dit victime d'un complot politique qui a permis à Bolsonaro d'être élu à la présidence en 2018 alors qu'il en était le grand favori.

En mars 2021, il pouvait de nouveau rêver à une revanche éclatante. La Cour suprême annulait ou prescrivait ses condamnations, lui permettant de recouvrer ses droits politiques, sans l'innocenter pour autant.

Pour le Comité des droits de l'Homme de l'ONU, l'enquête et les poursuites engagées contre Lula avaient violé son ...

(02/12/2022 : 13:08)

Brésil: Jair Bolsonaro, l'ex-capitaine qui ne désarme pas 

Le président brésilien sortant Jair Bolsonaro, devancé dans les sondages par son ennemi juré Lula, se montre plus combatif que jamais dans sa quête de réélection, après quatre années d'un mandat pourtant marqué par les crises.

Cet ancien capitaine de l'armée nostalgique de la dictature militaire (1964-1985), âgé de 67 ans, a multiplié les attaques contre les institutions, s'en prenant avec virulence à la Cour suprême, et n'a cessé de critiquer la crédibilité d'un système électoral qui a pourtant fait ses preuves.

Méprisant les médias traditionnels et fuyant les conférences de presse, le président d'extrême droite a préféré s'adresser directement à ses dizaines de millions d'abonnés sur les réseaux sociaux.

Cet admirateur de l'ex-président américain Donald Trump a été régulièrement accusé de disséminer lui aussi de fausses informations, notamment sur le Covid-19 ou sur le système d'urnes électroniques.

Son style provocateur et machiste plaît à son noyau dur de partisans, mais les nombreux dérapages du "Mythe" (son surnom) lui valent le pire taux de rejet (50%) d'un président briguant un second mandat au Brésil.

Devancé par l'ex-président de gauche Luiz Inacio Lula da Silva dans les intentions de vote, il a misé sur un coûteux programme d'aides sociales pour renverser la vapeur.

Le manque d'empathie dénoncé par de nombreux commentateurs chez Jair Bolsonaro durant la dramatique crise du Covid, qui a fait au moins 687.000 morts au Brésil, ...

Brésil: Jair Bolsonaro, l'ex-capitaine qui ne désarme pas 

Le président brésilien sortant Jair Bolsonaro, devancé dans les sondages par son ennemi juré Lula, se montre plus combatif que jamais dans sa quête de réélection, après quatre années d'un mandat pourtant marqué par les crises.

Cet ancien capitaine de l'armée nostalgique de la dictature militaire (1964-1985), âgé de 67 ans, a multiplié les attaques contre les institutions, s'en prenant avec virulence à la Cour suprême, et n'a cessé de critiquer la crédibilité d'un système électoral qui a pourtant fait ses preuves.

Méprisant les médias traditionnels et fuyant les conférences de presse, le président d'extrême droite a préféré s'adresser directement à ses dizaines de millions d'abonnés sur les réseaux sociaux.

Cet admirateur de l'ex-président américain Donald Trump a été régulièrement accusé de disséminer lui aussi de fausses informations, notamment sur le Covid-19 ou sur le système d'urnes électroniques.

Son style provocateur et machiste plaît à son noyau dur de partisans, mais les nombreux dérapages du "Mythe" (son surnom) lui valent le pire taux de rejet (50%) d'un président briguant un second mandat au Brésil.

Devancé par l'ex-président de gauche Luiz Inacio Lula da Silva dans les intentions de vote, il a misé sur un coûteux programme d'aides sociales pour renverser la vapeur.

Le manque d'empathie dénoncé par de nombreux commentateurs chez Jair Bolsonaro durant la dramatique crise du Covid, qui a fait au moins 687.000 morts au Brésil, ...

(02/12/2022 : 13:08)

Benjamin Netanyahu, le "roi Bibi" qui veut retrouver sa couronne 

Le Premier ministre le plus pérenne de l'histoire d'Israël, Benjamin Netanyahu considère que sauver son pays, dont il veut à nouveau prendre les rênes, est la mission de sa vie.

Adoré ou abhorré, Benjamin Netanyahu fait l'unanimité sur un point : son énergie infatigable au service d'une volonté intacte de gouverner.

L'homme de 73 ans qui fait campagne pour ses cinquièmes législatives en moins de quatre ans, a innové cette année, parcourant le pays à travers la "Bibimobile", camion entièrement vitré et ultrasécurisé librement inspiré du véhicule du pape.

Pour la première fois depuis 2009, M. Netanyahu ne concourt pas en tant que Premier ministre sortant, ayant été détrôné en juin 2021 par une coalition hétéroclite.

Lui ne raccrochera jamais sa veste de lui-même, affirme Aviv Bushinsky, son ancien porte-parole et fin connaisseur du Likoud, son parti.

"Il fera tout ce qui est possible pour former une coalition, même les choses les plus folles", dit M. Bushinsky à l'AFP. "Il pense avoir reçu une mission de Dieu pour sauver le pays".

Malgré son inculpation pour corruption dans une série d'affaires --allégations qu'il nie -- celui que tout le monde surnomme "Bibi" peut compter sur un vivier inébranlable de supporteurs.

Mais si le Likoud fait moins bien que prévu par les sondages --environ 33 sièges, soit la première ...

Benjamin Netanyahu, le "roi Bibi" qui veut retrouver sa couronne 

Le Premier ministre le plus pérenne de l'histoire d'Israël, Benjamin Netanyahu considère que sauver son pays, dont il veut à nouveau prendre les rênes, est la mission de sa vie.

Adoré ou abhorré, Benjamin Netanyahu fait l'unanimité sur un point : son énergie infatigable au service d'une volonté intacte de gouverner.

L'homme de 73 ans qui fait campagne pour ses cinquièmes législatives en moins de quatre ans, a innové cette année, parcourant le pays à travers la "Bibimobile", camion entièrement vitré et ultrasécurisé librement inspiré du véhicule du pape.

Pour la première fois depuis 2009, M. Netanyahu ne concourt pas en tant que Premier ministre sortant, ayant été détrôné en juin 2021 par une coalition hétéroclite.

Lui ne raccrochera jamais sa veste de lui-même, affirme Aviv Bushinsky, son ancien porte-parole et fin connaisseur du Likoud, son parti.

"Il fera tout ce qui est possible pour former une coalition, même les choses les plus folles", dit M. Bushinsky à l'AFP. "Il pense avoir reçu une mission de Dieu pour sauver le pays".

Malgré son inculpation pour corruption dans une série d'affaires --allégations qu'il nie -- celui que tout le monde surnomme "Bibi" peut compter sur un vivier inébranlable de supporteurs.

Mais si le Likoud fait moins bien que prévu par les sondages --environ 33 sièges, soit la première ...

(02/12/2022 : 13:08)

Yaïr Lapid, l'ex-star de la télé devenu Premier ministre centriste 

A peine nommé Premier ministre d'Israël, Yaïr Lapid s'est envolé pour Paris. Direction l'Elysée pour une accolade bien sentie à son "ami" Emmanuel Macron, symbole comme lui d'une génération de dirigeants libéraux et centristes en lutte contre les "extrêmes".

Sur place, le ton est chaleureux, loin des poignées de main cérémonielles, comme si deux amis se retrouvaient après avoir chacun gravi les marches du pouvoir.

Après plus d'une décennie de règne de Benjamin Netanyahu qui avait infléchi la politique étrangère israélienne sur celle des républicains américains, Lapid, lui, tente de rétablir les ponts avec les démocrates et les Européens.

Sur place, il tente de convaincre Macron de ne pas soutenir un renouvellement de l'accord sur le nucléaire iranien et négocie en coulisses l'accord Israël/Liban, signé jeudi, pour délimiter leur frontière maritime et favoriser l'exploitation de gisements gaziers en Méditerranée orientale.

Pour son premier périple à l'étranger comme Premier ministre, Yaïr Lapid avait choisi la France où il enfile le costume d'homme d'Etat après avoir joué plus jeune les stars à la télé.

- Lapid et la plaie -

Né le 5 novembre 1963 à Tel-Aviv, Yaïr Lapid est le père de trois enfants, dont deux avec sa seconde et actuelle épouse, Lihi, et le fils du défunt journaliste et ministre Tommy Lapid, un rescapé de la Shoah.

Dès sa nomination comme Premier ministre, ce laïc s'est précipité ...

Yaïr Lapid, l'ex-star de la télé devenu Premier ministre centriste 

A peine nommé Premier ministre d'Israël, Yaïr Lapid s'est envolé pour Paris. Direction l'Elysée pour une accolade bien sentie à son "ami" Emmanuel Macron, symbole comme lui d'une génération de dirigeants libéraux et centristes en lutte contre les "extrêmes".

Sur place, le ton est chaleureux, loin des poignées de main cérémonielles, comme si deux amis se retrouvaient après avoir chacun gravi les marches du pouvoir.

Après plus d'une décennie de règne de Benjamin Netanyahu qui avait infléchi la politique étrangère israélienne sur celle des républicains américains, Lapid, lui, tente de rétablir les ponts avec les démocrates et les Européens.

Sur place, il tente de convaincre Macron de ne pas soutenir un renouvellement de l'accord sur le nucléaire iranien et négocie en coulisses l'accord Israël/Liban, signé jeudi, pour délimiter leur frontière maritime et favoriser l'exploitation de gisements gaziers en Méditerranée orientale.

Pour son premier périple à l'étranger comme Premier ministre, Yaïr Lapid avait choisi la France où il enfile le costume d'homme d'Etat après avoir joué plus jeune les stars à la télé.

- Lapid et la plaie -

Né le 5 novembre 1963 à Tel-Aviv, Yaïr Lapid est le père de trois enfants, dont deux avec sa seconde et actuelle épouse, Lihi, et le fils du défunt journaliste et ministre Tommy Lapid, un rescapé de la Shoah.

Dès sa nomination comme Premier ministre, ce laïc s'est précipité ...

(02/12/2022 : 13:08)

Mansour Abbas, le précurseur d'une nouvelle politique arabe en Israël 

Chef de file d'un parti islamiste modéré, Mansour Abbas est devenu un pionnier en Israël l'an dernier, lorsqu'il a signé un accord de coalition soutenant un gouvernement hétéroclite réunissant droite, centre et gauche israélienne.

Un peu plus d'un an plus tard, ladite coalition est tombée et les Israéliens sont appelés le 1er novembre à voter pour leurs cinquièmes législatives en trois ans et demi. Mais à quelques jours du scrutin, la confiance de Mansour Abbas, fort de son "expérience novatrice", n'est en rien entamée.

Soutenir une telle coalition, "était un risque qui s'est transformé en opportunité, nous avons réussi à réaliser de grandes choses", affirme à l'AFP le politicien arabe israélien de 48 ans.

La dernière fois qu'un parti arabe israélien avait soutenu -sans toutefois y participer- un gouvernement remonte à 1992, à l'époque du gouvernement du travailliste Yitzhak Rabin. Cette fois la formation Raam de Mansour Abbas a officiellement signé un accord de coalition, sans participer directement au cabinet.

Ce soutien au gouvernement, mené d'abord par Naftali Bennett (droite radicale) puis Yaïr Lapid (centre), lui a permis d'obtenir des promesses de milliards de dollars pour l'importante minorité arabe d'Israël, composée des descendants de Palestiniens restés sur leurs terres à la création de l'Etat israélien en 1948.

Mais elle a aussi ouvert la voie à une scission parmi les dirigeants ...

Mansour Abbas, le précurseur d'une nouvelle politique arabe en Israël 

Chef de file d'un parti islamiste modéré, Mansour Abbas est devenu un pionnier en Israël l'an dernier, lorsqu'il a signé un accord de coalition soutenant un gouvernement hétéroclite réunissant droite, centre et gauche israélienne.

Un peu plus d'un an plus tard, ladite coalition est tombée et les Israéliens sont appelés le 1er novembre à voter pour leurs cinquièmes législatives en trois ans et demi. Mais à quelques jours du scrutin, la confiance de Mansour Abbas, fort de son "expérience novatrice", n'est en rien entamée.

Soutenir une telle coalition, "était un risque qui s'est transformé en opportunité, nous avons réussi à réaliser de grandes choses", affirme à l'AFP le politicien arabe israélien de 48 ans.

La dernière fois qu'un parti arabe israélien avait soutenu -sans toutefois y participer- un gouvernement remonte à 1992, à l'époque du gouvernement du travailliste Yitzhak Rabin. Cette fois la formation Raam de Mansour Abbas a officiellement signé un accord de coalition, sans participer directement au cabinet.

Ce soutien au gouvernement, mené d'abord par Naftali Bennett (droite radicale) puis Yaïr Lapid (centre), lui a permis d'obtenir des promesses de milliards de dollars pour l'importante minorité arabe d'Israël, composée des descendants de Palestiniens restés sur leurs terres à la création de l'Etat israélien en 1948.

Mais elle a aussi ouvert la voie à une scission parmi les dirigeants ...

(02/12/2022 : 13:08)

Benny Gantz, le "Monsieur sécurité" qui veut devenir Premier ministre d'Israël 

"Plus que jamais, Israël a besoin d'un leadership avec de l'expérience sécuritaire". L'ex-chef de l'armée Benny Gantz ressort sa carte de "Monsieur sécurité" pour séduire les électeurs aux prochaines législatives et tenter de s'imposer comme une alternative crédible au poste de Premier ministre.

Grand, baraqué et yeux azur, l'ancien général de 63 ans n'avait aucune expérience politique lorsqu'il s'est jeté dans l'arène en 2019 pour former le parti de centre-droit "Bleu-Blanc" (les couleurs du drapeau israélien) dont le but assumé était de chasser du pouvoir Benjamin Netanyahu, alors chef de gouvernement.

Depuis cette date, il a mené quatre batailles électorales contre l'ancien Premier ministre, sans jamais véritablement triompher de lui, et a rempilé cette année pour un cinquième round à la tête d'une coalition nommée "Parti national de l'unité" qui a recruté un autre ancien chef d'état-major: Gadi Eizenkot.

En mai 2020, pour sortir de l'impasse politique et répondre à la crise du coronavirus, il avait créé la surprise en s'alliant avec son adversaire à la faveur d'un accord de rotation au pouvoir que M. Netanyahu n'avait pas respecté, provoquant en 2021 de nouvelles élections au terme desquelles il a rejoint une coalition aujourd'hui menée par Yaïr Lapid.

Pour ...

Benny Gantz, le "Monsieur sécurité" qui veut devenir Premier ministre d'Israël 

"Plus que jamais, Israël a besoin d'un leadership avec de l'expérience sécuritaire". L'ex-chef de l'armée Benny Gantz ressort sa carte de "Monsieur sécurité" pour séduire les électeurs aux prochaines législatives et tenter de s'imposer comme une alternative crédible au poste de Premier ministre.

Grand, baraqué et yeux azur, l'ancien général de 63 ans n'avait aucune expérience politique lorsqu'il s'est jeté dans l'arène en 2019 pour former le parti de centre-droit "Bleu-Blanc" (les couleurs du drapeau israélien) dont le but assumé était de chasser du pouvoir Benjamin Netanyahu, alors chef de gouvernement.

Depuis cette date, il a mené quatre batailles électorales contre l'ancien Premier ministre, sans jamais véritablement triompher de lui, et a rempilé cette année pour un cinquième round à la tête d'une coalition nommée "Parti national de l'unité" qui a recruté un autre ancien chef d'état-major: Gadi Eizenkot.

En mai 2020, pour sortir de l'impasse politique et répondre à la crise du coronavirus, il avait créé la surprise en s'alliant avec son adversaire à la faveur d'un accord de rotation au pouvoir que M. Netanyahu n'avait pas respecté, provoquant en 2021 de nouvelles élections au terme desquelles il a rejoint une coalition aujourd'hui menée par Yaïr Lapid.

Pour ...

(02/12/2022 : 13:08)

Ben Gvir, l'impétueuse star de l'extrême droite israélienne 

Longtemps cantonné au rôle de trublion infréquentable de l'extrême droite, Itamar Ben Gvir est devenu une figure incontournable de la politique en Israël au point de s'imposer comme la possible clé de voûte d'un gouvernement de droite à l'issue des législatives du 1er novembre.

Avocat de formation, ce père de six enfants qui vit dans une colonie parmi les plus radicales de Cisjordanie occupée, est devenu député en avril 2021, après des années à militer à l'extrême droite.

Aujourd'hui sur la liste "Sionisme religieux", il défend l'annexion par Israël de la Cisjordanie, où vivent 2,9 millions de Palestiniens, le transfert d'une partie de la population arabe d'Israël vers les pays voisins, et ne craint jamais de se rendre là où les tensions sont les plus fortes, mettant, selon ses détracteurs, le feu aux poudres.

A Jérusalem-Est, il clame "Vive le peuple d'Israël" sur l'esplanade des Mosquées, appelé Mont du Temple dans la tradition juive, épicentre des tensions. En mai 2021, alors que des violences dans le quartier de Cheikh Jarrah, où des familles palestiniennes sont menacées d'expulsion, sont le prélude à un embrasement, il y établit son bureau parlementaire en soutien aux colons israéliens.

Mi-octobre cette année, alors que des heurts y opposent à nouveau colons, forces israéliennes et Palestiniens, ...

Ben Gvir, l'impétueuse star de l'extrême droite israélienne 

Longtemps cantonné au rôle de trublion infréquentable de l'extrême droite, Itamar Ben Gvir est devenu une figure incontournable de la politique en Israël au point de s'imposer comme la possible clé de voûte d'un gouvernement de droite à l'issue des législatives du 1er novembre.

Avocat de formation, ce père de six enfants qui vit dans une colonie parmi les plus radicales de Cisjordanie occupée, est devenu député en avril 2021, après des années à militer à l'extrême droite.

Aujourd'hui sur la liste "Sionisme religieux", il défend l'annexion par Israël de la Cisjordanie, où vivent 2,9 millions de Palestiniens, le transfert d'une partie de la population arabe d'Israël vers les pays voisins, et ne craint jamais de se rendre là où les tensions sont les plus fortes, mettant, selon ses détracteurs, le feu aux poudres.

A Jérusalem-Est, il clame "Vive le peuple d'Israël" sur l'esplanade des Mosquées, appelé Mont du Temple dans la tradition juive, épicentre des tensions. En mai 2021, alors que des violences dans le quartier de Cheikh Jarrah, où des familles palestiniennes sont menacées d'expulsion, sont le prélude à un embrasement, il y établit son bureau parlementaire en soutien aux colons israéliens.

Mi-octobre cette année, alors que des heurts y opposent à nouveau colons, forces israéliennes et Palestiniens, ...

(02/12/2022 : 13:08)

Les mouvements de foule les plus meurtriers depuis dix ans 

La bousculade qui a fait plus de 150 morts à Séoul dans la nuit de samedi à dimanche lors d'une fête d'Halloween figure parmi les mouvements de foule les plus meurtriers des dix dernières années.

- La Mecque: 2.300 morts -

Le 24 septembre 2015, une gigantesque bousculade sur le site de la lapidation des stèles à Mina près de La Mecque, lors du pèlerinage annuel, fait quelque 2.300 morts, soit la catastrophe la plus meurtrière de l'histoire du hajj.

L'Iran, qui a annoncé la mort de 464 de ses pèlerins, a vivement mis en cause l'Arabie saoudite pour son organisation jugée défaillante.

Des pèlerins ont expliqué la bousculade par la fermeture d'une route près du site de la lapidation et la mauvaise gestion par les forces de sécurité du flux des fidèles. Après l'Iran, le Mali --avec 282 morts-- est le deuxième pays le plus touché.

- Indonésie: au moins 133 morts -

Le 1er octobre 2022, un mouvement de foule survient dans un stade de football à Malang (Est de l'île de Java) après que la police a voulu repousser des supporteurs avec du gaz lacrymogène, provoquant la mort de 133 personnes, dont plus d'une quarantaine d'enfants.

De nombreuses victimes, prises de panique, ont été écrasées ou asphyxiées en tentant d'emprunter des portes de sortie fermées ou trop étroites.

Six personnes, dont ...

Les mouvements de foule les plus meurtriers depuis dix ans 

La bousculade qui a fait plus de 150 morts à Séoul dans la nuit de samedi à dimanche lors d'une fête d'Halloween figure parmi les mouvements de foule les plus meurtriers des dix dernières années.

- La Mecque: 2.300 morts -

Le 24 septembre 2015, une gigantesque bousculade sur le site de la lapidation des stèles à Mina près de La Mecque, lors du pèlerinage annuel, fait quelque 2.300 morts, soit la catastrophe la plus meurtrière de l'histoire du hajj.

L'Iran, qui a annoncé la mort de 464 de ses pèlerins, a vivement mis en cause l'Arabie saoudite pour son organisation jugée défaillante.

Des pèlerins ont expliqué la bousculade par la fermeture d'une route près du site de la lapidation et la mauvaise gestion par les forces de sécurité du flux des fidèles. Après l'Iran, le Mali --avec 282 morts-- est le deuxième pays le plus touché.

- Indonésie: au moins 133 morts -

Le 1er octobre 2022, un mouvement de foule survient dans un stade de football à Malang (Est de l'île de Java) après que la police a voulu repousser des supporteurs avec du gaz lacrymogène, provoquant la mort de 133 personnes, dont plus d'une quarantaine d'enfants.

De nombreuses victimes, prises de panique, ont été écrasées ou asphyxiées en tentant d'emprunter des portes de sortie fermées ou trop étroites.

Six personnes, dont ...

(02/12/2022 : 13:08)

Benjamin Netanyahu, le "roi Bibi" décidé à retrouver sa couronne 

A la tête du gouvernement israélien pendant de nombreuses années et surnommé "Bibi", Benjamin Netanyahu considère que protéger son pays de ses ennemis est la mission de sa vie.

D'après des sondages de sortie des urnes, le Likoud, son parti de droite, est arrivé mardi soir en tête des législatives, ce qui pourrait lui permettre de former une coalition avec ses alliés ultra-orthodoxes et de l'extrême droite et revenir au pouvoir.

Dans la campagne pour ce scrutin, le cinquième en trois ans et demi, Benjamin Netanyahu a fait, comme à son habitude, l'unanimité sur un point: son énergie infatigable au service d'une volonté intacte de gouverner.

A 73 ans, cette homme aussi adoré qu'abhorré a parcouru le pays à travers la "Bibimobile", camion entièrement vitré et ultrasécurisé librement inspiré du véhicule du pape.

Pour la première fois depuis 2009, M. Netanyahu ne concourrait pas en tant que Premier ministre sortant, ayant été détrôné en juin 2021 par une coalition hétéroclite.

Lui ne raccrochera jamais sa veste de lui-même, affirme Aviv Bushinsky, son ancien porte-parole et fin connaisseur du Likoud, son parti.

"Il fera tout ce qui est possible pour former une coalition, même les choses les plus folles", dit M. Bushinsky à l'AFP. "Il pense avoir reçu une mission de Dieu pour sauver le pays".

Malgré son ...

Benjamin Netanyahu, le "roi Bibi" décidé à retrouver sa couronne 

A la tête du gouvernement israélien pendant de nombreuses années et surnommé "Bibi", Benjamin Netanyahu considère que protéger son pays de ses ennemis est la mission de sa vie.

D'après des sondages de sortie des urnes, le Likoud, son parti de droite, est arrivé mardi soir en tête des législatives, ce qui pourrait lui permettre de former une coalition avec ses alliés ultra-orthodoxes et de l'extrême droite et revenir au pouvoir.

Dans la campagne pour ce scrutin, le cinquième en trois ans et demi, Benjamin Netanyahu a fait, comme à son habitude, l'unanimité sur un point: son énergie infatigable au service d'une volonté intacte de gouverner.

A 73 ans, cette homme aussi adoré qu'abhorré a parcouru le pays à travers la "Bibimobile", camion entièrement vitré et ultrasécurisé librement inspiré du véhicule du pape.

Pour la première fois depuis 2009, M. Netanyahu ne concourrait pas en tant que Premier ministre sortant, ayant été détrôné en juin 2021 par une coalition hétéroclite.

Lui ne raccrochera jamais sa veste de lui-même, affirme Aviv Bushinsky, son ancien porte-parole et fin connaisseur du Likoud, son parti.

"Il fera tout ce qui est possible pour former une coalition, même les choses les plus folles", dit M. Bushinsky à l'AFP. "Il pense avoir reçu une mission de Dieu pour sauver le pays".

Malgré son ...

(02/12/2022 : 13:08)

Ben Gvir, l'impétueuse star de l'extrême droite israélienne 

Longtemps cantonné au rôle de trublion infréquentable de l'extrême droite, Itamar Ben Gvir est devenu une figure incontournable de la politique en Israël au point de s'imposer comme la possible clé de voûte d'un gouvernement de droite mené par l'ex-Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Son alliance avec un autre ténor de la droite nationaliste religieuse est créditée de 14 sièges au Parlement après les législatives de mardi, selon les sondages de sortie des urnes. Ces sièges sont essentiels au projet de gouvernement de droite de M. Netanyahu qui cherche à revenir aux affaires.

Avocat de formation, Itamar Ben Gvir est devenu député en avril 2021, après des années à militer à l'extrême droite.

Ce père de six enfants, qui vit dans une colonie parmi les plus radicales de Cisjordanie occupée, défend l'annexion par Israël de ce territoire où vivent 2,9 millions de Palestiniens.

Il prône également le transfert d'une partie de la population arabe d'Israël, jugée déloyale, vers les pays voisins, et ne craint jamais de se rendre là où les tensions sont les plus fortes, mettant, selon ses détracteurs, le feu aux poudres.

A Jérusalem-Est, il clame "Vive le peuple d'Israël" sur l'esplanade des Mosquées, appelé Mont du Temple dans la tradition juive, épicentre des tensions. En mai 2021, alors que des violences dans le quartier de Cheikh Jarrah, où des familles palestiniennes sont menacées d'expulsion, sont le prélude à un ...

Ben Gvir, l'impétueuse star de l'extrême droite israélienne 

Longtemps cantonné au rôle de trublion infréquentable de l'extrême droite, Itamar Ben Gvir est devenu une figure incontournable de la politique en Israël au point de s'imposer comme la possible clé de voûte d'un gouvernement de droite mené par l'ex-Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Son alliance avec un autre ténor de la droite nationaliste religieuse est créditée de 14 sièges au Parlement après les législatives de mardi, selon les sondages de sortie des urnes. Ces sièges sont essentiels au projet de gouvernement de droite de M. Netanyahu qui cherche à revenir aux affaires.

Avocat de formation, Itamar Ben Gvir est devenu député en avril 2021, après des années à militer à l'extrême droite.

Ce père de six enfants, qui vit dans une colonie parmi les plus radicales de Cisjordanie occupée, défend l'annexion par Israël de ce territoire où vivent 2,9 millions de Palestiniens.

Il prône également le transfert d'une partie de la population arabe d'Israël, jugée déloyale, vers les pays voisins, et ne craint jamais de se rendre là où les tensions sont les plus fortes, mettant, selon ses détracteurs, le feu aux poudres.

A Jérusalem-Est, il clame "Vive le peuple d'Israël" sur l'esplanade des Mosquées, appelé Mont du Temple dans la tradition juive, épicentre des tensions. En mai 2021, alors que des violences dans le quartier de Cheikh Jarrah, où des familles palestiniennes sont menacées d'expulsion, sont le prélude à un ...

(02/12/2022 : 13:08)

Yaïr Lapid, l'ex-star de la télé devenu Premier ministre centriste 

Le Premier ministre israélien Yaïr Lapid, dont le parti a été crédité de la deuxième place aux législatives de mardi, est un ancien journaliste vedette qui s'est imposé aux plus hauts échelons politiques avec une approche libérale et un discours laïque.

"Nous n'avons pas l'intention de nous arrêter. Chaque citoyen israélien - religieux ou laïc, de gauche ou de droite, juif ou arabe, hétéro ou LGBT - doit savoir ce soir que nous continuerons à nous battre pour qu'Israël soit un Etat juif et démocratique, libéral et progressiste", a déclaré M. Lapid après l'annonce des projections créditant son parti Yesh Atid ("Il y a un futur") de la deuxième place aux législatives derrière le Likoud de l'ex-Premier ministre Benjamin Netanyahu.

A peine nommé Premier ministre d'Israël, en juillet dernier, Yaïr Lapid s'est envolé pour Paris. Direction l'Elysée pour une accolade bien sentie à son "ami" Emmanuel Macron, symbole comme lui d'une génération de dirigeants libéraux et centristes en lutte contre les "extrêmes".

Après plus d'une décennie de règne de Benjamin Netanyahu qui avait infléchi la politique étrangère israélienne sur celle des républicains américains, Lapid, lui, tente de rétablir les ponts avec les démocrates et les Européens.

A Paris, il tente de convaincre M. Macron de ne pas soutenir un renouvellement de l'accord international sur le nucléaire iranien et négocie en coulisses l'accord -- conclu le 27 octobre -- ...

Yaïr Lapid, l'ex-star de la télé devenu Premier ministre centriste 

Le Premier ministre israélien Yaïr Lapid, dont le parti a été crédité de la deuxième place aux législatives de mardi, est un ancien journaliste vedette qui s'est imposé aux plus hauts échelons politiques avec une approche libérale et un discours laïque.

"Nous n'avons pas l'intention de nous arrêter. Chaque citoyen israélien - religieux ou laïc, de gauche ou de droite, juif ou arabe, hétéro ou LGBT - doit savoir ce soir que nous continuerons à nous battre pour qu'Israël soit un Etat juif et démocratique, libéral et progressiste", a déclaré M. Lapid après l'annonce des projections créditant son parti Yesh Atid ("Il y a un futur") de la deuxième place aux législatives derrière le Likoud de l'ex-Premier ministre Benjamin Netanyahu.

A peine nommé Premier ministre d'Israël, en juillet dernier, Yaïr Lapid s'est envolé pour Paris. Direction l'Elysée pour une accolade bien sentie à son "ami" Emmanuel Macron, symbole comme lui d'une génération de dirigeants libéraux et centristes en lutte contre les "extrêmes".

Après plus d'une décennie de règne de Benjamin Netanyahu qui avait infléchi la politique étrangère israélienne sur celle des républicains américains, Lapid, lui, tente de rétablir les ponts avec les démocrates et les Européens.

A Paris, il tente de convaincre M. Macron de ne pas soutenir un renouvellement de l'accord international sur le nucléaire iranien et négocie en coulisses l'accord -- conclu le 27 octobre -- ...

(02/12/2022 : 13:08)

Brigitte Giraud, écrire pour "conjurer le sort" 

" height="800" width="1200"/>

C'est en hommage à son mari tué dans un accident il y a plus de vingt ans que la romancière Brigitte Giraud a écrit "Vivre vite", sans imaginer un instant qu'il lui vaudrait le prix Goncourt.

"Finalement, je crois que c'est un livre d'amour", a-t-elle déclaré jeudi au restaurant Drouant, à Paris, où elle a reçu le plus prestigieux des prix littéraires francophones.

Cette Lyonnaise native d'Algérie, âgée de 60 ans, avait derrière elle une certaine expérience en littérature, mais peu de notoriété auprès du grand public. Et elle s'en accommodait très bien.

La liste est longue des professions qu'elle a exercées, après des études de langues (anglais, allemand, arabe) qui devaient faire d'elle une traductrice.

Elle l'aura été brièvement, pour l'industrie, mais c'est vers la culture qu'elle s'est tournée.

"J'ai été un peu libraire. J'ai travaillé comme journaliste, pigiste à Lyon Libération. Qu'est-ce que j'ai fait d'autre? Conseillère littéraire pour des festivals... J'ai été éditrice aussi à un moment. Et j'ai écrit une dizaine de livres: romans, essais, nouvelles", détaille-t-elle lors d'un entretien à l'AFP.

Jean-Marc Roberts, son premier éditeur chez Fayard en 1997, l'avait chargée de créer une collection chez Stock. Elle l'avait baptisée La Forêt, en hommage à une chanson de The Cure, "A Forest".

Sinon, ajoute-t-elle, "j'ai pas mal voyagé en Angleterre, pour la musique, dans les années 80. J'ai vécu en Allemagne... Tout ce que j'ai pu pour ...

Brigitte Giraud, écrire pour "conjurer le sort" 

" height="800" width="1200"/>

C'est en hommage à son mari tué dans un accident il y a plus de vingt ans que la romancière Brigitte Giraud a écrit "Vivre vite", sans imaginer un instant qu'il lui vaudrait le prix Goncourt.

"Finalement, je crois que c'est un livre d'amour", a-t-elle déclaré jeudi au restaurant Drouant, à Paris, où elle a reçu le plus prestigieux des prix littéraires francophones.

Cette Lyonnaise native d'Algérie, âgée de 60 ans, avait derrière elle une certaine expérience en littérature, mais peu de notoriété auprès du grand public. Et elle s'en accommodait très bien.

La liste est longue des professions qu'elle a exercées, après des études de langues (anglais, allemand, arabe) qui devaient faire d'elle une traductrice.

Elle l'aura été brièvement, pour l'industrie, mais c'est vers la culture qu'elle s'est tournée.

"J'ai été un peu libraire. J'ai travaillé comme journaliste, pigiste à Lyon Libération. Qu'est-ce que j'ai fait d'autre? Conseillère littéraire pour des festivals... J'ai été éditrice aussi à un moment. Et j'ai écrit une dizaine de livres: romans, essais, nouvelles", détaille-t-elle lors d'un entretien à l'AFP.

Jean-Marc Roberts, son premier éditeur chez Fayard en 1997, l'avait chargée de créer une collection chez Stock. Elle l'avait baptisée La Forêt, en hommage à une chanson de The Cure, "A Forest".

Sinon, ajoute-t-elle, "j'ai pas mal voyagé en Angleterre, pour la musique, dans les années 80. J'ai vécu en Allemagne... Tout ce que j'ai pu pour ...

(02/12/2022 : 13:08)

49.3: un gouvernement "maître de la loi" faute de compromis trouvés, selon une experte 

Le recours à répétition à l'arme constitutionnelle du 49.3 "s'impose", faute de majorité absolue, mais le gouvernement tend à se faire "maître de la loi", relève auprès de l'AFP la constitutionnaliste Lauréline Fontaine, qui s'interroge sur la volonté de chacun de "compromis véritables".

Question - Un nouveau 49.3, le quatrième en deux semaines, a été dégainé mercredi pour faire adopter le projet de budget de l'Etat sans vote. La pratique d'Elisabeth Borne est-elle inédite?

Réponse - "Presque tous les Premiers ministres ont eu à utiliser le 49.3, et spécialement Raymond Barre, Michel Rocard et Edith Cresson qui étaient en situation de majorité relative. Cet outil n'a été déclenché qu'une seule fois sous le précédent quinquennat car la majorité était solide. Il s'agissait alors (en février 2020) de faire passer le projet de réforme des retraites face à l'obstruction. Désormais nous sommes dans une nouvelle configuration politique et le 49.3 s'impose de lui-même, en vertu de la Ve République. C'est presque une obligation de l'utiliser si le gouvernement veut avancer.

En apparence, la méthode utilisée par Elisabeth Borne est un peu moins brutale car il y a eu du débat avec les députés, et des arrangements ont été trouvés. Mais les raisons invoquées mercredi par la Première ministre - un texte +profondément dénaturé+ ...

49.3: un gouvernement "maître de la loi" faute de compromis trouvés, selon une experte 

Le recours à répétition à l'arme constitutionnelle du 49.3 "s'impose", faute de majorité absolue, mais le gouvernement tend à se faire "maître de la loi", relève auprès de l'AFP la constitutionnaliste Lauréline Fontaine, qui s'interroge sur la volonté de chacun de "compromis véritables".

Question - Un nouveau 49.3, le quatrième en deux semaines, a été dégainé mercredi pour faire adopter le projet de budget de l'Etat sans vote. La pratique d'Elisabeth Borne est-elle inédite?

Réponse - "Presque tous les Premiers ministres ont eu à utiliser le 49.3, et spécialement Raymond Barre, Michel Rocard et Edith Cresson qui étaient en situation de majorité relative. Cet outil n'a été déclenché qu'une seule fois sous le précédent quinquennat car la majorité était solide. Il s'agissait alors (en février 2020) de faire passer le projet de réforme des retraites face à l'obstruction. Désormais nous sommes dans une nouvelle configuration politique et le 49.3 s'impose de lui-même, en vertu de la Ve République. C'est presque une obligation de l'utiliser si le gouvernement veut avancer.

En apparence, la méthode utilisée par Elisabeth Borne est un peu moins brutale car il y a eu du débat avec les députés, et des arrangements ont été trouvés. Mais les raisons invoquées mercredi par la Première ministre - un texte +profondément dénaturé+ ...

(02/12/2022 : 13:08)

Benjamin Netanyahu, le "roi Bibi" en voie de retrouver sa couronne 

A la tête du gouvernement israélien pendant de nombreuses années et surnommé "Bibi", Benjamin Netanyahu considère que protéger son pays de ses ennemis est la mission de sa vie.

A l'issue des législatives de mardi, le Premier ministre le plus pérenne de l'histoire d'Israël et ses alliés ont remporté la majorité des sièges au Parlement, ce qui devrait lui permettre de revenir au pouvoir.

Dans la campagne pour ce scrutin, le cinquième en trois ans et demi, Benjamin Netanyahu a fait, comme à son habitude, l'unanimité sur un point: son énergie infatigable au service d'une volonté intacte de gouverner.

A 73 ans, cet homme aussi adoré qu'abhorré a parcouru le pays à travers la "Bibimobile", camion entièrement vitré et ultrasécurisé inspiré du véhicule du pape.

Pour la première fois depuis 2009, M. Netanyahu ne concourrait pas en tant que Premier ministre sortant, ayant été détrôné en juin 2021 par une coalition hétéroclite mise sur pied par le centriste Yaïr Lapid avec l'objectif assumé de le chasser du pouvoir.

Il ne raccrochera jamais sa veste de lui-même, affirme Aviv Bushinsky, son ancien porte-parole et fin connaisseur du Likoud, son parti.

"Il fera tout ce qui est possible pour former une coalition, même les choses les plus folles", dit M. Bushinsky à l'AFP. "Il pense avoir reçu une mission de Dieu pour sauver le pays".

Malgré son inculpation pour corruption dans une série ...

Benjamin Netanyahu, le "roi Bibi" en voie de retrouver sa couronne 

A la tête du gouvernement israélien pendant de nombreuses années et surnommé "Bibi", Benjamin Netanyahu considère que protéger son pays de ses ennemis est la mission de sa vie.

A l'issue des législatives de mardi, le Premier ministre le plus pérenne de l'histoire d'Israël et ses alliés ont remporté la majorité des sièges au Parlement, ce qui devrait lui permettre de revenir au pouvoir.

Dans la campagne pour ce scrutin, le cinquième en trois ans et demi, Benjamin Netanyahu a fait, comme à son habitude, l'unanimité sur un point: son énergie infatigable au service d'une volonté intacte de gouverner.

A 73 ans, cet homme aussi adoré qu'abhorré a parcouru le pays à travers la "Bibimobile", camion entièrement vitré et ultrasécurisé inspiré du véhicule du pape.

Pour la première fois depuis 2009, M. Netanyahu ne concourrait pas en tant que Premier ministre sortant, ayant été détrôné en juin 2021 par une coalition hétéroclite mise sur pied par le centriste Yaïr Lapid avec l'objectif assumé de le chasser du pouvoir.

Il ne raccrochera jamais sa veste de lui-même, affirme Aviv Bushinsky, son ancien porte-parole et fin connaisseur du Likoud, son parti.

"Il fera tout ce qui est possible pour former une coalition, même les choses les plus folles", dit M. Bushinsky à l'AFP. "Il pense avoir reçu une mission de Dieu pour sauver le pays".

Malgré son inculpation pour corruption dans une série ...

(02/12/2022 : 13:08)

Imran Khan, l'ex-champion de cricket et Premier ministre survit à une tentative d'assassinat 

Il répétait qu'il était prêt à offrir sa vie à son pays: l'ancienne star du cricket devenu politicien Imran Khan, chassé de son poste de Premier ministre au Pakistan par une motion de censure en avril, a survécu jeudi à une tentative d'assassinat.

Imran Khan, 70 ans, était jeudi soir hospitalisé dans un état stable, après avoir été blessé par balle à une jambe, près de Gujranwala (Est), en marge d'un rassemblement politique réclamant la tenue d'élections anticipées.

Toujours populaire auprès de larges pans de la population, il a cependant contribué à accentuer les fractures de la société pakistanaise, avec une rhétorique volontiers querelleuse.

Après son éviction, il a tiré à boulets rouges sur le nouveau gouvernement et l'institution militaire. Il n'a cessé d'exiger la tenue immédiate des élections, le gouvernement préférant attendre la date butoir d'octobre 2023 pour se donner le temps de remettre l'économie sur les rails.

Imran Khan était arrivé au pouvoir en 2018, après la victoire aux législatives de son parti, le Pakistan Tehreek-e-Insaf (PTI), sur une plateforme populiste mêlant promesses de réformes sociales, conservatisme religieux et lutte contre la corruption.

Vingt-deux ans après son entrée en politique, la ténacité de celui qui était idolâtré par des ...

Imran Khan, l'ex-champion de cricket et Premier ministre survit à une tentative d'assassinat 

Il répétait qu'il était prêt à offrir sa vie à son pays: l'ancienne star du cricket devenu politicien Imran Khan, chassé de son poste de Premier ministre au Pakistan par une motion de censure en avril, a survécu jeudi à une tentative d'assassinat.

Imran Khan, 70 ans, était jeudi soir hospitalisé dans un état stable, après avoir été blessé par balle à une jambe, près de Gujranwala (Est), en marge d'un rassemblement politique réclamant la tenue d'élections anticipées.

Toujours populaire auprès de larges pans de la population, il a cependant contribué à accentuer les fractures de la société pakistanaise, avec une rhétorique volontiers querelleuse.

Après son éviction, il a tiré à boulets rouges sur le nouveau gouvernement et l'institution militaire. Il n'a cessé d'exiger la tenue immédiate des élections, le gouvernement préférant attendre la date butoir d'octobre 2023 pour se donner le temps de remettre l'économie sur les rails.

Imran Khan était arrivé au pouvoir en 2018, après la victoire aux législatives de son parti, le Pakistan Tehreek-e-Insaf (PTI), sur une plateforme populiste mêlant promesses de réformes sociales, conservatisme religieux et lutte contre la corruption.

Vingt-deux ans après son entrée en politique, la ténacité de celui qui était idolâtré par des ...

(02/12/2022 : 13:07)

A la frontière russe, la Pologne installe des barbelés contre l'immigration illégale 

"Un, deux..." et à trois, un groupe de soldats polonais soulèvent, à l'aide de longues piques, un rouleau de barbelés pour les fixer sur les poteaux posés le long de la frontière avec l'enclave russe de Kaliningrad, créant une barrière censée protéger la Pologne et l'UE.

La construction de cette barrière de 210 kilomètres a démarré mercredi sur les chapeaux de roues après l'annonce surprise du ministre polonais de la Défense Mariusz Blaszczak.

Depuis, environ 500 mètres de barrière, composée de trois clôtures parallèles de barbelés en fil de rasoir, haute de 2,5 mètres et large de trois mètres, ont été construits près du village de Zerdziny où des camions militaires transportant le matériel se succèdent sur un chemin boueux le long de la frontière.

Perché sur un camion, un soldat enfonce, à l'aide d'un grand marteau, des poteaux en métal dans la terre mouillée par des averses passagères. Le bruit du marteau retentit à des centaines de mètres. Côté russe, une dense forêt de bouleaux ne laisse rien percevoir.

Selon Mariusz Blaszczak, cette construction intervient après "des informations inquiétantes" sur le lancement des vols reliant le Moyen-Orient et l'Afrique du nord avec Kaliningrad, information qui n'a pas pu être confirmée par l'AFP.

A la frontière russe, la Pologne installe des barbelés contre l'immigration illégale 

"Un, deux..." et à trois, un groupe de soldats polonais soulèvent, à l'aide de longues piques, un rouleau de barbelés pour les fixer sur les poteaux posés le long de la frontière avec l'enclave russe de Kaliningrad, créant une barrière censée protéger la Pologne et l'UE.

La construction de cette barrière de 210 kilomètres a démarré mercredi sur les chapeaux de roues après l'annonce surprise du ministre polonais de la Défense Mariusz Blaszczak.

Depuis, environ 500 mètres de barrière, composée de trois clôtures parallèles de barbelés en fil de rasoir, haute de 2,5 mètres et large de trois mètres, ont été construits près du village de Zerdziny où des camions militaires transportant le matériel se succèdent sur un chemin boueux le long de la frontière.

Perché sur un camion, un soldat enfonce, à l'aide d'un grand marteau, des poteaux en métal dans la terre mouillée par des averses passagères. Le bruit du marteau retentit à des centaines de mètres. Côté russe, une dense forêt de bouleaux ne laisse rien percevoir.

Selon Mariusz Blaszczak, cette construction intervient après "des informations inquiétantes" sur le lancement des vols reliant le Moyen-Orient et l'Afrique du nord avec Kaliningrad, information qui n'a pas pu être confirmée par l'AFP.

(02/12/2022 : 13:07)

Avortement, esclavage, champignons: les autres votes des Américains mardi 

Mardi, les Américains sont appelés aux urnes pour élire sénateurs, représentants et gouverneurs, mais aussi pour trancher par référendum des questions variées, allant du port d'arme aux champignons hallucinogènes, en passant par l'avortement ou les paris sportifs. Tour d'horizon.

- Avortement

L'IVG est un sujet récurrent de ces référendums, mais l'année 2022 est forcément particulière. La Cour suprême a dynamité en juin le droit fédéral à l'avortement, laissant la main aux Etats, qui, pour beaucoup, l'ont interdit.

Six référendums liés à l'avortement sont organisés cette année, un record, selon le site Ballotpedia. L'un d'entre eux a déjà eu lieu: en août, le Kansas a conforté l'accès à l'IVG.

En Californie, dans le Michigan et dans le Vermont, les mesures proposées permettraient d'inscrire le droit à l'avortement dans la Constitution de l'Etat.

A l'inverse, dans le Kentucky, l'initiative a pour but de préciser qu'il n'est pas protégé par ce texte.

Enfin, le Montana décidera si un foetus "né vivant" doit être légalement considéré comme une personne "quel que soit son stade de développement" et doit recevoir des soins médicaux pour le sauver y compris "après une tentative d'avortement", une mesure très critiquée par les professionnels de ...

Avortement, esclavage, champignons: les autres votes des Américains mardi 

Mardi, les Américains sont appelés aux urnes pour élire sénateurs, représentants et gouverneurs, mais aussi pour trancher par référendum des questions variées, allant du port d'arme aux champignons hallucinogènes, en passant par l'avortement ou les paris sportifs. Tour d'horizon.

- Avortement

L'IVG est un sujet récurrent de ces référendums, mais l'année 2022 est forcément particulière. La Cour suprême a dynamité en juin le droit fédéral à l'avortement, laissant la main aux Etats, qui, pour beaucoup, l'ont interdit.

Six référendums liés à l'avortement sont organisés cette année, un record, selon le site Ballotpedia. L'un d'entre eux a déjà eu lieu: en août, le Kansas a conforté l'accès à l'IVG.

En Californie, dans le Michigan et dans le Vermont, les mesures proposées permettraient d'inscrire le droit à l'avortement dans la Constitution de l'Etat.

A l'inverse, dans le Kentucky, l'initiative a pour but de préciser qu'il n'est pas protégé par ce texte.

Enfin, le Montana décidera si un foetus "né vivant" doit être légalement considéré comme une personne "quel que soit son stade de développement" et doit recevoir des soins médicaux pour le sauver y compris "après une tentative d'avortement", une mesure très critiquée par les professionnels de ...

(02/12/2022 : 13:07)

Kari Lake, la meilleure apprentie de Donald Trump 

Elle martèle sans aucune preuve que Joe Biden est illégitime, promet de changer le système électoral et tape inlassablement sur les "fake news": en Arizona, Kari Lake, la candidate républicaine au poste de gouverneur, s'est imposée comme la meilleure apprentie de Donald Trump.

Comme l'ex-président américain, longtemps star de télé-réalité, cette ancienne présentatrice du journal sur l'antenne locale de Fox News a transformé sa notoriété audiovisuelle en capital politique.

Loin des prompteurs, son discours est parfaitement rodé à l'approche des élections de mi-mandat du 8 novembre.

"Nous nous rassemblons ici (...) pour nous assurer de reprendre notre pays", lance-t-elle, dans une église évangélique pleine à craquer de Scottsdale, en banlieue de Phoenix.

Immigration, criminalité, déclin, élection soi-disant truquée de 2020... Sous le slogan "Arizona First", cette ex-journaliste qui revendique le sobriquet de "Trump en jupon" dont l'a affublé la gauche, reprend tous les thèmes de son mentor et "ami".

Coupe courte impeccable et croix ostensiblement pendue autour du cou, cette mère de deux enfants cultive une image de rebelle touchée par la grâce, qui a abandonné les "médias corrompus" début 2021 afin de lutter pour l'âme de l'Amérique dans cet Etat clé du sud-ouest.

"Je ne prends pas mes ...

Kari Lake, la meilleure apprentie de Donald Trump 

Elle martèle sans aucune preuve que Joe Biden est illégitime, promet de changer le système électoral et tape inlassablement sur les "fake news": en Arizona, Kari Lake, la candidate républicaine au poste de gouverneur, s'est imposée comme la meilleure apprentie de Donald Trump.

Comme l'ex-président américain, longtemps star de télé-réalité, cette ancienne présentatrice du journal sur l'antenne locale de Fox News a transformé sa notoriété audiovisuelle en capital politique.

Loin des prompteurs, son discours est parfaitement rodé à l'approche des élections de mi-mandat du 8 novembre.

"Nous nous rassemblons ici (...) pour nous assurer de reprendre notre pays", lance-t-elle, dans une église évangélique pleine à craquer de Scottsdale, en banlieue de Phoenix.

Immigration, criminalité, déclin, élection soi-disant truquée de 2020... Sous le slogan "Arizona First", cette ex-journaliste qui revendique le sobriquet de "Trump en jupon" dont l'a affublé la gauche, reprend tous les thèmes de son mentor et "ami".

Coupe courte impeccable et croix ostensiblement pendue autour du cou, cette mère de deux enfants cultive une image de rebelle touchée par la grâce, qui a abandonné les "médias corrompus" début 2021 afin de lutter pour l'âme de l'Amérique dans cet Etat clé du sud-ouest.

"Je ne prends pas mes ...

(02/12/2022 : 13:07)

"Les petits pas courageux" de Memorial contre l'oppression en Russie 

STORIES ATTENTE manLa répression a beau s'être encore accentuée contre l'ONG russe Memorial après le prix Nobel de la paix le mois dernier, sa directrice Elena Zhemkova assure que le travail continue "a petits pas courageux".

"Bien sûr, c'est très difficile", a déclaré Mme Zhemkova à l'AFP dans une interview lors d'un récent passage à Genève, mais "nous continuons notre travail". Memorial, qui partage le prix Nobel de la paix 2022 avec le Centre ukrainien pour les libertés civiles et le militant biélorusse détenu Ales Bialiatski, a été fondé en 1989 et fait la lumière pendant trois décennies sur les purges staliniennes, puis documenté la répression dans la Russie de Vladimir Poutine. Elle a été dissoute par la justice russe l'année dernière.

L'annonce du prix a été une surprise totale pour Mme Zhemkova, qui a cofondé Memorial avec Andrei Sakharov, le physicien, défenseur des droits de l'homme et déjà lauréat du Nobel de la paix en 1975.

- Bombe A -

Quand un collègue l'a jointe dans un taxi et lui a dit de "regarder les informations" elle craignait que "quelque chose de très grave ne se soit produit".

"Je pensais honnêtement que c'était une bombe atomique", se souvient-elle.

Elle s'est dite "très heureuse" d'avoir remporté un prix aussi prestigieux et surtout de le partager avec des défenseurs farouches des droits de l'homme de deux autres nations au centre de ...

"Les petits pas courageux" de Memorial contre l'oppression en Russie 

STORIES ATTENTE manLa répression a beau s'être encore accentuée contre l'ONG russe Memorial après le prix Nobel de la paix le mois dernier, sa directrice Elena Zhemkova assure que le travail continue "a petits pas courageux".

"Bien sûr, c'est très difficile", a déclaré Mme Zhemkova à l'AFP dans une interview lors d'un récent passage à Genève, mais "nous continuons notre travail". Memorial, qui partage le prix Nobel de la paix 2022 avec le Centre ukrainien pour les libertés civiles et le militant biélorusse détenu Ales Bialiatski, a été fondé en 1989 et fait la lumière pendant trois décennies sur les purges staliniennes, puis documenté la répression dans la Russie de Vladimir Poutine. Elle a été dissoute par la justice russe l'année dernière.

L'annonce du prix a été une surprise totale pour Mme Zhemkova, qui a cofondé Memorial avec Andrei Sakharov, le physicien, défenseur des droits de l'homme et déjà lauréat du Nobel de la paix en 1975.

- Bombe A -

Quand un collègue l'a jointe dans un taxi et lui a dit de "regarder les informations" elle craignait que "quelque chose de très grave ne se soit produit".

"Je pensais honnêtement que c'était une bombe atomique", se souvient-elle.

Elle s'est dite "très heureuse" d'avoir remporté un prix aussi prestigieux et surtout de le partager avec des défenseurs farouches des droits de l'homme de deux autres nations au centre de ...

(02/12/2022 : 13:07)

Jordan Bardella, le premier derrière Marine Le Pen 

Elu samedi à la tête du Rassemblement national, Jordan Bardella, 27 ans, s'affiche comme le premier supporter de Marine Le Pen, une filiation qui consacre autant qu'elle paralyse, pour l'heure, des ambitions réputées immenses.

Avec 85% des suffrages recueillis parmi quelque 26.000 votants, celui qui se présente comme issu d'un milieu populaire en ayant passé sa jeunesse en Seine-Saint-Denis savoure son sacre, énième marche d'un escalier monté quatre à quatre depuis qu'il a pris sa carte au Front national il y a une douzaine d'années.

Costume impeccable et sourire éclatant, le jeune colleur d'affiches est vite repéré par l'appareil frontiste autant soucieux de dédiabolisation que de professionnalisation au tournant des années 2010.

La discipline du jeune homme, des facilités d'apprentissage ainsi que son entregent le propulsent sous le chaperonnage de Florian Philippot, à l'époque N.2 du parti, auprès de qui il consent au virage social et souverainiste en vogue au FN.

Bien davantage que ses convictions, c'est la plasticité de ce vingtenaire qui va assurer son succès.

Jordan Bardella se montre ainsi tout aussi à l'aise lorsqu'il fraie avec le très droitier Frédéric Châtillon, ex-patron de l'officine depuis dissoute du GUD et ami de longue date de Marine Le Pen.

Frédéric Châtillon disgracié, Jordan Bardella sent le vent tourner et devient assistant parlementaire du ...

Jordan Bardella, le premier derrière Marine Le Pen 

Elu samedi à la tête du Rassemblement national, Jordan Bardella, 27 ans, s'affiche comme le premier supporter de Marine Le Pen, une filiation qui consacre autant qu'elle paralyse, pour l'heure, des ambitions réputées immenses.

Avec 85% des suffrages recueillis parmi quelque 26.000 votants, celui qui se présente comme issu d'un milieu populaire en ayant passé sa jeunesse en Seine-Saint-Denis savoure son sacre, énième marche d'un escalier monté quatre à quatre depuis qu'il a pris sa carte au Front national il y a une douzaine d'années.

Costume impeccable et sourire éclatant, le jeune colleur d'affiches est vite repéré par l'appareil frontiste autant soucieux de dédiabolisation que de professionnalisation au tournant des années 2010.

La discipline du jeune homme, des facilités d'apprentissage ainsi que son entregent le propulsent sous le chaperonnage de Florian Philippot, à l'époque N.2 du parti, auprès de qui il consent au virage social et souverainiste en vogue au FN.

Bien davantage que ses convictions, c'est la plasticité de ce vingtenaire qui va assurer son succès.

Jordan Bardella se montre ainsi tout aussi à l'aise lorsqu'il fraie avec le très droitier Frédéric Châtillon, ex-patron de l'officine depuis dissoute du GUD et ami de longue date de Marine Le Pen.

Frédéric Châtillon disgracié, Jordan Bardella sent le vent tourner et devient assistant parlementaire du ...

(02/12/2022 : 13:07)

Cinq choses à savoir sur Toutankhamon et son fabuleux trésor 

L'ouverture, il y a 100 ans, du tombeau du pharaon égyptien Toutankhamon, l'une des plus grandes découvertes archéologiques de tous les temps, reste nimbée de mystères.

Voici cinq choses à savoir sur l'enfant-roi, ses énigmes et ses trésors:

- Un trésor inviolé -

En novembre 1922, après six saisons de fouilles infructueuses, l'archéologue britannique Howard Carter, son équipe égyptienne et le riche mécène Lord Carnarvon découvrent une sépulture inviolée dans la Vallée des Rois, près de Louxor en Haute-Egypte.

Le trésor funéraire, réparti dans les cinq pièces du tombeau, est intact, avec 4.500 objets (mobilier, bijoux, statuettes), dont bon nombre en or massif.

Le tombeau du jeune pharaon, mort à 19 ans aux environ de 1324 avant Jésus-Christ, est le seul mausolée de l'Egypte antique à avoir livré un tel trésor.

Les innombrables autres tombeaux de pharaons et notables mis au jour jusqu'alors avaient été pillés au fil des millénaires.

- Cercueil en or massif -

Parmi les objets découverts: un lit en bois plaqué or orné d'une tête de lion, un char ou encore un poignard au manche d'or, forgé à partir du fer de météorites selon des chercheurs.

Le spectaculaire sarcophage en quartzite rouge hébergeait trois cercueils emboîtés les uns dans les autres, dont le dernier (110 kg) en or massif abritait la momie de Toutankhamon.

Mais ...

Cinq choses à savoir sur Toutankhamon et son fabuleux trésor 

L'ouverture, il y a 100 ans, du tombeau du pharaon égyptien Toutankhamon, l'une des plus grandes découvertes archéologiques de tous les temps, reste nimbée de mystères.

Voici cinq choses à savoir sur l'enfant-roi, ses énigmes et ses trésors:

- Un trésor inviolé -

En novembre 1922, après six saisons de fouilles infructueuses, l'archéologue britannique Howard Carter, son équipe égyptienne et le riche mécène Lord Carnarvon découvrent une sépulture inviolée dans la Vallée des Rois, près de Louxor en Haute-Egypte.

Le trésor funéraire, réparti dans les cinq pièces du tombeau, est intact, avec 4.500 objets (mobilier, bijoux, statuettes), dont bon nombre en or massif.

Le tombeau du jeune pharaon, mort à 19 ans aux environ de 1324 avant Jésus-Christ, est le seul mausolée de l'Egypte antique à avoir livré un tel trésor.

Les innombrables autres tombeaux de pharaons et notables mis au jour jusqu'alors avaient été pillés au fil des millénaires.

- Cercueil en or massif -

Parmi les objets découverts: un lit en bois plaqué or orné d'une tête de lion, un char ou encore un poignard au manche d'or, forgé à partir du fer de météorites selon des chercheurs.

Le spectaculaire sarcophage en quartzite rouge hébergeait trois cercueils emboîtés les uns dans les autres, dont le dernier (110 kg) en or massif abritait la momie de Toutankhamon.

Mais ...

(02/12/2022 : 13:07)

Climat: le réchauffement s'accélère, avertit un rapport de l'ONU 

Si les projections pour cette année se confirment, les huit années de 2015 à 2022 seront les plus chaudes jamais enregistrées, s'est alarmée dimanche l'Organisation météorologique mondiale (OMM) dans un rapport qui tient plus d'une "chronique du chaos climatique".

"Alors que la COP27 commence, notre planète envoie un signal de détresse", a commenté le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres dans un message vidéo diffusé à Charm el-Cheikh.

Cette "chronique du chaos climatique" montre "tellement clairement que le changement se produit à une vitesse catastrophique, dévastant les vies sur tous les continents", a-t-il ajouté, appelant à y répondre par des "actions ambitieuses et crédibles" pendant les deux semaines de cette conférence sur le climat en Egypte.

Avec une température moyenne estimée de 1,15°C supérieure à celle de l'ère préindustrielle, l'année 2022 devrait se classer "seulement" à la cinquième ou sixième place de ces années les plus chaudes, en raison de l'influence inhabituelle, pour une troisième année consécutive, du phénomène océanique La Niña qui entraîne une baisse des températures.

"Mais cela ne renverse pas la tendance de long terme ; c'est seulement une question de temps avant qu'il y ait une nouvelle année plus chaude", a insisté l'OMM, agence spécialisée de l'ONU.

- Fonte de glaciers -

Preuve s'il en est de cette tendance, "les huit années de 2015 à 2022 seront probablement les huit années les plus ...

Climat: le réchauffement s'accélère, avertit un rapport de l'ONU 

Si les projections pour cette année se confirment, les huit années de 2015 à 2022 seront les plus chaudes jamais enregistrées, s'est alarmée dimanche l'Organisation météorologique mondiale (OMM) dans un rapport qui tient plus d'une "chronique du chaos climatique".

"Alors que la COP27 commence, notre planète envoie un signal de détresse", a commenté le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres dans un message vidéo diffusé à Charm el-Cheikh.

Cette "chronique du chaos climatique" montre "tellement clairement que le changement se produit à une vitesse catastrophique, dévastant les vies sur tous les continents", a-t-il ajouté, appelant à y répondre par des "actions ambitieuses et crédibles" pendant les deux semaines de cette conférence sur le climat en Egypte.

Avec une température moyenne estimée de 1,15°C supérieure à celle de l'ère préindustrielle, l'année 2022 devrait se classer "seulement" à la cinquième ou sixième place de ces années les plus chaudes, en raison de l'influence inhabituelle, pour une troisième année consécutive, du phénomène océanique La Niña qui entraîne une baisse des températures.

"Mais cela ne renverse pas la tendance de long terme ; c'est seulement une question de temps avant qu'il y ait une nouvelle année plus chaude", a insisté l'OMM, agence spécialisée de l'ONU.

- Fonte de glaciers -

Preuve s'il en est de cette tendance, "les huit années de 2015 à 2022 seront probablement les huit années les plus ...

(02/12/2022 : 13:07)

8 milliards d'humains sur une planète aux ressources pas élastiques 

Nous serons officiellement 8 milliards d'habitants sur Terre le 15 novembre, est-ce trop? Pas forcément, répondent les experts, qui alertent plutôt sur la surconsommation des ressources de la planète par la partie la plus riche de l'humanité.

"Huit milliards, c'est un jalon capital pour l'humanité", note la patronne du Fonds des Nations unies pour la population Natalia Kanem, se réjouissant de l'augmentation de l'espérance de vie et de la baisse de la mortalité infantile et maternelle.

"Cependant, je me rends compte que ce n'est pas un moment nécessairement célébré par tous. Certains s'inquiètent d'un monde surpeuplé, avec bien trop d'habitants et des ressources insuffisantes pour vivre", ajoute-t-elle, appelant à ne pas avoir "peur" d'un nombre.

Alors, sommes-nous trop nombreux sur cette Terre? Ce n'est pas la bonne question, selon de nombreux experts.

"Trop pour qui? Trop pour quoi? Si vous me demandez si je suis de trop, je ne pense pas", répond ainsi à l'AFP Joel Cohen, de l'université Rockefeller à New York.

"Je considère la question du nombre de personnes que la Terre peut supporter comme une question à deux facettes: les contraintes ou limites naturelles, et les choix faits par les humains".

- "Des goinfres" -

Des choix qui font que nous consommons bien plus de ressources biologiques (forêts, poissons, terres...) que ce que la Terre peut régénérer chaque année et ...

8 milliards d'humains sur une planète aux ressources pas élastiques 

Nous serons officiellement 8 milliards d'habitants sur Terre le 15 novembre, est-ce trop? Pas forcément, répondent les experts, qui alertent plutôt sur la surconsommation des ressources de la planète par la partie la plus riche de l'humanité.

"Huit milliards, c'est un jalon capital pour l'humanité", note la patronne du Fonds des Nations unies pour la population Natalia Kanem, se réjouissant de l'augmentation de l'espérance de vie et de la baisse de la mortalité infantile et maternelle.

"Cependant, je me rends compte que ce n'est pas un moment nécessairement célébré par tous. Certains s'inquiètent d'un monde surpeuplé, avec bien trop d'habitants et des ressources insuffisantes pour vivre", ajoute-t-elle, appelant à ne pas avoir "peur" d'un nombre.

Alors, sommes-nous trop nombreux sur cette Terre? Ce n'est pas la bonne question, selon de nombreux experts.

"Trop pour qui? Trop pour quoi? Si vous me demandez si je suis de trop, je ne pense pas", répond ainsi à l'AFP Joel Cohen, de l'université Rockefeller à New York.

"Je considère la question du nombre de personnes que la Terre peut supporter comme une question à deux facettes: les contraintes ou limites naturelles, et les choix faits par les humains".

- "Des goinfres" -

Des choix qui font que nous consommons bien plus de ressources biologiques (forêts, poissons, terres...) que ce que la Terre peut régénérer chaque année et ...

(02/12/2022 : 13:07)

"Pourquoi on est là?": à Charm el-Cheikh, la société civile au ban de la COP27 

Dès l'aéroport, le jeune militant ougandais Nyombi Morris a déchanté. Parler aux dirigeants, manifester, porter la voix de l'Afrique à la COP27... Tous ses projets se sont fracassés sur des mesures de sécurité qui alarment les défenseurs des droits humains.

Nyombi Morris n'avait que dix ans lorsque la maison et la ferme familiales, dans le district de Butaleja dans l'est de l'Ouganda, ont été emportées par des inondations dévastatrices, aggravées selon lui par l'extraction illégale de sable sur les berges d'un fleuve.

"Je suis ici pour représenter ma mère, qui a perdu une ferme, une maison, en 2008", confie le militant africain, âgé de 24 ans. "Il y a eu une inondation soudaine et plus de 400 personnes ont dû fuir pour Kampala", la capitale, se souvient-il.

Quand il a appris que la conférence de l'ONU pour le climat se déroulerait cette année à Charm el-Cheikh, en Egypte, Nyombi Morris, fondateur de l'ONG Earth Volunteers, a décidé de s'y rendre pour faire entendre sa voix et celle des siens. "Je suis ici pour demander compensation pour ma communauté".

Mais dès le premier jour, les obstacles ont surgi. "J'étais tellement heureux quand ils ont annoncé que la COP aurait lieu en Afrique, j'ai pensé que j'aurais peut-être le droit d'entrer ...

"Pourquoi on est là?": à Charm el-Cheikh, la société civile au ban de la COP27 

Dès l'aéroport, le jeune militant ougandais Nyombi Morris a déchanté. Parler aux dirigeants, manifester, porter la voix de l'Afrique à la COP27... Tous ses projets se sont fracassés sur des mesures de sécurité qui alarment les défenseurs des droits humains.

Nyombi Morris n'avait que dix ans lorsque la maison et la ferme familiales, dans le district de Butaleja dans l'est de l'Ouganda, ont été emportées par des inondations dévastatrices, aggravées selon lui par l'extraction illégale de sable sur les berges d'un fleuve.

"Je suis ici pour représenter ma mère, qui a perdu une ferme, une maison, en 2008", confie le militant africain, âgé de 24 ans. "Il y a eu une inondation soudaine et plus de 400 personnes ont dû fuir pour Kampala", la capitale, se souvient-il.

Quand il a appris que la conférence de l'ONU pour le climat se déroulerait cette année à Charm el-Cheikh, en Egypte, Nyombi Morris, fondateur de l'ONG Earth Volunteers, a décidé de s'y rendre pour faire entendre sa voix et celle des siens. "Je suis ici pour demander compensation pour ma communauté".

Mais dès le premier jour, les obstacles ont surgi. "J'étais tellement heureux quand ils ont annoncé que la COP aurait lieu en Afrique, j'ai pensé que j'aurais peut-être le droit d'entrer ...

(02/12/2022 : 13:07)

Maura Healey, première gouverneure lesbienne élue aux Etats-Unis 

La démocrate Maura Healey est devenue mardi la première gouverneure ouvertement lesbienne élue aux Etats-Unis, dans l'Etat du Massachusetts, un événement qu'elle a qualifié d'"historique", au moment où une autre femme lesbienne, Tina Kotek, pourrait être élue à la tête de l'Oregon.

"Je suis fière d'être la première femme et la première personne gay à être élue gouverneure", a déclaré tout sourire lors d'un rassemblement à Boston Mme Healey que le président Joe Biden a félicitée par téléphone.

"Ce soir je veux dire quelque chose à chaque petite fille et à chaque jeune personne LGBTQ (lesbienne, gay, bi, transgenre ou queer): j'espère que ce soir vous montre que vous pouvez être tout ce que vous voulez. Ce soir nous avons fait quelque chose d'historique", a-t-elle lancé devant ses partisans qui l'ont prise dans leurs bras.

Mme Healey, 51 ans, a facilement battu le républicain Geoff Diehl, adoubé par l'ancien président républicain Donald Trump, selon les chaînes de télévision Fox News et NBC dans ce petit Etat de la Nouvelle-Angleterre (nord-est) qui était dirigé depuis huit ans par un républicain, Charlie Baker, lequel ne se représentait pas.

Human Rights Campaign, association américaine de défense des droits des personnes LGBTQ a aussitôt salué dans un communiqué une victoire électorale "historique" aux Etats-Unis, Maura Healey "devenant la première gouverneure lesbienne du pays", dans l'attente de résultats dans ...

Maura Healey, première gouverneure lesbienne élue aux Etats-Unis 

La démocrate Maura Healey est devenue mardi la première gouverneure ouvertement lesbienne élue aux Etats-Unis, dans l'Etat du Massachusetts, un événement qu'elle a qualifié d'"historique", au moment où une autre femme lesbienne, Tina Kotek, pourrait être élue à la tête de l'Oregon.

"Je suis fière d'être la première femme et la première personne gay à être élue gouverneure", a déclaré tout sourire lors d'un rassemblement à Boston Mme Healey que le président Joe Biden a félicitée par téléphone.

"Ce soir je veux dire quelque chose à chaque petite fille et à chaque jeune personne LGBTQ (lesbienne, gay, bi, transgenre ou queer): j'espère que ce soir vous montre que vous pouvez être tout ce que vous voulez. Ce soir nous avons fait quelque chose d'historique", a-t-elle lancé devant ses partisans qui l'ont prise dans leurs bras.

Mme Healey, 51 ans, a facilement battu le républicain Geoff Diehl, adoubé par l'ancien président républicain Donald Trump, selon les chaînes de télévision Fox News et NBC dans ce petit Etat de la Nouvelle-Angleterre (nord-est) qui était dirigé depuis huit ans par un républicain, Charlie Baker, lequel ne se représentait pas.

Human Rights Campaign, association américaine de défense des droits des personnes LGBTQ a aussitôt salué dans un communiqué une victoire électorale "historique" aux Etats-Unis, Maura Healey "devenant la première gouverneure lesbienne du pays", dans l'attente de résultats dans ...

(02/12/2022 : 13:07)

"Plus rien n'a de sens": les Russes au bord de la crise de nerfs 

Ventes d'antidépresseurs et consultations de psychologues qui explosent: après des mois d'offensive militaire en Ukraine, l'angoisse est au plus haut chez de nombreux Russes, rattrapés par un conflit qu'ils s'étaient efforcés d'ignorer.

L'annonce fin septembre de la mobilisation de centaines de milliers de réservistes a fait entrer le conflit dans le quotidien de nombreuses familles en Russie, où son impact sur la population était minimisé par le Kremlin.

Outre le choc provoqué par la mobilisation, l'enlisement du conflit et des déclarations de plus en plus alarmistes de Moscou agitant la menace nucléaire stressent également les Russes.

Dès l'annonce de l'intervention, le 24 février, Vassilina Kotova, une Moscovite de 22 ans, se souvient avoir été "carrément paralysée".

"Pendant deux mois, je ne suis pas sortie de chez moi, plus rien n'avait de sens", raconte à l'AFP cette étudiante en informatique, qui dit "ne survivre qu'avec (ses) antidépresseurs, comme nombre de (ses) amis".

"Tu penses d'abord que tu l'as échappé belle, que tu n'es pas touchée personnellement et que tes amis sont fous de quitter le pays", dit cette blonde au teint pâle. "Et soudain, l'idée que c'est toi la folle commence à t'angoisser", raconte-t-elle.

Et son inquiétude s'est décuplée ces dernières semaines avec la mobilisation, l'étudiante craignant que son frère et ...

"Plus rien n'a de sens": les Russes au bord de la crise de nerfs 

Ventes d'antidépresseurs et consultations de psychologues qui explosent: après des mois d'offensive militaire en Ukraine, l'angoisse est au plus haut chez de nombreux Russes, rattrapés par un conflit qu'ils s'étaient efforcés d'ignorer.

L'annonce fin septembre de la mobilisation de centaines de milliers de réservistes a fait entrer le conflit dans le quotidien de nombreuses familles en Russie, où son impact sur la population était minimisé par le Kremlin.

Outre le choc provoqué par la mobilisation, l'enlisement du conflit et des déclarations de plus en plus alarmistes de Moscou agitant la menace nucléaire stressent également les Russes.

Dès l'annonce de l'intervention, le 24 février, Vassilina Kotova, une Moscovite de 22 ans, se souvient avoir été "carrément paralysée".

"Pendant deux mois, je ne suis pas sortie de chez moi, plus rien n'avait de sens", raconte à l'AFP cette étudiante en informatique, qui dit "ne survivre qu'avec (ses) antidépresseurs, comme nombre de (ses) amis".

"Tu penses d'abord que tu l'as échappé belle, que tu n'es pas touchée personnellement et que tes amis sont fous de quitter le pays", dit cette blonde au teint pâle. "Et soudain, l'idée que c'est toi la folle commence à t'angoisser", raconte-t-elle.

Et son inquiétude s'est décuplée ces dernières semaines avec la mobilisation, l'étudiante craignant que son frère et ...

(02/12/2022 : 13:07)

Dans le sud de l'ukraine, le fleuve Dniepr devient Rubicon 

Quelques heures avant l'annonce de leur retraite de la rive ouest du Dniepr, dans la région de Kherson, à une centaine de kilomètre de là les troupes russes se sont rappelées au bon souvenir de l'agriculteur ukrainien Yevguen Gamiï, avec un tir d'obus a côté de son tracteur.

Le repli de Kherson sonne comme un cinglant revers pour Moscou, déjà contraint d'abandonner la région de Kharkiv (nord-est) en septembre.

Mais les autorités ukrainiennes se montrent circonspectes depuis l'annonce mercredi par la Russie de ce repli, s'attendant à devoir continuer à se battre pour conquérir cette capitale régionale, la seule prise par Moscou depuis le début de son offensive.

A 300 km de Kherson, dans le village de Stepnoguirsk, sur la rive est du Dniepr, là où les troupes russes risquent de rester ou de pousser plus encore en direction de la ville de Zaporijjia, M. Gamiï, reste concentré sur sa mission.

Propriétaire de l'unique tracteur encore en état de marche, il approvisionne son village en eau, puisée à une source dans les champs.

Une mission à haut risque, dans cette dernière localité avant le front, où retrait russe ou non, les tirs restent quotidiens.

"Tout semblait calme ce matin, et tout à coup je reçois ca", dit l'homme en montrant dans ses mains le reste d'une roquette Grad de la taille d'une miche de pain.

"J'ai entendu le sifflement pendant une fraction de ...

Dans le sud de l'ukraine, le fleuve Dniepr devient Rubicon 

Quelques heures avant l'annonce de leur retraite de la rive ouest du Dniepr, dans la région de Kherson, à une centaine de kilomètre de là les troupes russes se sont rappelées au bon souvenir de l'agriculteur ukrainien Yevguen Gamiï, avec un tir d'obus a côté de son tracteur.

Le repli de Kherson sonne comme un cinglant revers pour Moscou, déjà contraint d'abandonner la région de Kharkiv (nord-est) en septembre.

Mais les autorités ukrainiennes se montrent circonspectes depuis l'annonce mercredi par la Russie de ce repli, s'attendant à devoir continuer à se battre pour conquérir cette capitale régionale, la seule prise par Moscou depuis le début de son offensive.

A 300 km de Kherson, dans le village de Stepnoguirsk, sur la rive est du Dniepr, là où les troupes russes risquent de rester ou de pousser plus encore en direction de la ville de Zaporijjia, M. Gamiï, reste concentré sur sa mission.

Propriétaire de l'unique tracteur encore en état de marche, il approvisionne son village en eau, puisée à une source dans les champs.

Une mission à haut risque, dans cette dernière localité avant le front, où retrait russe ou non, les tirs restent quotidiens.

"Tout semblait calme ce matin, et tout à coup je reçois ca", dit l'homme en montrant dans ses mains le reste d'une roquette Grad de la taille d'une miche de pain.

"J'ai entendu le sifflement pendant une fraction de ...

(02/12/2022 : 13:07)

A Mykolaïv, les doutes des Ukrainiens sur un retrait russe de Kherson 

Sur le marché de Mykolaïv, principale cité du sud de l'Ukraine proche de Kherson, de nombreux Ukrainiens affirment douter du retrait des forces russes de la seule capitale régionale conquise en huit mois de guerre.

"Pourquoi maintenant se lèveraient-ils et s'en iraient-ils après avoir défendu Kherson pendant huit mois avec toute leur force?", interroge Igor Kossorotov, un mécanicien de 59 ans.

La veille, le général en charge de l'armée russe en Ukraine, Sergueï Sourovikine, avait pourtant annoncé que le repli de la rive occidentale du fleuve Dniepr se ferait "très rapidement".

Jeudi, le ministère russe de la Défense a confirmé le début de "manoeuvre" de ses unités. Moscou cherche à consolider ses positions en établissant une ligne de défense derrière le fleuve Dniepr, un obstacle naturel.

Mais l'armée ukrainienne reste prudente disant ne pouvoir ni confirmer ni démentir les informations sur ce "prétendu retrait".

La prise de Kherson dans les tout premiers jours de l'invasion avait permis à la Russie de conquérir un large pan de territoire dans le sud du pays, reliant ces conquêtes à la Crimée annexée.

- Soupçons -

A Mykolaïv, grande ville du sud à moins de 100 km au nord-ouest de Kherson, les habitants se montraient aussi méfiants vis-à-vis des dernières informations que ...

A Mykolaïv, les doutes des Ukrainiens sur un retrait russe de Kherson 

Sur le marché de Mykolaïv, principale cité du sud de l'Ukraine proche de Kherson, de nombreux Ukrainiens affirment douter du retrait des forces russes de la seule capitale régionale conquise en huit mois de guerre.

"Pourquoi maintenant se lèveraient-ils et s'en iraient-ils après avoir défendu Kherson pendant huit mois avec toute leur force?", interroge Igor Kossorotov, un mécanicien de 59 ans.

La veille, le général en charge de l'armée russe en Ukraine, Sergueï Sourovikine, avait pourtant annoncé que le repli de la rive occidentale du fleuve Dniepr se ferait "très rapidement".

Jeudi, le ministère russe de la Défense a confirmé le début de "manoeuvre" de ses unités. Moscou cherche à consolider ses positions en établissant une ligne de défense derrière le fleuve Dniepr, un obstacle naturel.

Mais l'armée ukrainienne reste prudente disant ne pouvoir ni confirmer ni démentir les informations sur ce "prétendu retrait".

La prise de Kherson dans les tout premiers jours de l'invasion avait permis à la Russie de conquérir un large pan de territoire dans le sud du pays, reliant ces conquêtes à la Crimée annexée.

- Soupçons -

A Mykolaïv, grande ville du sud à moins de 100 km au nord-ouest de Kherson, les habitants se montraient aussi méfiants vis-à-vis des dernières informations que ...

(02/12/2022 : 13:07)

Dans le nord de l'Ukraine, la crainte d'une nouvelle attaque depuis le Bélarus 

A couvert à l'orée d'un bois trempé par une pluie continue, le garde-frontière ukrainien scrute l'horizon plein nord avec son monoculaire. La frontière avec le Bélarus et la Russie est à moins de 5 km.

Ce matin-là, le ciel est bouché, le plafond très bas. Les drones russes ne viendront pas survoler les tranchées de ce dernier poste avancé des garde-frontière, dans le nord-est de l'Ukraine.

Coiffé d'un passe-montagne ne laissant voir que ses yeux, l'homme au monoculaire arbore fièrement son lanceur de missile anti-char anglo-suédois NLAW.

"Notre objectif premier est d'empêcher une (nouvelle) invasion. Mais si cela se reproduit dans cette région, alors nous serons prêts à arrêter l'ennemi à la frontière, pour l'empêcher de s'enfoncer dans notre pays" comme le 24 février, assure à l'AFP le garde-frontière de 33 ans, qui ne souhaite pas donner son nom.

Le passage frontalier de Senkivka est tout proche. Il forme un Y: au nord-ouest le Bélarus, au nord-est la Russie, au sud l'Ukraine.

C'est à partir de là qu'au premier jour de l'invasion par les forces de Moscou, la 90e division blindée russe s'est engouffrée comme dans du beurre dans cette partie du territoire ukrainien.

Les Russes sont allés jusqu'aux portes de Tcherniguiv, ...

Dans le nord de l'Ukraine, la crainte d'une nouvelle attaque depuis le Bélarus 

A couvert à l'orée d'un bois trempé par une pluie continue, le garde-frontière ukrainien scrute l'horizon plein nord avec son monoculaire. La frontière avec le Bélarus et la Russie est à moins de 5 km.

Ce matin-là, le ciel est bouché, le plafond très bas. Les drones russes ne viendront pas survoler les tranchées de ce dernier poste avancé des garde-frontière, dans le nord-est de l'Ukraine.

Coiffé d'un passe-montagne ne laissant voir que ses yeux, l'homme au monoculaire arbore fièrement son lanceur de missile anti-char anglo-suédois NLAW.

"Notre objectif premier est d'empêcher une (nouvelle) invasion. Mais si cela se reproduit dans cette région, alors nous serons prêts à arrêter l'ennemi à la frontière, pour l'empêcher de s'enfoncer dans notre pays" comme le 24 février, assure à l'AFP le garde-frontière de 33 ans, qui ne souhaite pas donner son nom.

Le passage frontalier de Senkivka est tout proche. Il forme un Y: au nord-ouest le Bélarus, au nord-est la Russie, au sud l'Ukraine.

C'est à partir de là qu'au premier jour de l'invasion par les forces de Moscou, la 90e division blindée russe s'est engouffrée comme dans du beurre dans cette partie du territoire ukrainien.

Les Russes sont allés jusqu'aux portes de Tcherniguiv, ...

(02/12/2022 : 13:07)

Trump sort affaibli des élections de mi-mandat 

Les élections de mi-mandat devaient lui ouvrir un boulevard pour lancer sa candidature à la présidentielle de 2024. Au lieu de cela, la soirée électorale a été décevante pour Donald Trump, qui voit son principal rival républicain galvanisé par les résultats.

L'ancien président, qui s'est personnellement impliqué durant la campagne, rêvait d'une victoire écrasante de ses poulains avant sa "très grande annonce" promise la semaine prochaine -- sa possible candidature présidentielle.

Mais la "vague rouge" annoncée n'a pas déferlé, bien que les républicains soient partis pour arracher -- d'une courte tête -- la majorité à la Chambre des représentants. Le contrôle du Sénat reste lui très incertain.

"Si par certains aspects l'élection d'hier a été quelque peu décevante, de mon point de vue personnel, ça a été une grande victoire", a soutenu Donald Trump mercredi sur son réseau Truth Social.

Il n'empêche que la victoire la plus éclatante côté conservateur a été celle de Ron DeSantis, triomphalement réélu gouverneur de Floride. Or, il s'agit du plus solide adversaire potentiel de Donald Trump dans la course à l'investiture républicaine pour 2024.

Sa large victoire cimente son statut d'étoile montante. Déjà, une tribune publiée par Fox News mercredi matin le couronnait nouveau "chef du parti républicain".

- "Contre-performances" -

Avant le scrutin, le chef de la minorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, s'était inquiété de la "qualité" des candidats poussés sur le devant de la scène par Donald Trump.

Le chirurgien superstar Mehmet Oz, adoubé par ...

Trump sort affaibli des élections de mi-mandat 

Les élections de mi-mandat devaient lui ouvrir un boulevard pour lancer sa candidature à la présidentielle de 2024. Au lieu de cela, la soirée électorale a été décevante pour Donald Trump, qui voit son principal rival républicain galvanisé par les résultats.

L'ancien président, qui s'est personnellement impliqué durant la campagne, rêvait d'une victoire écrasante de ses poulains avant sa "très grande annonce" promise la semaine prochaine -- sa possible candidature présidentielle.

Mais la "vague rouge" annoncée n'a pas déferlé, bien que les républicains soient partis pour arracher -- d'une courte tête -- la majorité à la Chambre des représentants. Le contrôle du Sénat reste lui très incertain.

"Si par certains aspects l'élection d'hier a été quelque peu décevante, de mon point de vue personnel, ça a été une grande victoire", a soutenu Donald Trump mercredi sur son réseau Truth Social.

Il n'empêche que la victoire la plus éclatante côté conservateur a été celle de Ron DeSantis, triomphalement réélu gouverneur de Floride. Or, il s'agit du plus solide adversaire potentiel de Donald Trump dans la course à l'investiture républicaine pour 2024.

Sa large victoire cimente son statut d'étoile montante. Déjà, une tribune publiée par Fox News mercredi matin le couronnait nouveau "chef du parti républicain".

- "Contre-performances" -

Avant le scrutin, le chef de la minorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, s'était inquiété de la "qualité" des candidats poussés sur le devant de la scène par Donald Trump.

Le chirurgien superstar Mehmet Oz, adoubé par ...

(02/12/2022 : 13:07)

A Kherson, huit mois de résistance à l'occupation russe malgré la peur 

L'ukrainien utilisé au quotidien, des notes écrites sur les mouvements de l'ennemi, le refus d'acheter des produits russes: à Kherson, les habitants disent avoir usé de plusieurs moyens pour résister à l'occupation de la ville par les troupes de Moscou, malgré la peur.

Interrogés par l'AFP, plusieurs habitants de cette importante ville du Sud de l'Ukraine ont raconté les mois d'occupation russe et pour certains, les actes de résistance qu'ils ont mis en place pour montrer leur rejet de la tentative russe d'annexer ces territoires.

Ils disent aussi aujourd'hui avoir peur que les sympathisants prorusses d'hier soient toujours dans la ville, cachés depuis l'arrivée des Ukrainiens en fin de semaine.

"Il y a tellement de gens que je vois encore tous les jours qui, je sais, nous dénonçaient" aux Russes, fustige auprès de l'AFP Olga, qui ne souhaite donner que son prénom par souci de sécurité.

"Ces bâtards ne sont pas tous partis", assure cette femme de 47 ans alors que l'armée russe, mise sous pression depuis plusieurs semaines par une contre-offensive ukrainienne, s'est retirée la semaine dernière de la rive occidentale du fleuve Dniepr.

- "Très peur" -

Depuis le départ des Russes et l'arrivée ...

A Kherson, huit mois de résistance à l'occupation russe malgré la peur 

L'ukrainien utilisé au quotidien, des notes écrites sur les mouvements de l'ennemi, le refus d'acheter des produits russes: à Kherson, les habitants disent avoir usé de plusieurs moyens pour résister à l'occupation de la ville par les troupes de Moscou, malgré la peur.

Interrogés par l'AFP, plusieurs habitants de cette importante ville du Sud de l'Ukraine ont raconté les mois d'occupation russe et pour certains, les actes de résistance qu'ils ont mis en place pour montrer leur rejet de la tentative russe d'annexer ces territoires.

Ils disent aussi aujourd'hui avoir peur que les sympathisants prorusses d'hier soient toujours dans la ville, cachés depuis l'arrivée des Ukrainiens en fin de semaine.

"Il y a tellement de gens que je vois encore tous les jours qui, je sais, nous dénonçaient" aux Russes, fustige auprès de l'AFP Olga, qui ne souhaite donner que son prénom par souci de sécurité.

"Ces bâtards ne sont pas tous partis", assure cette femme de 47 ans alors que l'armée russe, mise sous pression depuis plusieurs semaines par une contre-offensive ukrainienne, s'est retirée la semaine dernière de la rive occidentale du fleuve Dniepr.

- "Très peur" -

Depuis le départ des Russes et l'arrivée ...

(02/12/2022 : 13:07)

Au G20, le grand retour de Xi Jinping sur la scène mondiale 

C'est le dirigeant que tous veulent rencontrer au sommet du G20: Xi Jinping occupe le devant de la scène, après presque trois ans d'isolement diplomatique qu'il s'est imposé en raison du Covid-19.

Sur l'île tropicale indonésienne de Bali, le président chinois a mené mardi un marathon de rencontres après un entretien la veille avec son homologue américain Joe Biden qui a permis d'atténuer les tensions bilatérales.

Sourires, poignées de main chaleureuses, promesses de discussions sur le climat et le commerce: Xi Jinping a voulu se présenter comme un dirigeant responsable, prêt à affronter les défis mondiaux.

Il "s'efforce certainement de rattraper le temps perdu sur la scène internationale" avec cette "opération séduction", estime Danny Russel, vice-président du cabinet Asia Society Policy Institute à New York.

"Le sommet Biden-Xi a fait naître l'espoir que les deux puissances sont désormais disposées à traiter sur un plan différent leurs responsabilités mondiales et leurs différends bilatéraux", juge cet ex-haut fonctionnaire du département d'Etat américain.

Au programme diplomatique de Xi Jinping lors du G20: des rencontres (entre autres) avec les présidents français Emmanuel Macron, sud-africain Cyril Ramaphosa, sud-coréen Yoon Seok-youl et indonésien Joko Widodo (hôte du sommet) ou encore le Premier ministre australien Anthony Albanese.

Il devrait également s'entretenir avec le Premier ...

Au G20, le grand retour de Xi Jinping sur la scène mondiale 

C'est le dirigeant que tous veulent rencontrer au sommet du G20: Xi Jinping occupe le devant de la scène, après presque trois ans d'isolement diplomatique qu'il s'est imposé en raison du Covid-19.

Sur l'île tropicale indonésienne de Bali, le président chinois a mené mardi un marathon de rencontres après un entretien la veille avec son homologue américain Joe Biden qui a permis d'atténuer les tensions bilatérales.

Sourires, poignées de main chaleureuses, promesses de discussions sur le climat et le commerce: Xi Jinping a voulu se présenter comme un dirigeant responsable, prêt à affronter les défis mondiaux.

Il "s'efforce certainement de rattraper le temps perdu sur la scène internationale" avec cette "opération séduction", estime Danny Russel, vice-président du cabinet Asia Society Policy Institute à New York.

"Le sommet Biden-Xi a fait naître l'espoir que les deux puissances sont désormais disposées à traiter sur un plan différent leurs responsabilités mondiales et leurs différends bilatéraux", juge cet ex-haut fonctionnaire du département d'Etat américain.

Au programme diplomatique de Xi Jinping lors du G20: des rencontres (entre autres) avec les présidents français Emmanuel Macron, sud-africain Cyril Ramaphosa, sud-coréen Yoon Seok-youl et indonésien Joko Widodo (hôte du sommet) ou encore le Premier ministre australien Anthony Albanese.

Il devrait également s'entretenir avec le Premier ...

(02/12/2022 : 13:07)

Travail au Qatar: le vigile lanceur d'alerte s'inquiète de l'après-Mondial 

Malcolm Bidali, l'agent de sécurité kényan qui a dénoncé les conditions de travail au Qatar avant la Coupe du monde de football (20 novembre-18 décembre), s'inquiète de la situation "quand les caméras, les journalistes et les fans seront partis".

"Il ne restera plus que les travailleurs et leurs employeurs et ce sera encore plus dur de faire respecter les lois existantes", a-t-il estimé dans un entretien accordé à l'AFP, ajoutant qu'il "espère (se) tromper".

Sous le feu des critiques depuis qu'il a été désigné en décembre 2010 hôte du Mondial-2022, le Qatar a entrepris en 2018 d'importantes réformes de sa législation sur le travail, démantelant son système de parrainage des travailleurs migrants ou encore instaurant un salaire minimum d'environ 270 euros.

L'Organisation internationale du travail (OIT) et les fédérations syndicales internationales qui ont négocié ces réformes saluent les progrès réalisés mais pointent encore des failles dans leur mise en oeuvre. Le Qatar, lui, assure vouloir poursuivre dans cette direction, grâce notamment à l'installation permanente de l'OIT sur son sol.

Après avoir été emprisonné pendant quatre semaines dans l'émirat puis expulsé en 2021, Bidali, qui est devenu militant à plein temps pour les droits des travailleurs migrants, regardera-t-il le Mondial-2022 ?

"C'est une question ambivalente", répond l'homme de 30 ans. "Dire que je ne regarderai pas serait un mensonge mais, en voyant les stades, je ne pourrai m'empêcher de me demander combien de personnes n'ont pas été payées, combien ont subi ...

Travail au Qatar: le vigile lanceur d'alerte s'inquiète de l'après-Mondial 

Malcolm Bidali, l'agent de sécurité kényan qui a dénoncé les conditions de travail au Qatar avant la Coupe du monde de football (20 novembre-18 décembre), s'inquiète de la situation "quand les caméras, les journalistes et les fans seront partis".

"Il ne restera plus que les travailleurs et leurs employeurs et ce sera encore plus dur de faire respecter les lois existantes", a-t-il estimé dans un entretien accordé à l'AFP, ajoutant qu'il "espère (se) tromper".

Sous le feu des critiques depuis qu'il a été désigné en décembre 2010 hôte du Mondial-2022, le Qatar a entrepris en 2018 d'importantes réformes de sa législation sur le travail, démantelant son système de parrainage des travailleurs migrants ou encore instaurant un salaire minimum d'environ 270 euros.

L'Organisation internationale du travail (OIT) et les fédérations syndicales internationales qui ont négocié ces réformes saluent les progrès réalisés mais pointent encore des failles dans leur mise en oeuvre. Le Qatar, lui, assure vouloir poursuivre dans cette direction, grâce notamment à l'installation permanente de l'OIT sur son sol.

Après avoir été emprisonné pendant quatre semaines dans l'émirat puis expulsé en 2021, Bidali, qui est devenu militant à plein temps pour les droits des travailleurs migrants, regardera-t-il le Mondial-2022 ?

"C'est une question ambivalente", répond l'homme de 30 ans. "Dire que je ne regarderai pas serait un mensonge mais, en voyant les stades, je ne pourrai m'empêcher de me demander combien de personnes n'ont pas été payées, combien ont subi ...

(02/12/2022 : 13:07)

Elizabeth Holmes, la chute d'une étoile de la Silicon Valley 

Vraie visionnaire ou vendeuse de rêve ? L'Américaine Elizabeth Holmes, un temps couronnée plus jeune "self-made woman" milliardaire du monde, grâce aux promesses de sa start-up de tests sanguins Theranos, a connu une chute aussi sensationnelle que son ascension, qui a exposé les limites de la culture de la Silicon Valley.

Vendredi, la jeune femme, enceinte, a été condamnée à un peu plus de 11 ans de prison après avoir été reconnue coupable en janvier de fraude par un tribunal de San José en Californie.

Au terme d'un procès de quatre mois, les jurés avaient déterminé qu'elle avait "menti et triché" pour lever des fonds, selon les mots d'un procureur.

Elizabeth Anne Holmes, 38 ans, a longtemps été décrite comme une visionnaire et un nouveau Steve Jobs, une comparaison encouragée par le col roulé noir que cette blonde aux grands yeux bleus portait presque invariablement, comme le défunt fondateur d'Apple.

Fille d'une assistante parlementaire et d'un ancien directeur chez Enron - un groupe qui a sombré dans un immense scandale de fraude - elle n'a que 19 ans quand elle fonde Theranos, en 2003.

Comme Steve Jobs, elle avait été admise à la prestigieuse université de Stanford, et comme lui, elle abandonne rapidement ses études. Elle choisit d'utiliser l'argent mis de côté par ses parents pour financer le démarrage de sa start-up, basée à Palo Alto, au coeur de la Silicon Valley.

- Séduction -

Elle ...

Elizabeth Holmes, la chute d'une étoile de la Silicon Valley 

Vraie visionnaire ou vendeuse de rêve ? L'Américaine Elizabeth Holmes, un temps couronnée plus jeune "self-made woman" milliardaire du monde, grâce aux promesses de sa start-up de tests sanguins Theranos, a connu une chute aussi sensationnelle que son ascension, qui a exposé les limites de la culture de la Silicon Valley.

Vendredi, la jeune femme, enceinte, a été condamnée à un peu plus de 11 ans de prison après avoir été reconnue coupable en janvier de fraude par un tribunal de San José en Californie.

Au terme d'un procès de quatre mois, les jurés avaient déterminé qu'elle avait "menti et triché" pour lever des fonds, selon les mots d'un procureur.

Elizabeth Anne Holmes, 38 ans, a longtemps été décrite comme une visionnaire et un nouveau Steve Jobs, une comparaison encouragée par le col roulé noir que cette blonde aux grands yeux bleus portait presque invariablement, comme le défunt fondateur d'Apple.

Fille d'une assistante parlementaire et d'un ancien directeur chez Enron - un groupe qui a sombré dans un immense scandale de fraude - elle n'a que 19 ans quand elle fonde Theranos, en 2003.

Comme Steve Jobs, elle avait été admise à la prestigieuse université de Stanford, et comme lui, elle abandonne rapidement ses études. Elle choisit d'utiliser l'argent mis de côté par ses parents pour financer le démarrage de sa start-up, basée à Palo Alto, au coeur de la Silicon Valley.

- Séduction -

Elle ...

(02/12/2022 : 13:07)

Pablo Milanes, voix de la révolution cubaine, avant de s'en éloigner 

Le chanteur et compositeur cubain, Pablo Milanés, décédé mardi à Madrid à l'âge de 79 ans, avait soutenu la révolution de Fidel Castro à ses débuts, avant de s'en éloigner tout en maintenant par sa musique un lien indéfectible avec son public à Cuba.

Lors d'un concert particulièrement émouvant à La Havane en juin, les quelque 10.000 spectateurs avaient repris en choeur l'un après l'autre ses plus grands succès, tels que "Yolanda" et "Vivir".

Après trois ans sans venir à Cuba, le chanteur à la santé fragile et qui se déplaçait avec difficulté, avait renoué avec son public pour ce récital qui avait eu aussi un goût d'adieu.

"J'ai toujours dit que vous étiez mon meilleur public (...) mais vous êtes vraiment allés trop loin", avait lancé "Pablito", comme il était connu à Cuba, devant des milliers de lampes de téléphones portables allumées pour accompagner ses chansons.

A l'annonce de son décès, ses fans lui ont rendu hommage sur les réseaux sociaux. "Tu feras toujours partie de la bande sonore de ma vie!! Bon voyage génie", a ainsi écrit un admirateur sur Twitter.

Né le 24 février 1943 à Bayamo, dans l'est de Cuba, avant que sa famille ne déménage à La Havane, Pablo Milanés avait commencé sa carrière dans les années 1960.

D'abord adepte du genre "feeling", un style musical ...

Pablo Milanes, voix de la révolution cubaine, avant de s'en éloigner 

Le chanteur et compositeur cubain, Pablo Milanés, décédé mardi à Madrid à l'âge de 79 ans, avait soutenu la révolution de Fidel Castro à ses débuts, avant de s'en éloigner tout en maintenant par sa musique un lien indéfectible avec son public à Cuba.

Lors d'un concert particulièrement émouvant à La Havane en juin, les quelque 10.000 spectateurs avaient repris en choeur l'un après l'autre ses plus grands succès, tels que "Yolanda" et "Vivir".

Après trois ans sans venir à Cuba, le chanteur à la santé fragile et qui se déplaçait avec difficulté, avait renoué avec son public pour ce récital qui avait eu aussi un goût d'adieu.

"J'ai toujours dit que vous étiez mon meilleur public (...) mais vous êtes vraiment allés trop loin", avait lancé "Pablito", comme il était connu à Cuba, devant des milliers de lampes de téléphones portables allumées pour accompagner ses chansons.

A l'annonce de son décès, ses fans lui ont rendu hommage sur les réseaux sociaux. "Tu feras toujours partie de la bande sonore de ma vie!! Bon voyage génie", a ainsi écrit un admirateur sur Twitter.

Né le 24 février 1943 à Bayamo, dans l'est de Cuba, avant que sa famille ne déménage à La Havane, Pablo Milanés avait commencé sa carrière dans les années 1960.

D'abord adepte du genre "feeling", un style musical ...

(02/12/2022 : 13:07)

De l'isolement au manque d'aide: être victime de violences conjugales à la campagne 

Dans sa maison d'Aiguillon, commune de 4.500 habitants du Lot-et-Garonne, Marie vit désormais sans son ancien compagnon, incarcéré après plusieurs années de violences au cœur d'un milieu rural où "être isolée crée une emprise" difficile à briser.

En préparant du café, cette quadragénaire montre les cadres qui dissimulent les traces des coups de poings sur le mur.

"On essaie de changer la déco, ça évite de trop cogiter", explique Marie, dont l'ex-conjoint a été condamné cet été.

Elle l'avait rencontré il y a six ans. Les violences entrent dans le foyer en 2018 quand, sous l'emprise de l'alcool et de la drogue, "il s'en est pris à moi avec des brûlures de cigarette, en retournant l'appartement".

Elle lui pardonne car il est le père d'un de ses enfants et qu'il reste "des sentiments". S'ensuivent des années de coups et de violences psychologiques.

"Il a détruit ce qui appartenait à ma maman décédée, il y a un aspirateur qui vole, un frigo cassé, pour faire mal, pour piquer, pour détruire", énumère-t-elle.

Comme Marie, un tiers de la population française vit en milieu rural, selon l'Insee.

C'est dans ces communes denses ou très peu denses que 50% des féminicides ont lieu, avait indiqué l'an dernier le gouvernement.

- Déplacements contrôlés -

Dans une étude réalisée en 2022 en Nouvelle-Aquitaine, la sociologue Johanna Dagorn explique que ...

De l'isolement au manque d'aide: être victime de violences conjugales à la campagne 

Dans sa maison d'Aiguillon, commune de 4.500 habitants du Lot-et-Garonne, Marie vit désormais sans son ancien compagnon, incarcéré après plusieurs années de violences au cœur d'un milieu rural où "être isolée crée une emprise" difficile à briser.

En préparant du café, cette quadragénaire montre les cadres qui dissimulent les traces des coups de poings sur le mur.

"On essaie de changer la déco, ça évite de trop cogiter", explique Marie, dont l'ex-conjoint a été condamné cet été.

Elle l'avait rencontré il y a six ans. Les violences entrent dans le foyer en 2018 quand, sous l'emprise de l'alcool et de la drogue, "il s'en est pris à moi avec des brûlures de cigarette, en retournant l'appartement".

Elle lui pardonne car il est le père d'un de ses enfants et qu'il reste "des sentiments". S'ensuivent des années de coups et de violences psychologiques.

"Il a détruit ce qui appartenait à ma maman décédée, il y a un aspirateur qui vole, un frigo cassé, pour faire mal, pour piquer, pour détruire", énumère-t-elle.

Comme Marie, un tiers de la population française vit en milieu rural, selon l'Insee.

C'est dans ces communes denses ou très peu denses que 50% des féminicides ont lieu, avait indiqué l'an dernier le gouvernement.

- Déplacements contrôlés -

Dans une étude réalisée en 2022 en Nouvelle-Aquitaine, la sociologue Johanna Dagorn explique que ...

(02/12/2022 : 13:07)

Malaisie: Anwar Ibrahim, de la prison au pouvoir 

Eternel chef de l'opposition, emprisonné à plusieurs reprises avant de renaître de ses cendres, Anwar Ibrahim accède enfin au poste de Premier ministre de Malaisie dont il rêve depuis des années.

Le roi de Malaisie, le sultan Abdullah Ahmad Shah, l'a nommé jeudi à la tête du gouvernement après que sa formation multi-ethnique et réformiste, Pakatan harapan (Alliance de l'espoir) a obtenu le plus de sièges au Parlement aux législatives de samedi.

A 75 ans, Anwar Ibrahim atteint le sommet d'un parcours politique particulièrement mouvementé, s'étendant sur quatre décennies et comprenant plusieurs séjours en prison, une carrière au cours de laquelle il a souvent changé de camp.

Fils d'un député et d'une dirigeante politique de l'Etat de Penang (nord), M. Anwar se fait connaître dans les années 1970 en tant que leader étudiant musulman. Sa participation à des manifestations dénonçant une famine en milieu rural lui vaut une première peine de prison sous un régime autoritaire.

En 1982, il surprend ses sympathisants en se joignant à l'Organisation nationale des Malais unis (Umno), la formation qui a traditionnellement dominé la vie politique en Malaisie depuis l'indépendance en 1957. Il y est vite remarqué par le Premier ministre Mahathir Mohamad, au pouvoir de 1981 à 2003.

Politicien-né et orateur plein d'esprit, M. Anwar gravit rapidement les échelons et entre au gouvernement. Il devient ministre des Finances en 1991, en se présentant comme un ...

Malaisie: Anwar Ibrahim, de la prison au pouvoir 

Eternel chef de l'opposition, emprisonné à plusieurs reprises avant de renaître de ses cendres, Anwar Ibrahim accède enfin au poste de Premier ministre de Malaisie dont il rêve depuis des années.

Le roi de Malaisie, le sultan Abdullah Ahmad Shah, l'a nommé jeudi à la tête du gouvernement après que sa formation multi-ethnique et réformiste, Pakatan harapan (Alliance de l'espoir) a obtenu le plus de sièges au Parlement aux législatives de samedi.

A 75 ans, Anwar Ibrahim atteint le sommet d'un parcours politique particulièrement mouvementé, s'étendant sur quatre décennies et comprenant plusieurs séjours en prison, une carrière au cours de laquelle il a souvent changé de camp.

Fils d'un député et d'une dirigeante politique de l'Etat de Penang (nord), M. Anwar se fait connaître dans les années 1970 en tant que leader étudiant musulman. Sa participation à des manifestations dénonçant une famine en milieu rural lui vaut une première peine de prison sous un régime autoritaire.

En 1982, il surprend ses sympathisants en se joignant à l'Organisation nationale des Malais unis (Umno), la formation qui a traditionnellement dominé la vie politique en Malaisie depuis l'indépendance en 1957. Il y est vite remarqué par le Premier ministre Mahathir Mohamad, au pouvoir de 1981 à 2003.

Politicien-né et orateur plein d'esprit, M. Anwar gravit rapidement les échelons et entre au gouvernement. Il devient ministre des Finances en 1991, en se présentant comme un ...

(02/12/2022 : 13:07)

L'"avocat gourmet" Eric Morain raccroche la robe 

Le 1er décembre, il plaidera pour la dernière fois. Après 26 ans de robe, l'avocat pénaliste Eric Morain, 52 ans, très actif sur les réseaux sociaux et connu pour sa défense des vins naturels, ne veut plus "colmater un système gangréné".

Ce choix "personnel" a rencontré un large écho dans une institution en crise, qui organisait mardi une nouvelle journée d'action contre une "justice au rabais".

"La dégradation des conditions de travail, des relations avec les magistrats et les confrères... Je crois qu'il en avait ras le bol", résume Morgane Boucher, consoeur et amie, qui a elle aussi quitté la robe en juillet.

"On s'est tous reconnus dans la façon dont il a passionnément aimé ce métier, mais aussi les désillusions, le système qui craque...", énumère l'avocate Marie-Anne Soubré, chroniqueuse sur RMC.

Publié fin août sur Twitter, le long texte de Me Morain expliquant sa décision de "bifurque(r)", a suscité de nombreuses réactions de confrères, magistrats, policiers ou gendarmes. "J'ai été dépassé par l'écho que ça a eu. Evidemment que ça signifie quelque chose", observe l'avocat.

Selon le Conseil national des barreaux, 2,2% des avocats ont quitté prématurément le métier en 2020, contre 1,4% en 2010.

Depuis, le confinement est passé par là et surtout la mobilisation inédite du monde de la justice à l'automne 2021, après la tribune de 3.000 magistrats alertant sur leurs conditions de travail.

"La justice n'est plus une priorité politique depuis dix ans, et ça ne va pas changer dans les ...

L'"avocat gourmet" Eric Morain raccroche la robe 

Le 1er décembre, il plaidera pour la dernière fois. Après 26 ans de robe, l'avocat pénaliste Eric Morain, 52 ans, très actif sur les réseaux sociaux et connu pour sa défense des vins naturels, ne veut plus "colmater un système gangréné".

Ce choix "personnel" a rencontré un large écho dans une institution en crise, qui organisait mardi une nouvelle journée d'action contre une "justice au rabais".

"La dégradation des conditions de travail, des relations avec les magistrats et les confrères... Je crois qu'il en avait ras le bol", résume Morgane Boucher, consoeur et amie, qui a elle aussi quitté la robe en juillet.

"On s'est tous reconnus dans la façon dont il a passionnément aimé ce métier, mais aussi les désillusions, le système qui craque...", énumère l'avocate Marie-Anne Soubré, chroniqueuse sur RMC.

Publié fin août sur Twitter, le long texte de Me Morain expliquant sa décision de "bifurque(r)", a suscité de nombreuses réactions de confrères, magistrats, policiers ou gendarmes. "J'ai été dépassé par l'écho que ça a eu. Evidemment que ça signifie quelque chose", observe l'avocat.

Selon le Conseil national des barreaux, 2,2% des avocats ont quitté prématurément le métier en 2020, contre 1,4% en 2010.

Depuis, le confinement est passé par là et surtout la mobilisation inédite du monde de la justice à l'automne 2021, après la tribune de 3.000 magistrats alertant sur leurs conditions de travail.

"La justice n'est plus une priorité politique depuis dix ans, et ça ne va pas changer dans les ...

(02/12/2022 : 13:07)

Charles Blé Goudé, ancien "général de la rue" et ex-disciple de Gbagbo 

Surnommé dans les années 2000 le "général de la rue" pour son charisme et sa capacité à mobiliser les partisans de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, le controversé Charles Blé Goudé est rentré samedi à Abidjan, acquitté par la justice internationale, comme son ancien mentor dont il s'est désormais éloigné.

Aujourd'hui âgé de 50 ans, l'ex-chef des "Jeunes patriotes", un mouvement pro-Gbagbo, a gravité une décennie durant autour de son président, multipliant les coups d'éclat contre ses bêtes noires: l'actuel président ivoirien Alassane Ouattara, la France et l'ONU.

Cet ancien étudiant en anglais, d'ethnie bété comme Laurent Gbagbo, crève l'écran en 2002, à la faveur du coup d'Etat manqué contre son maître.

La Côte d'Ivoire se retrouve alors coupée en deux, entre un nord tenu selon lui par "les traîtres" d'une rébellion favorable à M. Ouattara et un sud contrôlé par le régime Gbagbo.

En compagnie d'une bande d'amis, il crée "la galaxie patriotique", fer de lance de violentes manifestations antifrançaises, résolue à défendre le président contre les rebelles et le "néocolonialisme" français. L'ambassadeur de France d'alors le traite ouvertement de "petit fasciste".

L'époque est à un climat antifrançais très virulent, le journaliste français Jean Hélène est assassiné par un policier en octobre 2003, un autre journaliste, Guy-André Kieffer, est enlevé en avril 2004, son corps ne sera jamais retrouvé.

Blé Goudé réussit notamment à mobiliser en novembre 2004 ...

Charles Blé Goudé, ancien "général de la rue" et ex-disciple de Gbagbo 

Surnommé dans les années 2000 le "général de la rue" pour son charisme et sa capacité à mobiliser les partisans de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, le controversé Charles Blé Goudé est rentré samedi à Abidjan, acquitté par la justice internationale, comme son ancien mentor dont il s'est désormais éloigné.

Aujourd'hui âgé de 50 ans, l'ex-chef des "Jeunes patriotes", un mouvement pro-Gbagbo, a gravité une décennie durant autour de son président, multipliant les coups d'éclat contre ses bêtes noires: l'actuel président ivoirien Alassane Ouattara, la France et l'ONU.

Cet ancien étudiant en anglais, d'ethnie bété comme Laurent Gbagbo, crève l'écran en 2002, à la faveur du coup d'Etat manqué contre son maître.

La Côte d'Ivoire se retrouve alors coupée en deux, entre un nord tenu selon lui par "les traîtres" d'une rébellion favorable à M. Ouattara et un sud contrôlé par le régime Gbagbo.

En compagnie d'une bande d'amis, il crée "la galaxie patriotique", fer de lance de violentes manifestations antifrançaises, résolue à défendre le président contre les rebelles et le "néocolonialisme" français. L'ambassadeur de France d'alors le traite ouvertement de "petit fasciste".

L'époque est à un climat antifrançais très virulent, le journaliste français Jean Hélène est assassiné par un policier en octobre 2003, un autre journaliste, Guy-André Kieffer, est enlevé en avril 2004, son corps ne sera jamais retrouvé.

Blé Goudé réussit notamment à mobiliser en novembre 2004 ...

(02/12/2022 : 13:07)

Huit échanges-clés d'Alexis Kohler avec les juges d'instruction 

Voici une sélection de déclarations d’Alexis Kohler fin septembre ayant conduit à sa mise en examen pour "prise illégale d’intérêt" et à son placement sous le statut de témoin assisté pour "trafic d'influence", selon des éléments de son interrogatoire obtenus par l’AFP.

- Lien familial -

Alexis Kohler évoque un lien "simple" mais au "cinquième degré" avec la famille Aponte, propriétaire de La Mediterranean Shipping Company (MSC), ainsi qu’une "amitié sincère" entre son épouse Sylvie et Rafaela Aponte (cofondatrice de la compagnie). Une relation matérialisée par plusieurs séjours, entre 2009 et 2019, de Sylvie Kohler ou des enfants Kohler sur des yachts de MSC, souvent avec des membres de la famille Aponte.

- Conflit d’intérêts ? -

Le secrétaire général de l’Elysée affirme n’avoir "jamais considéré être en situation de conflit d’intérêts". "Tout simplement parce que je n’avais pas d’intérêt et je n’avais pas vocation à en avoir, et que mon lien familial était éloigné", ajoute-t-il.

De manière paradoxale, Alexis Kohler va marteler avoir, par souci de "transparence", été "au-delà des obligations légales et déontologiques" en avertissant constamment sa "hiérarchie" de ces liens devenus selon lui "largement connus".

M. Kohler souligne qu’en tant qu’administrateur de STX France (désormais Chantiers de l'Atlantique) et du GPMH (Grand port maritime du Havre), il n’a "jamais rencontré MSC" ni "participé à des réunions" ni "pris de décisions de (son) propre chef" concernant le groupe.

Il ...

Huit échanges-clés d'Alexis Kohler avec les juges d'instruction 

Voici une sélection de déclarations d’Alexis Kohler fin septembre ayant conduit à sa mise en examen pour "prise illégale d’intérêt" et à son placement sous le statut de témoin assisté pour "trafic d'influence", selon des éléments de son interrogatoire obtenus par l’AFP.

- Lien familial -

Alexis Kohler évoque un lien "simple" mais au "cinquième degré" avec la famille Aponte, propriétaire de La Mediterranean Shipping Company (MSC), ainsi qu’une "amitié sincère" entre son épouse Sylvie et Rafaela Aponte (cofondatrice de la compagnie). Une relation matérialisée par plusieurs séjours, entre 2009 et 2019, de Sylvie Kohler ou des enfants Kohler sur des yachts de MSC, souvent avec des membres de la famille Aponte.

- Conflit d’intérêts ? -

Le secrétaire général de l’Elysée affirme n’avoir "jamais considéré être en situation de conflit d’intérêts". "Tout simplement parce que je n’avais pas d’intérêt et je n’avais pas vocation à en avoir, et que mon lien familial était éloigné", ajoute-t-il.

De manière paradoxale, Alexis Kohler va marteler avoir, par souci de "transparence", été "au-delà des obligations légales et déontologiques" en avertissant constamment sa "hiérarchie" de ces liens devenus selon lui "largement connus".

M. Kohler souligne qu’en tant qu’administrateur de STX France (désormais Chantiers de l'Atlantique) et du GPMH (Grand port maritime du Havre), il n’a "jamais rencontré MSC" ni "participé à des réunions" ni "pris de décisions de (son) propre chef" concernant le groupe.

Il ...

(02/12/2022 : 13:07)

Alexis Kohler, premier de cordée de l'Elysée sous Emmanuel Macron 

Alexis Kohler, soupçonné de conflit d'intérêts avec l'armateur MSC, est depuis 2014 l'inamovible premier collaborateur d'Emmanuel Macron, secrétaire général de l’Élysée depuis 2017 où ce haut fonctionnaire pèse sur toutes les grandes décisions, agaçant parfois la majorité, mais restant toujours dans l'ombre du patron.

Dans la prestigieuse liste des secrétaires généraux de la présidence sous la Ve République, seuls deux prédécesseurs ont duré plus longtemps auprès de leur président que cet énarque alsacien de 50 ans: Dominique de Villepin, sept ans sous Jacques Chirac, et Jean-Louis Bianco, neuf ans sous François Mitterrand.

Mais Alexis Kohler est le seul à avoir accompli tout un mandat présidentiel. Mieux: il a été maintenu en poste après la réélection d'Emmanuel Macron. A telle enseigne que depuis l'irruption en politique du patron, à Bercy en 2014, il est difficile d'imaginer l'un sans l'autre.

La question de son maintien à l’Élysée après la présidentielle avait pourtant été âprement débattue au printemps. Mais ceux qui l'imaginaient à la tête d'un grand ministère en ont été pour leurs frais. Et ceux qui prétendent contrecarrer son influence auprès du chef de l’État ne sont pas encore au bout de leurs peines.

Ainsi de la réforme des retraites, principale mesure du programme de réélection. "Kohler a quasiment mis sa tête sur le billot... Il est névrotique sur la question", explique un député Renaissance. "Tous ces gens pensent que la démocratie ne sert à ...

Alexis Kohler, premier de cordée de l'Elysée sous Emmanuel Macron 

Alexis Kohler, soupçonné de conflit d'intérêts avec l'armateur MSC, est depuis 2014 l'inamovible premier collaborateur d'Emmanuel Macron, secrétaire général de l’Élysée depuis 2017 où ce haut fonctionnaire pèse sur toutes les grandes décisions, agaçant parfois la majorité, mais restant toujours dans l'ombre du patron.

Dans la prestigieuse liste des secrétaires généraux de la présidence sous la Ve République, seuls deux prédécesseurs ont duré plus longtemps auprès de leur président que cet énarque alsacien de 50 ans: Dominique de Villepin, sept ans sous Jacques Chirac, et Jean-Louis Bianco, neuf ans sous François Mitterrand.

Mais Alexis Kohler est le seul à avoir accompli tout un mandat présidentiel. Mieux: il a été maintenu en poste après la réélection d'Emmanuel Macron. A telle enseigne que depuis l'irruption en politique du patron, à Bercy en 2014, il est difficile d'imaginer l'un sans l'autre.

La question de son maintien à l’Élysée après la présidentielle avait pourtant été âprement débattue au printemps. Mais ceux qui l'imaginaient à la tête d'un grand ministère en ont été pour leurs frais. Et ceux qui prétendent contrecarrer son influence auprès du chef de l’État ne sont pas encore au bout de leurs peines.

Ainsi de la réforme des retraites, principale mesure du programme de réélection. "Kohler a quasiment mis sa tête sur le billot... Il est névrotique sur la question", explique un député Renaissance. "Tous ces gens pensent que la démocratie ne sert à ...

(02/12/2022 : 13:07)

La baguette française... toute une histoire! 

Inventée par les boulangers de Napoléon, importée de Vienne, ou popularisée par l'ingénieur en chef du métro parisien ... Les origines de la baguette française font l'objet de plusieurs hypothèses.

- Pain de munition sous Napoléon -

L'hypothèse la plus ancienne avance que la baguette aurait été façonnée par les boulangers de l'armée de Napoléon.

Moins volumineuse que la traditionnelle miche, la forme allongée de la baguette aurait permis une cuisson plus rapide dans les fours de briques éphémères érigés à la hâte lors des campagnes militaires.

Nerf de la guerre, le pain est une préoccupation majeure de Napoléon. Pendant la campagne de Russie, l'empereur allait visiter "chaque jour les fours, goûter le pain et s'assurer de la régularité de toutes les distributions", raconte l'historien Philippe de Ségur dans "Histoire de Napoléon et de la grande armée en 1812". Il fait également envoyer à Moscou des moulins portatifs.

Mais les revers subis en Russie ne lui permettent pas de généraliser cette pratique.

Sur les conseils de son fidèle aide de camp, le général Drouot, lui-même fils de boulanger, l'empereur rétablit en 1813 la corporation des boulangers.

- Inventée par un Viennois -

Un autre hypothèse avance que la baguette aurait été peu à peu façonnée par August Zang.

Cet Autrichien, inventeur du fusil à percussion, ouvre une ...

La baguette française... toute une histoire! 

Inventée par les boulangers de Napoléon, importée de Vienne, ou popularisée par l'ingénieur en chef du métro parisien ... Les origines de la baguette française font l'objet de plusieurs hypothèses.

- Pain de munition sous Napoléon -

L'hypothèse la plus ancienne avance que la baguette aurait été façonnée par les boulangers de l'armée de Napoléon.

Moins volumineuse que la traditionnelle miche, la forme allongée de la baguette aurait permis une cuisson plus rapide dans les fours de briques éphémères érigés à la hâte lors des campagnes militaires.

Nerf de la guerre, le pain est une préoccupation majeure de Napoléon. Pendant la campagne de Russie, l'empereur allait visiter "chaque jour les fours, goûter le pain et s'assurer de la régularité de toutes les distributions", raconte l'historien Philippe de Ségur dans "Histoire de Napoléon et de la grande armée en 1812". Il fait également envoyer à Moscou des moulins portatifs.

Mais les revers subis en Russie ne lui permettent pas de généraliser cette pratique.

Sur les conseils de son fidèle aide de camp, le général Drouot, lui-même fils de boulanger, l'empereur rétablit en 1813 la corporation des boulangers.

- Inventée par un Viennois -

Un autre hypothèse avance que la baguette aurait été peu à peu façonnée par August Zang.

Cet Autrichien, inventeur du fusil à percussion, ouvre une ...

(02/12/2022 : 13:07)

Jiang Zemin, l'artisan du retour de la Chine sur la scène mondiale 

Arrivé au pouvoir à la suite de la répression de Tiananmen en 1989, l'ancien président chinois Jiang Zemin, décédé mercredi à l'âge de 96 ans, aura imposé la Chine sur la scène internationale.

Propulsé par l'ex-numéro un Deng Xiaoping, cet ingénieur en électricité de formation, amoureux de musique classique et pianiste amateur selon sa biographie officielle, aura fait de son pays un poids lourd commercial, militaire et politique.

La population aimait à se moquer avec bienveillance de ce dirigeant connu pour son franc-parler, sa démarche étriquée et ses nombreuses expressions faciales.

Sans que l'homme ne change rien en apparence à sa personnalité et à son style de travail, ses célèbres lunettes un peu démodées ont fait le tour de la Chine et du monde.

Considéré en 1989 comme un dirigeant de transition par les observateurs, l'ancien patron du Parti communiste à Shanghai en a surpris plus d'un en restant 13 années à la tête du parti (1989-2002) et 10 au sommet de l'Etat (1993-2003), sans ouvertement s'attirer d'ennemis ou de concurrents sérieux.

Ce père de deux fils, qui n'hésitait pas à danser la valse ou à pousser la chansonnette devant les caméras ...

Jiang Zemin, l'artisan du retour de la Chine sur la scène mondiale 

Arrivé au pouvoir à la suite de la répression de Tiananmen en 1989, l'ancien président chinois Jiang Zemin, décédé mercredi à l'âge de 96 ans, aura imposé la Chine sur la scène internationale.

Propulsé par l'ex-numéro un Deng Xiaoping, cet ingénieur en électricité de formation, amoureux de musique classique et pianiste amateur selon sa biographie officielle, aura fait de son pays un poids lourd commercial, militaire et politique.

La population aimait à se moquer avec bienveillance de ce dirigeant connu pour son franc-parler, sa démarche étriquée et ses nombreuses expressions faciales.

Sans que l'homme ne change rien en apparence à sa personnalité et à son style de travail, ses célèbres lunettes un peu démodées ont fait le tour de la Chine et du monde.

Considéré en 1989 comme un dirigeant de transition par les observateurs, l'ancien patron du Parti communiste à Shanghai en a surpris plus d'un en restant 13 années à la tête du parti (1989-2002) et 10 au sommet de l'Etat (1993-2003), sans ouvertement s'attirer d'ennemis ou de concurrents sérieux.

Ce père de deux fils, qui n'hésitait pas à danser la valse ou à pousser la chansonnette devant les caméras ...

(02/12/2022 : 13:07)

Gaël Perdriau dans la tourmente d'une affaire de chantage 

Exclu par les Républicains, vilipendé par son opposition, Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne et président de la métropole stéphanoise depuis 2014, voit sa position politique se fragiliser au fil des mois en lien avec une affaire de chantage à la sextape révélée par Mediapart.

L'élu de 50 ans et sa garde rapprochée à la mairie sont considérés par la justice comme les "principaux protagonistes" d'une enquête judiciaire sur le tournage et l'usage d'une vidéo à caractère sexuel dans laquelle on peut voir son ex-premier adjoint centriste Gilles Artigues se faire masser par un homme dans une chambre d'hôtel, fin 2014.

Nommément accusé par M. Artigues, placé en garde à vue mi-septembre, cité dans des enregistrements audio accablants publiés par Mediapart, M. Perdriau a toujours protesté de son innocence.

"Ne vous associez pas aux charognards qui veulent me faire tomber, soyez-donc patients !", a-t-il lancé lundi aux conseillers municipaux en assurant qu’il "ne changerait absolument rien" à l'exercice de ses fonctions électives en cas de mise en examen.

Le scandale l'a cependant déjà poussé à limoger son directeur de cabinet puis à renoncer à ses fonctions représentatives à la ville et à la Métropole, tandis qu'un de ses adjoints municipaux accusé d'avoir tourné les images compromettantes démissionnait. Son exclusion de LR a été prononcée sans même attendre d'éventuelles suites judiciaires.

- Campagne "odieuse" -

Fin novembre, ses efforts pour ...

Gaël Perdriau dans la tourmente d'une affaire de chantage 

Exclu par les Républicains, vilipendé par son opposition, Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne et président de la métropole stéphanoise depuis 2014, voit sa position politique se fragiliser au fil des mois en lien avec une affaire de chantage à la sextape révélée par Mediapart.

L'élu de 50 ans et sa garde rapprochée à la mairie sont considérés par la justice comme les "principaux protagonistes" d'une enquête judiciaire sur le tournage et l'usage d'une vidéo à caractère sexuel dans laquelle on peut voir son ex-premier adjoint centriste Gilles Artigues se faire masser par un homme dans une chambre d'hôtel, fin 2014.

Nommément accusé par M. Artigues, placé en garde à vue mi-septembre, cité dans des enregistrements audio accablants publiés par Mediapart, M. Perdriau a toujours protesté de son innocence.

"Ne vous associez pas aux charognards qui veulent me faire tomber, soyez-donc patients !", a-t-il lancé lundi aux conseillers municipaux en assurant qu’il "ne changerait absolument rien" à l'exercice de ses fonctions électives en cas de mise en examen.

Le scandale l'a cependant déjà poussé à limoger son directeur de cabinet puis à renoncer à ses fonctions représentatives à la ville et à la Métropole, tandis qu'un de ses adjoints municipaux accusé d'avoir tourné les images compromettantes démissionnait. Son exclusion de LR a été prononcée sans même attendre d'éventuelles suites judiciaires.

- Campagne "odieuse" -

Fin novembre, ses efforts pour ...

(02/12/2022 : 13:07)

Cyril Ramaphosa, un protégé de Mandela éclaboussé par le scandale 

Il avait promis de mettre fin à la corruption: le président sud-africain Cyril Ramaphosa, chouchou de Nelson Mandela qui l'a distingué comme l'un des plus doués de sa génération, est tombé de son piédestal, sali par un scandale qui l'empoisonne depuis des mois.

Une commission parlementaire a assuré mercredi qu'il avait "pu commettre des violations et des fautes" dans le cadre d'un cambriolage raté en 2020 dans l'une de ses propriétés, qui a révélé une fortune en dollars cachée dans un canapé.

Rapidement, une question s'est imposée, entêtante: peut-il rester à la tête du pays? M. Ramaphosa a promis de s'adresser bientôt à ses concitoyens.

La route lui semblait pourtant toute tracée. Pressenti pour être reconduit en décembre à la présidence du parti au pouvoir, l'ANC, et repartir pour un second mandat à la tête du pays, tout s'est figé avec la menace d'une procédure en destitution qui plane désormais au-dessus de sa tête.

L'homme replet au visage rond âgé de 70 ans, parfois moqué pour son apparente bonhomie dissimulant un négociateur redoutable, a succédé au sulfureux Jacob Zuma en 2018, faisant de la lutte contre la corruption son cheval de bataille.

Mais une plainte déposée en juin l'accuse de ne pas avoir signalé le cambriolage dans sa ferme de Phala Phala, située à deux heures au nord de Pretoria, ni à la police, ni au fisc. L'affaire fait toujours l'objet d'une enquête de police.

Ce scandale, depuis des ...

Cyril Ramaphosa, un protégé de Mandela éclaboussé par le scandale 

Il avait promis de mettre fin à la corruption: le président sud-africain Cyril Ramaphosa, chouchou de Nelson Mandela qui l'a distingué comme l'un des plus doués de sa génération, est tombé de son piédestal, sali par un scandale qui l'empoisonne depuis des mois.

Une commission parlementaire a assuré mercredi qu'il avait "pu commettre des violations et des fautes" dans le cadre d'un cambriolage raté en 2020 dans l'une de ses propriétés, qui a révélé une fortune en dollars cachée dans un canapé.

Rapidement, une question s'est imposée, entêtante: peut-il rester à la tête du pays? M. Ramaphosa a promis de s'adresser bientôt à ses concitoyens.

La route lui semblait pourtant toute tracée. Pressenti pour être reconduit en décembre à la présidence du parti au pouvoir, l'ANC, et repartir pour un second mandat à la tête du pays, tout s'est figé avec la menace d'une procédure en destitution qui plane désormais au-dessus de sa tête.

L'homme replet au visage rond âgé de 70 ans, parfois moqué pour son apparente bonhomie dissimulant un négociateur redoutable, a succédé au sulfureux Jacob Zuma en 2018, faisant de la lutte contre la corruption son cheval de bataille.

Mais une plainte déposée en juin l'accuse de ne pas avoir signalé le cambriolage dans sa ferme de Phala Phala, située à deux heures au nord de Pretoria, ni à la police, ni au fisc. L'affaire fait toujours l'objet d'une enquête de police.

Ce scandale, depuis des ...

(02/12/2022 : 13:07)

Julie Allemand a repris la compétition avec son club de Lyon 

(Belga) Absente des parquets depuis fin octobre, Julie Allemand a repris la compétition avec son club de Lyon jeudi soir. La meneuse liégeoise, 26 ans, a joué 30 minutes pour son premier match de la saison.

Julie Allemand a repris la compétition avec son club de Lyon 

(Belga) Absente des parquets depuis fin octobre, Julie Allemand a repris la compétition avec son club de Lyon jeudi soir. La meneuse liégeoise, 26 ans, a joué 30 minutes pour son premier match de la saison.

(02/12/2022 : 13:04)

La Chine assouplit ses restrictions sanitaires dans la foulée des manifestations 

Plusieurs villes chinoises ont encore allégé les règles draconiennes anti-Covid vendredi, dans la foulée des manifestations historiques des derniers jours pour réclamer la fin des restrictions et davantage de libertés.

La colère et la frustration des Chinois à l'égard de la ligne dure de Pékin en matière de lutte contre la pandémie ont débordé dans les rues du pays le week-end dernier, une mobilisation d'une ampleur inédite depuis des décennies.

Dans la foulée, plusieurs villes ont commencé à assouplir les restrictions sanitaires, comme l'abandon des tests quotidiens de masse, un des piliers fastidieux de la vie sous le règne du "zéro-Covid".

À partir de vendredi, la métropole de Chengdu (sud-ouest) n'exigera plus un résultat de test négatif récent pour entrer dans les lieux publics ou prendre le métro, mais seulement un pass sanitaire au vert, confirmant qu'ils n'ont pas traversé une zone "à haut risque".

Dans la capitale, Pékin, les autorités sanitaires ont appelé les hôpitaux jeudi à cesser de refuser des soins en l'absence de test PCR négatif datant de moins de 48 heures.

La Chine a connu une série de décès, quand les soins ou les secours ont été retardés par les strictes mesures anti-Covid, ...

La Chine assouplit ses restrictions sanitaires dans la foulée des manifestations 

Plusieurs villes chinoises ont encore allégé les règles draconiennes anti-Covid vendredi, dans la foulée des manifestations historiques des derniers jours pour réclamer la fin des restrictions et davantage de libertés.

La colère et la frustration des Chinois à l'égard de la ligne dure de Pékin en matière de lutte contre la pandémie ont débordé dans les rues du pays le week-end dernier, une mobilisation d'une ampleur inédite depuis des décennies.

Dans la foulée, plusieurs villes ont commencé à assouplir les restrictions sanitaires, comme l'abandon des tests quotidiens de masse, un des piliers fastidieux de la vie sous le règne du "zéro-Covid".

À partir de vendredi, la métropole de Chengdu (sud-ouest) n'exigera plus un résultat de test négatif récent pour entrer dans les lieux publics ou prendre le métro, mais seulement un pass sanitaire au vert, confirmant qu'ils n'ont pas traversé une zone "à haut risque".

Dans la capitale, Pékin, les autorités sanitaires ont appelé les hôpitaux jeudi à cesser de refuser des soins en l'absence de test PCR négatif datant de moins de 48 heures.

La Chine a connu une série de décès, quand les soins ou les secours ont été retardés par les strictes mesures anti-Covid, ...

(02/12/2022 : 12:27)

Vaste réseau de proxénétisme démantelé entre France, Espagne et Colombie, 12 interpellations 

Un réseau transatlantique de proxénétisme, qui exploitait au moins une cinquantaine de femmes en France et aurait empoché jusqu'à 30 millions d'euros par an, a été démantelé mardi dans l'Hexagone mais aussi en Espagne et en Colombie, a-t-on appris vendredi de source policière française.

Un couple, à la tête du réseau, a été incarcéré en Colombie, quatre hommes et deux femmes ont été arrêtés en Espagne et seront bientôt remis à la France, et deux hommes et deux femmes doivent être présentés à la justice française vendredi, a-t-on précisé de même source, confirmant des informations du Parisien et de France Inter.

L'enquête, confiée depuis septembre 2021 à la Juridiction nationale chargée de la lutte contre la criminalité organisée (Junalco), a été ouverte pour proxénétisme, traite des êtres humains aggravé, blanchiment en bande organisée et association de malfaiteurs, a indiqué à l'AFP une source judiciaire.

Les victimes âgées de 20 à 40 ans étaient "principalement des Colombiennes et des Vénézuéliennes, mais aussi du Pérou et du Paraguay", explique à l'AFP la commissaire Elvire Arrighi, cheffe de l'Office central pour la répression de la traite des êtres humains (Ocrteh), qui a piloté le dossier.

"Elles étaient exploitées de manière absolument industrielle dans toute la France", jusqu'à une dizaine de passes par jour, a-t-elle ajouté.

Le réseau était géré depuis la Colombie par un couple formé d'une Vénézuélienne et d'un Colombien qui faisaient miroiter aux victimes recrutées un avenir meilleur en Europe et récoltaient les ...

Vaste réseau de proxénétisme démantelé entre France, Espagne et Colombie, 12 interpellations 

Un réseau transatlantique de proxénétisme, qui exploitait au moins une cinquantaine de femmes en France et aurait empoché jusqu'à 30 millions d'euros par an, a été démantelé mardi dans l'Hexagone mais aussi en Espagne et en Colombie, a-t-on appris vendredi de source policière française.

Un couple, à la tête du réseau, a été incarcéré en Colombie, quatre hommes et deux femmes ont été arrêtés en Espagne et seront bientôt remis à la France, et deux hommes et deux femmes doivent être présentés à la justice française vendredi, a-t-on précisé de même source, confirmant des informations du Parisien et de France Inter.

L'enquête, confiée depuis septembre 2021 à la Juridiction nationale chargée de la lutte contre la criminalité organisée (Junalco), a été ouverte pour proxénétisme, traite des êtres humains aggravé, blanchiment en bande organisée et association de malfaiteurs, a indiqué à l'AFP une source judiciaire.

Les victimes âgées de 20 à 40 ans étaient "principalement des Colombiennes et des Vénézuéliennes, mais aussi du Pérou et du Paraguay", explique à l'AFP la commissaire Elvire Arrighi, cheffe de l'Office central pour la répression de la traite des êtres humains (Ocrteh), qui a piloté le dossier.

"Elles étaient exploitées de manière absolument industrielle dans toute la France", jusqu'à une dizaine de passes par jour, a-t-elle ajouté.

Le réseau était géré depuis la Colombie par un couple formé d'une Vénézuélienne et d'un Colombien qui faisaient miroiter aux victimes recrutées un avenir meilleur en Europe et récoltaient les ...

(02/12/2022 : 12:07)

Plus de 25 athlètes, surtout des femmes, cibles de messages haineux selon une enquête 

(Belga) Plus de 25 athlètes, en majorité des femmes, ont été la cible de messages haineux sur les réseaux sociaux, principalement à caractère sexiste ou raciste, autour des Championnats du monde d'athlétisme 2022, selon une analyse de la Fédération internationale publiée vendredi.

Plus de 25 athlètes, surtout des femmes, cibles de messages haineux selon une enquête 

(Belga) Plus de 25 athlètes, en majorité des femmes, ont été la cible de messages haineux sur les réseaux sociaux, principalement à caractère sexiste ou raciste, autour des Championnats du monde d'athlétisme 2022, selon une analyse de la Fédération internationale publiée vendredi.

(02/12/2022 : 12:05)

Adam Scott et David Micheluzzi se partagent la tête de l'Open d'Australie de golf 

(Belga) Les Australiens Adam Scott et David Micheluzzi partagent la tête après le deuxième tour de l'Open d'Australie de golf, inscrit au calendrier du DP World Tour et de l'Australian PGA Tour, et doté de 1.110.000 euros. Il se joue sur les parcours de Victoria et de Kingston Heath à Melbourne.

Adam Scott et David Micheluzzi se partagent la tête de l'Open d'Australie de golf 

(Belga) Les Australiens Adam Scott et David Micheluzzi partagent la tête après le deuxième tour de l'Open d'Australie de golf, inscrit au calendrier du DP World Tour et de l'Australian PGA Tour, et doté de 1.110.000 euros. Il se joue sur les parcours de Victoria et de Kingston Heath à Melbourne.

(02/12/2022 : 11:54)

Louvain se sépare de son joueur de basket Jordan Skipper Brown 

(Belga) Louvain a décidé de mettre un terme à sa collaboration avec Jordan Skipper Brown "avec effet immédiat", a annoncé vendredi le club de BNXT League. Cette décision fait suite au comportement du joueur ces dernières semaines.

Louvain se sépare de son joueur de basket Jordan Skipper Brown 

(Belga) Louvain a décidé de mettre un terme à sa collaboration avec Jordan Skipper Brown "avec effet immédiat", a annoncé vendredi le club de BNXT League. Cette décision fait suite au comportement du joueur ces dernières semaines.

(02/12/2022 : 11:34)

Des centaines de migrants continuent d'arriver sur les côtes anglaises, malgré l'hiver qui approche 

C'est une journée assez douce pour une fin d'automne. La mer est froide mais calme, le vent ne s'est pas levé. Les conditions semblent optimales pour traverser la Manche en bateau pneumatique: mercredi encore, des centaines de migrants sont arrivés sur les côtes anglaises.

Plus de 43.000 migrants ont traversé la Manche cette année, un record. Lundi, ils étaient 426, selon les chiffres du gouvernement britannique. Mardi, 884 dans 17 bateaux et mercredi, 426 dans huit embarcations.

"Nous n'avons pas réussi à contrôler nos frontières", a admis la ministre de l'Intérieur Suella Braverman au parlement en novembre. C'était pourtant une des promesses du Brexit et une des priorités affichées des conservateurs.

Au port de Douvres (côte sud-est) on peut assister de loin au va-et-vient. Les bateaux des autorités maritimes reviennent d'abord du large avec des canots pneumatiques vides. Un bateau tire quatre embarcations à lui tout seul. Et puis vers 14H00, des dizaines de migrants, interceptés en mer, arrivent à bord de deux navires des "border forces", responsables des contrôles frontaliers.

Après quelques heures, ils sont acheminés en bus vers un centre de transit où leur dossier va commencer à être étudié. Celui de Manston (sud-est), saturé, a été au coeur d'une polémique en octobre: plus de 4.000 personnes y étaient hébergées pour une capacité de 1.600 places.

Un migrant atteint de diphtérie y est mort mi-novembre. Depuis, plusieurs ...

Des centaines de migrants continuent d'arriver sur les côtes anglaises, malgré l'hiver qui approche 

C'est une journée assez douce pour une fin d'automne. La mer est froide mais calme, le vent ne s'est pas levé. Les conditions semblent optimales pour traverser la Manche en bateau pneumatique: mercredi encore, des centaines de migrants sont arrivés sur les côtes anglaises.

Plus de 43.000 migrants ont traversé la Manche cette année, un record. Lundi, ils étaient 426, selon les chiffres du gouvernement britannique. Mardi, 884 dans 17 bateaux et mercredi, 426 dans huit embarcations.

"Nous n'avons pas réussi à contrôler nos frontières", a admis la ministre de l'Intérieur Suella Braverman au parlement en novembre. C'était pourtant une des promesses du Brexit et une des priorités affichées des conservateurs.

Au port de Douvres (côte sud-est) on peut assister de loin au va-et-vient. Les bateaux des autorités maritimes reviennent d'abord du large avec des canots pneumatiques vides. Un bateau tire quatre embarcations à lui tout seul. Et puis vers 14H00, des dizaines de migrants, interceptés en mer, arrivent à bord de deux navires des "border forces", responsables des contrôles frontaliers.

Après quelques heures, ils sont acheminés en bus vers un centre de transit où leur dossier va commencer à être étudié. Celui de Manston (sud-est), saturé, a été au coeur d'une polémique en octobre: plus de 4.000 personnes y étaient hébergées pour une capacité de 1.600 places.

Un migrant atteint de diphtérie y est mort mi-novembre. Depuis, plusieurs ...

(02/12/2022 : 11:27)

L'ONU lance un appel record pour l'aide humanitaire, dopé par l'Ukraine 

L'ONU a lancé jeudi un appel de fonds record pour 2023 face aux besoins humanitaires qui s'envolent, portés par le conflit en Ukraine et les effets du changement climatique, tels que les risques de famine en Afrique.

Les agences humanitaires des Nations unies nécessiteront 51,5 milliards de dollars US (49,6 milliards d'euros) l'an prochain, des besoins en hausse de 25%. Ces fonds leur permettront de financer leurs programmes pour venir en aide à 230 millions de personnes parmi les plus vulnérables dans 68 pays.

"L'année prochaine sera donc le plus vaste programme humanitaire" jamais lancé au niveau mondial, a déclaré le chef de l'agence humanitaire de l'ONU Martin Griffiths aux journalistes.

L'ONU ne vient toutefois pas en aide à toutes les personnes dans le besoin.

Au total 339 millions de personnes dans le monde devraient avoir besoin d'une aide d'urgence l'an prochain, contre 274 millions en 2022.

339 millions de personnes... "c'est un chiffre énorme et déprimant", a affirmé M. Griffiths.

Le Britannique a également souligné que les besoins humanitaires, qui ont connu un "pic" suite à la pandémie de Covid-19, n'ont malheureusement pas diminué depuis.

"Des sécheresses et des inondations meurtrières font des ravages (...) du Pakistan à la Corne de l'Afrique. La guerre en Ukraine a transformé une partie de l'Europe en champ de bataille.

Plus de 100 millions de personnes sont déplacées dans ...

L'ONU lance un appel record pour l'aide humanitaire, dopé par l'Ukraine 

L'ONU a lancé jeudi un appel de fonds record pour 2023 face aux besoins humanitaires qui s'envolent, portés par le conflit en Ukraine et les effets du changement climatique, tels que les risques de famine en Afrique.

Les agences humanitaires des Nations unies nécessiteront 51,5 milliards de dollars US (49,6 milliards d'euros) l'an prochain, des besoins en hausse de 25%. Ces fonds leur permettront de financer leurs programmes pour venir en aide à 230 millions de personnes parmi les plus vulnérables dans 68 pays.

"L'année prochaine sera donc le plus vaste programme humanitaire" jamais lancé au niveau mondial, a déclaré le chef de l'agence humanitaire de l'ONU Martin Griffiths aux journalistes.

L'ONU ne vient toutefois pas en aide à toutes les personnes dans le besoin.

Au total 339 millions de personnes dans le monde devraient avoir besoin d'une aide d'urgence l'an prochain, contre 274 millions en 2022.

339 millions de personnes... "c'est un chiffre énorme et déprimant", a affirmé M. Griffiths.

Le Britannique a également souligné que les besoins humanitaires, qui ont connu un "pic" suite à la pandémie de Covid-19, n'ont malheureusement pas diminué depuis.

"Des sécheresses et des inondations meurtrières font des ravages (...) du Pakistan à la Corne de l'Afrique. La guerre en Ukraine a transformé une partie de l'Europe en champ de bataille.

Plus de 100 millions de personnes sont déplacées dans ...

(02/12/2022 : 11:07)

Anderlecht tient son nouvel entraîneur avec le Danois Brian Riemer 

(Belga) Anderlecht a officialisé vendredi l'arrivée de son nouvel entraîneur, Brian Riemer. Le Danois, 44 ans, arrive en provenance de Brentford en Premier League où il était l'adjoint de Thomas Frank.

Anderlecht tient son nouvel entraîneur avec le Danois Brian Riemer 

(Belga) Anderlecht a officialisé vendredi l'arrivée de son nouvel entraîneur, Brian Riemer. Le Danois, 44 ans, arrive en provenance de Brentford en Premier League où il était l'adjoint de Thomas Frank.

(02/12/2022 : 10:54)

Plus de 600 djihadistes suivis en priorité en Belgique 

(Belga) Sept cent deux individus font actuellement l'objet d'un suivi prioritaire dans le cadre de la Stratégie contre l'extrémisme et le terrorisme, parmi lesquels 624 djihadistes, 64 extrémistes de droite et 14 de gauche, indique vendredi l'Ocam dans un communiqué.

Plus de 600 djihadistes suivis en priorité en Belgique 

(Belga) Sept cent deux individus font actuellement l'objet d'un suivi prioritaire dans le cadre de la Stratégie contre l'extrémisme et le terrorisme, parmi lesquels 624 djihadistes, 64 extrémistes de droite et 14 de gauche, indique vendredi l'Ocam dans un communiqué.

(02/12/2022 : 10:54)

Shell veut utiliser l'énergie nucléaire pour produire de l'hydrogène 

(Belga) Le groupe pétrolier et gazier Shell veut commencer à produire de l'hydrogène en utilisant l'énergie de petites centrales nucléaires. À cette fin, la société britannique a signé un accord avec NuScale Power. C'est la seule société qui a reçu l'approbation aux États-Unis pour sa conception de petites centrales nucléaires. NuScale et Shell travailleront ensemble pour voir si l'on peut les utiliser pour produire de l'hydrogène bon marché.

Shell veut utiliser l'énergie nucléaire pour produire de l'hydrogène 

(Belga) Le groupe pétrolier et gazier Shell veut commencer à produire de l'hydrogène en utilisant l'énergie de petites centrales nucléaires. À cette fin, la société britannique a signé un accord avec NuScale Power. C'est la seule société qui a reçu l'approbation aux États-Unis pour sa conception de petites centrales nucléaires. NuScale et Shell travailleront ensemble pour voir si l'on peut les utiliser pour produire de l'hydrogène bon marché.

(02/12/2022 : 10:44)

La Chine en deuil après la mort de l'ex-président Jiang Zemin 

La dépouille de l'ex-président chinois Jiang Zemin est arrivée jeudi soir à Pékin, tandis que la population lui rendait hommage un peu partout en Chine, notamment dans sa ville natale de Yangzhou, au lendemain de sa mort.

Un avion spécialement affrété a transporté le corps de Shanghai, où l'ancien chef de l'Etat (1989-2003) s'est éteint mercredi à l'âge de 96 ans des suites d'une leucémie et de la défaillance de plusieurs organes, à la capitale chinoise où Xi Jinping était présent pour l'occasion, selon des images de la télévision d'Etat CCTV.

Brassard noir et fleur blanche épinglée à leur veste, le président chinois et d'autres hauts dirigeants se sont inclinés de manière coordonnée pendant que la dépouille de M. Jiang était descendue de l'avion, ses lunettes à monture épaisse bien visibles à travers son cercueil en verre.

Après avoir été chargé par des soldats dans un car orné de rubans, le corps a été transporté dans une salle où il a été drapé d'un drapeau communiste et entouré d'un vaste arrangement floral, toujours selon les images de la télévision.

Une cérémonie commémorative sera organisée mardi prochain au Palais du Peuple à Pékin, a par ailleurs annoncé CCTV.

"Elle sera retransmise en direct et les régions et les départements doivent faire en sorte que la majorité des membres et des cadres du parti, ainsi que de la population, ...

La Chine en deuil après la mort de l'ex-président Jiang Zemin 

La dépouille de l'ex-président chinois Jiang Zemin est arrivée jeudi soir à Pékin, tandis que la population lui rendait hommage un peu partout en Chine, notamment dans sa ville natale de Yangzhou, au lendemain de sa mort.

Un avion spécialement affrété a transporté le corps de Shanghai, où l'ancien chef de l'Etat (1989-2003) s'est éteint mercredi à l'âge de 96 ans des suites d'une leucémie et de la défaillance de plusieurs organes, à la capitale chinoise où Xi Jinping était présent pour l'occasion, selon des images de la télévision d'Etat CCTV.

Brassard noir et fleur blanche épinglée à leur veste, le président chinois et d'autres hauts dirigeants se sont inclinés de manière coordonnée pendant que la dépouille de M. Jiang était descendue de l'avion, ses lunettes à monture épaisse bien visibles à travers son cercueil en verre.

Après avoir été chargé par des soldats dans un car orné de rubans, le corps a été transporté dans une salle où il a été drapé d'un drapeau communiste et entouré d'un vaste arrangement floral, toujours selon les images de la télévision.

Une cérémonie commémorative sera organisée mardi prochain au Palais du Peuple à Pékin, a par ailleurs annoncé CCTV.

"Elle sera retransmise en direct et les régions et les départements doivent faire en sorte que la majorité des membres et des cadres du parti, ainsi que de la population, ...

(02/12/2022 : 10:27)

Roos Vanotterdijk 4e du 200m libre du Rotterdam Qualification Meet de natation 

(Belga) Roos Vanotterdijk a pris la quatrième place du 200m libre lors de la première journée du Rotterdam Qualification Meet de natation, en grand bassin, jeudi, aux Pays-Bas.

Roos Vanotterdijk 4e du 200m libre du Rotterdam Qualification Meet de natation 

(Belga) Roos Vanotterdijk a pris la quatrième place du 200m libre lors de la première journée du Rotterdam Qualification Meet de natation, en grand bassin, jeudi, aux Pays-Bas.

(02/12/2022 : 10:24)

En Inde, pour les bishnoï, "mieux vaut une tête coupée qu'un arbre abattu" 

Parmi des daims et des antilopes, Ghevar Ram prend soin d'un faon blessé dans le centre vétérinaire de Khejarli, au Rajasthan, établi par la communauté religieuse indienne bishnoï qui, depuis plus de cinq siècles, se doit de protéger, quoi qu'il en coûte, les arbres et les animaux.

Bishnoï lui-même, le quadragénaire a consacré sa vie à recueillir et à prendre soin des animaux en détresse jusqu'à leur rétablissement complet avant de leur permettre de recouvrer la liberté.

"Je traite les animaux comme mes propres enfants. C'est ce qu'on nous apprend depuis notre enfance", explique à l'AFP l'homme de 45 ans, tout en donnant un biberon à un faon.

Les bishnoï, sans doute parmi les plus anciens défenseurs de la nature, sont prêts à sacrifier leur existence pour se porter au secours d'un arbre ou d'un animal en danger.

Pour eux, toute vie est sacrée, car leur dieu réside dans toute vie.

Cette communauté d'obédience vishnouïte, un courant de l'hindouisme, compte aujourd'hui 1,5 million d'adeptes, soumis aux 29 préceptes (en hindi "bis" signifiant 20 et "noi" 9) édictés par son fondateur, le gourou Jambheshwar, au XVe siècle.

Répandus principalement dans les villages de l'aride ...

En Inde, pour les bishnoï, "mieux vaut une tête coupée qu'un arbre abattu" 

Parmi des daims et des antilopes, Ghevar Ram prend soin d'un faon blessé dans le centre vétérinaire de Khejarli, au Rajasthan, établi par la communauté religieuse indienne bishnoï qui, depuis plus de cinq siècles, se doit de protéger, quoi qu'il en coûte, les arbres et les animaux.

Bishnoï lui-même, le quadragénaire a consacré sa vie à recueillir et à prendre soin des animaux en détresse jusqu'à leur rétablissement complet avant de leur permettre de recouvrer la liberté.

"Je traite les animaux comme mes propres enfants. C'est ce qu'on nous apprend depuis notre enfance", explique à l'AFP l'homme de 45 ans, tout en donnant un biberon à un faon.

Les bishnoï, sans doute parmi les plus anciens défenseurs de la nature, sont prêts à sacrifier leur existence pour se porter au secours d'un arbre ou d'un animal en danger.

Pour eux, toute vie est sacrée, car leur dieu réside dans toute vie.

Cette communauté d'obédience vishnouïte, un courant de l'hindouisme, compte aujourd'hui 1,5 million d'adeptes, soumis aux 29 préceptes (en hindi "bis" signifiant 20 et "noi" 9) édictés par son fondateur, le gourou Jambheshwar, au XVe siècle.

Répandus principalement dans les villages de l'aride ...

(02/12/2022 : 09:47)

Manon De Roey prend la tête des LPGA Qualifying Series de golf 

(Belga) Manon De Roey occupe la première place des LPGA Qualifying Series de golf. L'Anversoise, 30 ans, a réussi jeudi un tour en 64 coups, sept sous le par, sur le parcours de Falls à Mobile (Alabama). Elle partage la tête avec l'Américaine Britney Yada et la Thaïlandaise Arpichaya Yubol. Cette dernière a rendu une carte de 65 sur le parcours de Magnolia Crossings où le par est fixé à 72.

Manon De Roey prend la tête des LPGA Qualifying Series de golf 

(Belga) Manon De Roey occupe la première place des LPGA Qualifying Series de golf. L'Anversoise, 30 ans, a réussi jeudi un tour en 64 coups, sept sous le par, sur le parcours de Falls à Mobile (Alabama). Elle partage la tête avec l'Américaine Britney Yada et la Thaïlandaise Arpichaya Yubol. Cette dernière a rendu une carte de 65 sur le parcours de Magnolia Crossings où le par est fixé à 72.

(02/12/2022 : 09:37)

Quatre leaders après le 1er tour du Hero World Challenge de golf 

(Belga) Le Norvégien Viktor Hovland, l'Américain Collin Morikawa, l'Autrichien Sepp Straka et le Sud-Coréen Tom Kim se partagent la première place du Hero World Challenge de golf, tournoi du PGA Tour doté de 3,5 millions de dollars, à l'issue du premier tour, jeudi, sur le parcours d'Albany à New Providence, aux Bahamas.

Quatre leaders après le 1er tour du Hero World Challenge de golf 

(Belga) Le Norvégien Viktor Hovland, l'Américain Collin Morikawa, l'Autrichien Sepp Straka et le Sud-Coréen Tom Kim se partagent la première place du Hero World Challenge de golf, tournoi du PGA Tour doté de 3,5 millions de dollars, à l'issue du premier tour, jeudi, sur le parcours d'Albany à New Providence, aux Bahamas.

(02/12/2022 : 09:36)

Avion de combat européen: Dassault confirme enfin un accord avec Airbus 

" height="800" width="1200"/>

"Un accord gagnant-gagnant" avec Airbus: Dassault Aviation a enfin confirmé jeudi le franchissement d'une étape vers le futur avion de combat européen, après d'intenses "pressions" politiques franco-allemandes pour sauver ce projet aussi ambitieux que coûteux.

"Oui, aujourd'hui c'est fait. Nous avons un accord avec Airbus. Tous les blocages ont été levés", a déclaré le PDG de l'industriel français Eric Trappier au Figaro, précisant qu'"il ne reste plus que la signature formelle des contrats d'ici à quelques jours".

Le 25 novembre, au côté du chancelier Olaf Scholz, la Première ministre Elisabeth Borne avait affirmé qu'"un accord (avait) été trouvé entre (les) industriels" pour des contrats d'études devant mener à un démonstrateur du Système de combat aérien futur (SCAF).

"Cela suppose une validation des États et je pense que c'est en cours", avait ajouté Mme Borne. Un porte-parole de Dassault avait ensuite déclaré que ce n'était "pas fait". Une semaine plus tôt pourtant, un accord entre industriels avait été annoncé par le ministère allemand de la Défense.

"Il y a eu des pressions de toutes parts. Nous en avons mis. Nous en avons subi. Mais tant que l'accord industriel n'était pas conclu, il était prématuré de l'annoncer", a remarqué M. Trappier dans un entretien mis en ligne jeudi après-midi par Le Figaro, journal qui appartient au Groupe Dassault.

Selon le PDG, désormais "nous allons pouvoir entrer dans l'exécution de la ...

Avion de combat européen: Dassault confirme enfin un accord avec Airbus 

" height="800" width="1200"/>

"Un accord gagnant-gagnant" avec Airbus: Dassault Aviation a enfin confirmé jeudi le franchissement d'une étape vers le futur avion de combat européen, après d'intenses "pressions" politiques franco-allemandes pour sauver ce projet aussi ambitieux que coûteux.

"Oui, aujourd'hui c'est fait. Nous avons un accord avec Airbus. Tous les blocages ont été levés", a déclaré le PDG de l'industriel français Eric Trappier au Figaro, précisant qu'"il ne reste plus que la signature formelle des contrats d'ici à quelques jours".

Le 25 novembre, au côté du chancelier Olaf Scholz, la Première ministre Elisabeth Borne avait affirmé qu'"un accord (avait) été trouvé entre (les) industriels" pour des contrats d'études devant mener à un démonstrateur du Système de combat aérien futur (SCAF).

"Cela suppose une validation des États et je pense que c'est en cours", avait ajouté Mme Borne. Un porte-parole de Dassault avait ensuite déclaré que ce n'était "pas fait". Une semaine plus tôt pourtant, un accord entre industriels avait été annoncé par le ministère allemand de la Défense.

"Il y a eu des pressions de toutes parts. Nous en avons mis. Nous en avons subi. Mais tant que l'accord industriel n'était pas conclu, il était prématuré de l'annoncer", a remarqué M. Trappier dans un entretien mis en ligne jeudi après-midi par Le Figaro, journal qui appartient au Groupe Dassault.

Selon le PDG, désormais "nous allons pouvoir entrer dans l'exécution de la ...

(02/12/2022 : 08:57)

NBA : Detroit se joue de Dallas après prolongation 

(Belga) Detroit est venu à bout de Dallas 131-125 après prolongation dans le seul match du championnat nord-américain de basket (NBA) programmé jeudi.

NBA : Detroit se joue de Dallas après prolongation 

(Belga) Detroit est venu à bout de Dallas 131-125 après prolongation dans le seul match du championnat nord-américain de basket (NBA) programmé jeudi.

(02/12/2022 : 08:44)

Après les manifestations, Pékin semble vouloir alléger le "zéro Covid" 

Les autorités chinoises ont donné des signes d'un possible allègement de leur stricte politique "zéro Covid", après une vague de manifestations de colère contre les restrictions sanitaires et pour davantage de libertés.

L'approche de la Chine vis-à-vis du virus "fait face à de nouvelles circonstances", grâce au caractère moins dangereux du variant Omicron et à l'avancée de la vaccination, a déclaré la vice-Première ministre Sun Chunlan, s'exprimant mercredi devant la Commission nationale de la santé (NHC).

Mardi, Pékin avait déjà décidé d'accélérer la vaccination des personnes âgées, encore insuffisante.

Figure centrale de la stratégie chinoise face à la pandémie, Mme Sun n'a fait aucune mention de la politique "zéro Covid" dans ses propos tels que reproduits par l'agence de presse d'Etat Chine Nouvelle, laissant espérer que cette stratégie, qui bouleverse depuis trois ans la vie des Chinois et l'économie de leur pays, serait bientôt assouplie.

Excédés par des confinements à répétition et des tests PCR quasi-quotidiens, des milliers de Chinois ont manifesté le week-end dernier, à Pékin, Shanghai, Canton ou encore Wuhan - où les premiers cas avaient été détectés en décembre 2019.

Cela a été la vague de contestation la plus étendue depuis les mobilisations en faveur de la démocratie de Tiananmen ...

Après les manifestations, Pékin semble vouloir alléger le "zéro Covid" 

Les autorités chinoises ont donné des signes d'un possible allègement de leur stricte politique "zéro Covid", après une vague de manifestations de colère contre les restrictions sanitaires et pour davantage de libertés.

L'approche de la Chine vis-à-vis du virus "fait face à de nouvelles circonstances", grâce au caractère moins dangereux du variant Omicron et à l'avancée de la vaccination, a déclaré la vice-Première ministre Sun Chunlan, s'exprimant mercredi devant la Commission nationale de la santé (NHC).

Mardi, Pékin avait déjà décidé d'accélérer la vaccination des personnes âgées, encore insuffisante.

Figure centrale de la stratégie chinoise face à la pandémie, Mme Sun n'a fait aucune mention de la politique "zéro Covid" dans ses propos tels que reproduits par l'agence de presse d'Etat Chine Nouvelle, laissant espérer que cette stratégie, qui bouleverse depuis trois ans la vie des Chinois et l'économie de leur pays, serait bientôt assouplie.

Excédés par des confinements à répétition et des tests PCR quasi-quotidiens, des milliers de Chinois ont manifesté le week-end dernier, à Pékin, Shanghai, Canton ou encore Wuhan - où les premiers cas avaient été détectés en décembre 2019.

Cela a été la vague de contestation la plus étendue depuis les mobilisations en faveur de la démocratie de Tiananmen ...

(02/12/2022 : 08:27)

Grève des médecins libéraux: un "coup de semonce" pour "sauver" la profession 

" height="800" width="1200"/>

"Un coup de semonce", voire le combat de "la dernière chance pour sauver la médecine de terrain": des milliers de médecins et biologistes libéraux ont fermé cabinets et laboratoires jeudi et vendredi, les uns pour réclamer des hausses de tarifs, les autres pour s'élever contre une ponction de leurs bénéfices.

"Je fais des remplacements un peu partout, et ça ne me donne pas envie de m'installer", témoigne Julien Rogowski, 30 ans, généraliste en Alsace.

Arnaud Saada, 39 ans, installé dans l'Essonne, se lamente: "Je refuse une petite dizaine de patients par jour, c'est abominable".

Ce "mouvement historique" a été initié par le jeune collectif "Médecins pour demain", qui a rassemblé en quelques semaines près de 15.000 membres sur Facebook, symptôme d'une colère qui se répand parmi les 110.000 praticiens libéraux en exercice.

Avec pour revendication le doublement du tarif de la consultation (de 25 à 50 euros), ce groupe a rallié les syndicats à sa cause. Ceux-ci y voient un moyen de peser dans la négociation ouverte avec l'Assurance maladie en vue d'un nouvel accord pour les cinq prochaines années.

- Cinquante euros -

La pression passe aussi par la rue, avec des rassemblements organisés dans les grandes villes. A Toulouse comme à Rennes et Marseille, environ 200 personnes se sont réunies. A Nantes, ils étaient 450, tandis qu'en Corse un tiers des 300 médecins libéraux de l'île s'étaient déclarés grévistes.

A Paris, les blouses blanches étaient ...

Grève des médecins libéraux: un "coup de semonce" pour "sauver" la profession 

" height="800" width="1200"/>

"Un coup de semonce", voire le combat de "la dernière chance pour sauver la médecine de terrain": des milliers de médecins et biologistes libéraux ont fermé cabinets et laboratoires jeudi et vendredi, les uns pour réclamer des hausses de tarifs, les autres pour s'élever contre une ponction de leurs bénéfices.

"Je fais des remplacements un peu partout, et ça ne me donne pas envie de m'installer", témoigne Julien Rogowski, 30 ans, généraliste en Alsace.

Arnaud Saada, 39 ans, installé dans l'Essonne, se lamente: "Je refuse une petite dizaine de patients par jour, c'est abominable".

Ce "mouvement historique" a été initié par le jeune collectif "Médecins pour demain", qui a rassemblé en quelques semaines près de 15.000 membres sur Facebook, symptôme d'une colère qui se répand parmi les 110.000 praticiens libéraux en exercice.

Avec pour revendication le doublement du tarif de la consultation (de 25 à 50 euros), ce groupe a rallié les syndicats à sa cause. Ceux-ci y voient un moyen de peser dans la négociation ouverte avec l'Assurance maladie en vue d'un nouvel accord pour les cinq prochaines années.

- Cinquante euros -

La pression passe aussi par la rue, avec des rassemblements organisés dans les grandes villes. A Toulouse comme à Rennes et Marseille, environ 200 personnes se sont réunies. A Nantes, ils étaient 450, tandis qu'en Corse un tiers des 300 médecins libéraux de l'île s'étaient déclarés grévistes.

A Paris, les blouses blanches étaient ...

(02/12/2022 : 08:07)

Mondial: soirée de folie, Espagne et Japon passent, l'Allemagne sort 

L'Espagne et le Japon se sont qualifiés pour les huitièmes de finale du Mondial et l'Allemagne a été éliminée jeudi à Doha à l'issue d'une soirée de folie.

Le Japon affrontera la Croatie en 1/8 et l'Espagne le Maroc.

Le Japon a battu 2-1 l'Espagne, quand même sauvée, et l'Allemagne a dominé en vain 4-2 le Costa Rica, éliminé aussi, mais les quatre équipes ont toutes été successivement qualifiées et éliminées au fil de l'évolution des scores.

Le Japon, s'empare même de la première place du groupe.

Un dénouement que peu auraient imaginé au tirage au sort, quand le duel entre l'Espagne et l'Allemagne était présent comme le sommet des phases de poules.

Un instant, alors que le Costa Rica avait brièvement pris l'avantage sur l'Allemagne sur un but contre son camp de Manuel Neuer (2-1), l'inimaginable a même semblé pouvoir advenir. Durant trois minutes, jusqu'à l'égalisation de Havertz (73), Espagne et Allemagne étaient virtuellement éliminées.

Les Allemands se sont finalement imposés 4 à 2, mais ce fut une victoire pour l'honneur.

Ils savaient qu'ils n'avaient plus leur destin entre les mains pour prix de leur défaite inaugurale contre le Japon (2-1).

Et de fait, le Japon, surpris par le Costa Rica (1-0), a récidivé en prenant le meilleur sur l'Espagne grâce à des buts au retour des vestiaires de Ritsu Doan (48) et d'Ao Tanaka (51). Alvaro Morata avait ouvert le score pour l'Espagne (12).

C'est la deuxième ...

Mondial: soirée de folie, Espagne et Japon passent, l'Allemagne sort 

L'Espagne et le Japon se sont qualifiés pour les huitièmes de finale du Mondial et l'Allemagne a été éliminée jeudi à Doha à l'issue d'une soirée de folie.

Le Japon affrontera la Croatie en 1/8 et l'Espagne le Maroc.

Le Japon a battu 2-1 l'Espagne, quand même sauvée, et l'Allemagne a dominé en vain 4-2 le Costa Rica, éliminé aussi, mais les quatre équipes ont toutes été successivement qualifiées et éliminées au fil de l'évolution des scores.

Le Japon, s'empare même de la première place du groupe.

Un dénouement que peu auraient imaginé au tirage au sort, quand le duel entre l'Espagne et l'Allemagne était présent comme le sommet des phases de poules.

Un instant, alors que le Costa Rica avait brièvement pris l'avantage sur l'Allemagne sur un but contre son camp de Manuel Neuer (2-1), l'inimaginable a même semblé pouvoir advenir. Durant trois minutes, jusqu'à l'égalisation de Havertz (73), Espagne et Allemagne étaient virtuellement éliminées.

Les Allemands se sont finalement imposés 4 à 2, mais ce fut une victoire pour l'honneur.

Ils savaient qu'ils n'avaient plus leur destin entre les mains pour prix de leur défaite inaugurale contre le Japon (2-1).

Et de fait, le Japon, surpris par le Costa Rica (1-0), a récidivé en prenant le meilleur sur l'Espagne grâce à des buts au retour des vestiaires de Ritsu Doan (48) et d'Ao Tanaka (51). Alvaro Morata avait ouvert le score pour l'Espagne (12).

C'est la deuxième ...

(02/12/2022 : 05:27)

Entre Biden et Macron, c'est "chabadabada" 

Un Joe Biden qui se risque à quelques mots de français, un Emmanuel Macron tout en tutoiement et gestes d'affection, et un cadeau franchement romantique: les présidents américain et français ont affiché jeudi leur amitié.

Cette "bromance" - contraction de deux mots américains, "brother" et "romance" - a plus de retenue que les grandes manifestations d'amitié, réelle ou simulée, mises en scène par Emmanuel Macron et Donald Trump en 2018 dans cette même Maison Blanche.

A l'époque, une image avait symbolisé la visite d'Etat du jeune président français: celle du milliardaire républicain, prompt à casser tous les codes protocolaires, époussetant des pellicules du costume de son invité au nom de leur "relation très privilégiée".

C'était en réalité le début de la fin de la lune de miel entre les deux dirigeants qui, chacun à leur manière, attiraient la lumière. Et le prélude à une phase de tension et de crises à répétition.

Ce nouveau voyage à Washington présente des similarités: Emmanuel Macron est, comme avec Donald Trump, le premier chef d'Etat à avoir l'honneur d'une visite d'Etat depuis l'investiture de Joe Biden début 2021.

Et le faste est le même: drapeaux, coups de canon, fanfare militaire et dîner de gala.

Sauf que cette fois-ci, la démonstration d'amitié arrive, non pas avant, mais après une crise diplomatique, gravissime, ayant opposé la France et les Etats-Unis en septembre 2021 à propos d'un énorme contrat de ...

Entre Biden et Macron, c'est "chabadabada" 

Un Joe Biden qui se risque à quelques mots de français, un Emmanuel Macron tout en tutoiement et gestes d'affection, et un cadeau franchement romantique: les présidents américain et français ont affiché jeudi leur amitié.

Cette "bromance" - contraction de deux mots américains, "brother" et "romance" - a plus de retenue que les grandes manifestations d'amitié, réelle ou simulée, mises en scène par Emmanuel Macron et Donald Trump en 2018 dans cette même Maison Blanche.

A l'époque, une image avait symbolisé la visite d'Etat du jeune président français: celle du milliardaire républicain, prompt à casser tous les codes protocolaires, époussetant des pellicules du costume de son invité au nom de leur "relation très privilégiée".

C'était en réalité le début de la fin de la lune de miel entre les deux dirigeants qui, chacun à leur manière, attiraient la lumière. Et le prélude à une phase de tension et de crises à répétition.

Ce nouveau voyage à Washington présente des similarités: Emmanuel Macron est, comme avec Donald Trump, le premier chef d'Etat à avoir l'honneur d'une visite d'Etat depuis l'investiture de Joe Biden début 2021.

Et le faste est le même: drapeaux, coups de canon, fanfare militaire et dîner de gala.

Sauf que cette fois-ci, la démonstration d'amitié arrive, non pas avant, mais après une crise diplomatique, gravissime, ayant opposé la France et les Etats-Unis en septembre 2021 à propos d'un énorme contrat de ...

(02/12/2022 : 04:37)

Le Vatican évoque des "irrégularités" pour les pannes de divers sites internet 

(Belga) Plusieurs sites internet du Vatican ont été inaccessibles ou uniquement sous certaines restrictions cette semaine, et cela sans explication.

Le Vatican évoque des "irrégularités" pour les pannes de divers sites internet 

(Belga) Plusieurs sites internet du Vatican ont été inaccessibles ou uniquement sous certaines restrictions cette semaine, et cela sans explication.

(02/12/2022 : 01:14)

Mondial 2022 - Dix-huit arrestations administratives à Bruxelles après le match victorieux du Maroc 

(Belga) La police de la zone Bruxelles-Capitale/Ixelles a procédé à 18 arrestations administratives pour trouble de l'ordre public à la suite de la victoire du Maroc contre le Canada, a indiqué Ilse Van de keere, porte-parole de la police bruxelloise. Des centaines de personnes sont descendues dans les rues de Bruxelles pour fêter la qualification historique du Maroc en huitièmes de finale de la Coupe du Monde au Qatar.

Mondial 2022 - Dix-huit arrestations administratives à Bruxelles après le match victorieux du Maroc 

(Belga) La police de la zone Bruxelles-Capitale/Ixelles a procédé à 18 arrestations administratives pour trouble de l'ordre public à la suite de la victoire du Maroc contre le Canada, a indiqué Ilse Van de keere, porte-parole de la police bruxelloise. Des centaines de personnes sont descendues dans les rues de Bruxelles pour fêter la qualification historique du Maroc en huitièmes de finale de la Coupe du Monde au Qatar.

(02/12/2022 : 00:36)

La société Savics reçoit un prix pour sa "résilience post-covid" 

(Belga) La société Savics, active dans la transformation numérique du secteur de la santé, a obtenu jeudi soir le prix Braville 2022, lors d'une soirée organisée par le cercle d'affaires du même nom à l'Africa Museum de Tervuren. Le prix, décerné tous les trois ans, récompensait cette année une entreprise pour sa "résilience post-covid".

La société Savics reçoit un prix pour sa "résilience post-covid" 

(Belga) La société Savics, active dans la transformation numérique du secteur de la santé, a obtenu jeudi soir le prix Braville 2022, lors d'une soirée organisée par le cercle d'affaires du même nom à l'Africa Museum de Tervuren. Le prix, décerné tous les trois ans, récompensait cette année une entreprise pour sa "résilience post-covid".

(02/12/2022 : 00:34)

Mondial 2022 - Hajime Moriyasu, coach du Japon : "Nous avons joué comme un seul homme" 

(Belga) L'entraîneur du Japon, Hajime Moriyasu, a loué la détermination de son équipe après une remontée époustouflante en seconde période qui a permis aux Japonais de battre l'Espagne 2-1 et de se qualifier pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde de football au Qatar en tant que vainqueurs du Groupe E.

Mondial 2022 - Hajime Moriyasu, coach du Japon : "Nous avons joué comme un seul homme" 

(Belga) L'entraîneur du Japon, Hajime Moriyasu, a loué la détermination de son équipe après une remontée époustouflante en seconde période qui a permis aux Japonais de battre l'Espagne 2-1 et de se qualifier pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde de football au Qatar en tant que vainqueurs du Groupe E.

(02/12/2022 : 00:34)

Mondial 2022 - Manuel Neuer n'a pas l'intention de prendre sa retraite internationale 

(Belga) Peu après l'élimination de la Coupe du monde au Qatar, le capitaine de l'équipe d'Allemagne Manuel Neuer a exclu de prendre sa retraite internationale. "Oui, dans la mesure où je suis appelé et où je montre ma valeur, je peux l'exclure", a déclaré le gardien de 36 ans après la victoire 4-2 contre le Costa Rica, qui n'a pas permis à l'Allemagne de se qualifier pour les huitièmes de finale.

Mondial 2022 - Manuel Neuer n'a pas l'intention de prendre sa retraite internationale 

(Belga) Peu après l'élimination de la Coupe du monde au Qatar, le capitaine de l'équipe d'Allemagne Manuel Neuer a exclu de prendre sa retraite internationale. "Oui, dans la mesure où je suis appelé et où je montre ma valeur, je peux l'exclure", a déclaré le gardien de 36 ans après la victoire 4-2 contre le Costa Rica, qui n'a pas permis à l'Allemagne de se qualifier pour les huitièmes de finale.

(02/12/2022 : 00:24)

Mondial 2022 - Luis Enrique, coach de l'Espagne battue mais qualifiée: "Je n'ai rien à célébrer ce soir" 

(Belga) Luis Enrique (sélectionneur de l'Espagne, battue 2-1 par le Japon mais qualifiée pour les huitièmes de finale du Mondial-2022, en conférence de presse):

Mondial 2022 - Luis Enrique, coach de l'Espagne battue mais qualifiée: "Je n'ai rien à célébrer ce soir" 

(Belga) Luis Enrique (sélectionneur de l'Espagne, battue 2-1 par le Japon mais qualifiée pour les huitièmes de finale du Mondial-2022, en conférence de presse):

(02/12/2022 : 00:14)

Neuf administrations administratives à Gand avant une conférence de Filip Dewinter 

(Belga) Neuf personnes ont été arrêtées administrativement à Gand lors d'une manifestation en préambule à une conférence à laquelle participait le député flamand Filip Dewinter (Vlaams Belang) à l'université de la ville jeudi soir. La conférence a débuté avec trente minutes de retard à cause d'échauffourées à l'entrée de l'auditoire.

Neuf administrations administratives à Gand avant une conférence de Filip Dewinter 

(Belga) Neuf personnes ont été arrêtées administrativement à Gand lors d'une manifestation en préambule à une conférence à laquelle participait le député flamand Filip Dewinter (Vlaams Belang) à l'université de la ville jeudi soir. La conférence a débuté avec trente minutes de retard à cause d'échauffourées à l'entrée de l'auditoire.

(02/12/2022 : 00:04)

Mondial 2022 - Zlatko Dalic, le coach de la Croatie: "la Belgique a perdu un grand entraîneur" 

(Belga) Zlatko Dalic était désolé de voir la Belgique perdre un "grand entraîneur" en la personne de Roberto Martinez, alors que son départ a été confirmé après l'élimination des Diables Rouges de la Coupe du monde jeudi au Qatar.

Mondial 2022 - Zlatko Dalic, le coach de la Croatie: "la Belgique a perdu un grand entraîneur" 

(Belga) Zlatko Dalic était désolé de voir la Belgique perdre un "grand entraîneur" en la personne de Roberto Martinez, alors que son départ a été confirmé après l'élimination des Diables Rouges de la Coupe du monde jeudi au Qatar.

(02/12/2022 : 00:04)

02/12/2022 : 14:25